Comment faire germer un noyau d’avocat ?

Faire germer un noyau est une façon de mieux comprendre comment fonctionne la nature et ceci est valable pour les grands comme pour les petits. Pour parvenir à faire germer un noyau d’avocat il suffit de respecter quelques étapes que nous vous livrons ici !

Rédigé par Julien Hoffmann, le 27 Apr 2019, à 15 h 20 min

L’avocat se consomme de bien des façons toutes plus douces les unes que les autres, rien que pour cela il mérite un peu de notre attention. Faire germer un noyau d’avocat pour en avoir un plant chez vous est un superbe moyen d’en savourer éventuellement, mais surtout de profiter de cette superbe plante.

Avant de faire germer un noyau d’avocat

La première étape est de bien choisir le noyau. S’il est mou, s’il a des aspérités plutôt que d’être tout lisse ou s’il n’est pas de couleur marron parce qu’il n’aura pas été bichonné comme il se doit par votre commerçant, passez votre chemin.

Noyau d’avocat légèrement fendu, vous pouvez tenter mais… à vos risques et périls ! © AGorohov

Bien le nettoyer

N’hésitez pas à utiliser une petite brosse ou une vieille brosse à dent. Il s’agit là d’éviter de laisser des morceaux de chair qui feraient pourrir le noyau, mais surtout qui embaumeraient toute la maison en se décomposant.

Le laisser sécher

Le débat, pour ce qu’il vaut, est souvent ouvert sur le sujet à savoir si c’est chose utile ou non. Une chose est sûre, si vous laissez votre noyau d’avocat à sécher quelques jours et qu’il pourrit, c’est qu’il aurait aussi pourrit dans l’eau : ce n’est donc pas dû à une mauvaise manipulation de votre part.

Avocat – Le saviez-vous ?

La France produit 1.812 tonnes d’avocats par an… Si si, ce n’est pas une blague ! Toutefois, il n’y a pas réellement de production dans l’Hexagone et tout juste un petit peu en Corse. La vraie production française se situe Outre-mer à Mayotte, en Guyane, à la Réunion, en Martinique ou encore en Guadeloupe. L’avocat est ainsi le 11e fruit consommé en France.

Deux avocats encore sur l’arbre © Juan Luis Elgueta

Comment faire germer votre noyau d’avocat ?

Pour que le noyau d’avocat puisse germer, il faut le disposer votre noyau dans de l’eau. Rien de particulièrement compliqué à la démarche si ce n’est qu’il faut bien disposer la pointe de votre noyau vers le haut en immergeant votre noyau d’un tiers.

La technique la plus répandue consiste à enfoncer cure-dents ou allumettes directement dans le noyau et sur cinq millimètres de profondeur pour le disposer au-dessus d’un verre, mais elle blesse le noyau. Cette blessure n’a que rarement de conséquence, mais on ne pourra pas dire qu’on ne vous a pas prévenu !

Un petit filet, des morceaux de tissus pour bloquer le noyau contre les parois du verre, etc. Votre imagination et votre inventivité peut s’envoler sur le sujet et aura toute sa place pour s’exprimer ici dans les commentaires.

Vérifier le niveau d’eau

Faites en sorte que le niveau d’eau soit toujours garanti sans quoi le noyau d’avocat pourrait germer avant de mourir en se retrouvant à l’air libre. Changer entièrement l’eau avec de l’eau tempérée, ne rajouter pas de l’eau pour compenser, cela ferait s’accumuler trop d’éléments dans le verre.

De la lumière pour votre noyau d’avocat

Un endroit chaud et ensoleillé est une contrainte de base pour faire germer votre noyau. Un rebord de fenêtre est idéal.

Le saviez-vous ? Un drôle de nom

En effet, l’origine du nom de ce fruit que l’on appelle « avocat » n’a rien à voir avec la profession vient de testicule. Le mot aguacate qui désigne l’avocat en espagnol est dérivé de ahuacatl en langue Nahuatl, qui signifie testicule. Les aztèques avaient observé une similitude entre la forme de ce fruit et l’organe masculin !

Zoom sur la peau d’avocat qui lui a donné son nom © Tycson1

Du noyau d’avocat au pot

Une fois les jeunes plantules émergées du haut de votre noyau d’avocat et les premières racines développées dans l’eau sous votre noyau, attendez encore. Et oui, la croissance des plantes quelles qu’elles soient est affaire de patience.

Le noyau va se développer à un rythme égal durant une période plus ou moins longue. Dès que sa croissance ralentira ou s’arrêtera, il sera temps de le planter sans plus attendre.

Comment planter votre noyau d’avocat ?

Dans un grand pot de préférence, placez gravillons ou billes d’argile au fond sur 2 à 5 centimètres d’épaisseur et comblez avec un terreau de bonne qualité. Faites-y un trou avec vos doigts afin de pouvoir y enfoncer les racines de votre noyau assez profondément tout en plantant votre noyau comme il l’était dans le verre : à un tiers de profondeur.

Une vie d’avocatier qui commence

Les avocatiers, vous l’aurez compris, ne poussent guère en extérieur sous nos latitudes, sauf à tabler sur le réchauffement climatique. Ils s’épanouiront tout de même comme arbre d’ornement dans vos intérieurs et pourront produire des fruits si vous avez une serre qui lui donne assez de place (il peut grandir jusqu’à 3 mètres en intérieur).

Avocatier et ses fleurs © pisitpong2017

À chaque fois, une fois arrivé à l’automne, que ses racines seront sorties par le bas du pot, rempotez-le dans un pot plus grand, il vous en sera reconnaissant.

Illustration bannière : Ribambelle d’avocat et leur plus beau noyau © Alexander Sherstobitov
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis