La fibre écolo change la mode

En maïs, bambou, chanvre, lin, ortie, soie, ‘ingeo’ ou à base de plumes de poulets voire de bactéries… Belles et naturelles, les fibres écolo font la joie du textile moderne. Retrouvez-les dans la revue consoGlobe.com des textiles et fibres bio

Rédigé par Jean-Marie, le 19 Aug 2016, à 18 h 48 min

Bambou

La toile de bambou présente de nombreuses qualités : le tissu est respirant, léger à porter, naturellement anti-bactérien, et possède des propriétés anti-odeurs et anti-UV… Biodégradable et recyclable, la fibre régénérée de bambou est d’une douceur exceptionnelle.

C’est la poudre de bambou qui permet de réaliser la viscose. Autres avantages du bambou : sa pousse extrêmement rapide permet d’optimiser les rendements, sa rusticité d’éviter les pesticides et ses racines profondes, de bloquer l’érosion des sols.

Un bon point également dans la lutte contre la déforestation, puisque plus on utilisera le bambou, moins on coupera de résineux ou de feuillus qui ont eux, une croissance très lente. Le bambou nécessite quatre fois moins d’eau que le coton pour sa culture.

Cependant, la fabrication de viscose de bambou peut faire appel à une transformation chimique plutôt polluante.

Lire page suivante : les plumes de poulet

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Jean-Marie Boucher est le fondateur de consoGlobe en 2005 avec le service de troc entre particuliers digitroc. Rapidement, il convertit ses proches et sa...

31 commentaires Donnez votre avis
  1. Bonjour, votre article sur les fibres alternatives dans la production textile m’a vraiment intéressée. savez-vous où l’on peut se procurer les textiles SeaCell que vous mentionnez?
    Merci pour votre réponse,

  2. Bonjour,

    Vos publications d’infos écologiques sont vraiment intéressantes, instructives et pratiques.
    Cependant, sur l’article ci dessus traitant des fibres « naturelles » pour les vêtements, je ne suis pas d’accord. Vous y faites la description de la laine, et vous n’envisagez pas du tout le côté « maltraitance des bêtes » Alors, ok la laine est naturelle, mais les procédés utilisés pour la récolter ne sont pas du tout éthiques dans la majorité des cas. des tonnes de reportages sur le net le mettent en relief. Ce qui serait bien de votre part, c’est de rechercher (vous avez plus de moyens et de tuyaux qu’un simple individu) quelques filons de production de laine dans des conditions correctes pour le bien être des animaux. Merci d’avance de votre coopération! Bonne semaine!

    • Bonjour,
      Je suis créatrice en fibre textile et je file moi même ma laine. Je me fournis uniquement au près de petits éleveurs de ma région. J’ai vu les élevages en question, j’ai assisté à la tonte (ainsi qu’au brossage quand il s’agit des lapins angora) et je n’ai vu absolument aucune maltraitante. D’expérience je peux donc vous dire qu’il est tout à fait possible de trouver des filières laine où le bien être animal est respecté !
      J’achète ma laine brute pour la filer mais ces éleveurs envoient aussi leur laine en filature et pour certains produisent également vêtements et accessoires. Évidemment nous ne sommes pas du tout sur les mêmes prix que la laine issue de l’élevage intensif où en effet on peut assister à de pures atrocités. Mais en tout cas une alternative est possible !

  3. Le bambou, bien que sa nature soit végétale, est loin d’être écologique ! Au contraire, sa transformation en fibre doit passer par un processus chimique assez intense qui enlève tout l’attrait de cette fibre.

Moi aussi je donne mon avis