5 astuces pour faire des économies au potager

Jardiner est devenu un acte à la fois nécessaire, militant et politique, mais surtout très ludique… Consommer mieux et vivre mieux est devenu essentiel, et même si ça n’a pas de prix, pourquoi ne pas profiter de nos conseils pour faire des économies au potager aussi !

Rédigé par Julien Hoffmann, le 18 Feb 2019, à 14 h 15 min

Il existe bien des gestes au potager qui peuvent vous éviter de dépenser de l’argent inutilement. Sans pour autant parler de décroissance, économiser de l’argent au potager revient aussi à produire des fruits et légumes plus intelligemment.

# Astuce 1 – Faire des économies au potager en gérant au mieux la ressource eau

Économiser l’eau au potager ce n’est pas seulement faire des économies d’argent, c’est aussi et surtout économiser une ressource rare. La première chose à faire est, si c’est possible, d’installer un récupérateur d’eau.

faire économies potager

Une ressource nécessaire au potager : l’eau © pixinoo

Un bac d’un mètre cube est idéal et vous permettra de tenir une bonne partie de l’année selon les saisons. Même une petite surface de toit peut être intéressante (un cabanon par exemple) alors ne vous privez pas !

Utilisez les différents types et techniques de paillages vous permettra également d’épargner une grande quantité d’eau tout en permettant à vos légumes de mieux pousser et de mieux faire face aux grosses chaleurs.

Enfin, placez une tuile inclinée de manière à récupérer directement l’eau de pluie sur place en orientant la pente vers les pieds de vos légumes (idéal pour les cucurbitacées et autres aubergines).

# Astuce 2 pour économiser de l’argent quand on jardine – Compostez !

Toutes les cultures, que ce soit dans votre potager ou en plein champ, ont besoin d’un apport en engrais.

Plutôt que d’acheter des engrais chimiques, faites votre compost vous-même. Le compost est un des meilleurs apports en engrais dont vous pouvez rêver avec une composition en azote, phosphore et potassium, les éléments essentiels de la croissance des plantes.

Si vous ne produisez pas assez de déchets pour avoir un volume de compost suffisant, n’hésitez pas à débarrasser vos voisins de leurs déchets de cuisine, ils valent de l’or.

# Astuce 3 pour optimiser les dépenses jardinage – Anticipez vos plantations

Prévoir ce que vous allez planter et quand vous allez le planter vous permettra de savoir exactement quel type de semis vous allez devoir faire. En gérant ainsi la place que vous pouvez utiliser non seulement vous produirez certainement plus mais surtout vous éviterez d’acheter inutilement des semis ou des plants.

Plan de plantation © Risha.Bee

En anticipant vos plantations en réalisant un planning, vous allez également pouvoir optimiser la place en plantant ou semant tout de suite après la fin d’une culture.

Si associer vos cultures vous permet de lutter contre les maladies et les ravageurs de culture comme les pucerons, cela vous permet aussi de booster la croissance de vos plantes.

Pour exemple, quand vous avez fini de récolter vos haricots, ne les arrachez pas. Coupez simplement le plant en laissant les racines en terre et plantez des salades entre, elles raffoleront de la décomposition des racines et pousseront bien plus vigoureusement !

# Astuce 4 pour faire des économies au potager – Chinez et échangez vos semis et plants

Les dernières années voient apparaître un nombre impressionnant de trocs de plants et de semis. Y participer avec les graines que vous avez en trop ou que vous avez vous-même produites et avec les plants dont vous maîtrisez la croissance vous permettra de faire gratuitement l’appoint avec ce qu’il vous manque.

Laissez quelques une de vos plantes en terre pour en récupérer les graines des fois l’année même, des fois l’année d’après selon le type de plantes.

Graines © Piyaset

Laissez par exemple quelques radis vigoureux sur place et vous serez garantis de récolter des graines l’année même. Laissez un chou vivre sa vie et vous aurez une belle floraison l’année d’après qui sera suivi de bien plus de graines que vous aurez besoin pour votre seule consommation !

# Astuce 5 pour réaliser des économies au potager – Fabriquer purins, macérations, infusions et autres décoctions

Utiliser certaines plantes comme la fameuse ortie vous permettra d’obtenir un bon boosteur de culture autant qu’un bon répulsif pour certains ravageurs. Mais il n’y a pas que les orties, il y a en a bien d’autres comme la consoude, la prêle ou encore le sureau.

En fonction des problématiques que vous aurez eu une année, anticipez tout de suite l’année suivante pour éviter de devoir aller acheter quelque chose en catastrophe. Il vous faudra alors creuser pour savoir de quelle(s) plante(s) vous avez besoin et de comment vous devrez les préparer pour qu’elles soient efficaces. Ne vous restera plus qu’à battre la campagne, les bosquets et les prairies pour faire vos courses et devenir alchimiste le temps d’une préparation !

Illustration bannière : Corbeille de légumes récoltés – © bjonesphotography
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis