En 2030 toutes les voitures vendues en Inde seront électriques

Afin de lutter contre le fléau de la pollution, le gouvernement indien souhaite que toutes les voitures vendues dans le pays soient électriques d’ici 2030.

Rédigé par Émilia Capitaine, le 3 May 2017, à 10 h 05 min

Alors que l’Inde est l’une des nations les plus polluées au monde, le gouvernement a mis au point un plan ambitieux de conversion du pays aux véhicules électriques d’ici 2030.

L’Inde prépare sa conversion aux véhicules électriques

En début de semaine, le ministre indien de l’Énergie a annoncé que le gouvernement ferait en sorte que toutes les voitures vendues en Inde soient électriques d’ici 2030. Pour cela, l’État aidera l’industrie de l’automobile renouvelable (pendant les deux à trois prochaines années) afin que le marché se stabilise. Les autorités estiment que les voitures électriques deviendront l’option la plus abordable pour les consommateurs dans la mesure où les prix seront à la baisse “grâce à la demande, et non grâce à des subventions“. Ce plan emboîte le pas à une initiative similaire prise dans le territoire de Delhi, où les autorités locales veulent bannir tous les véhicules diesel de la route d’ici 2025.

Nous allons mener une politique de grande ampleur pour introduire les véhicules électriques. Nous allons rendre les véhicules électriques auto-suffisants comme UJALA [Unnat Jyoti by Affordable LEDs for All, un plan mis en place par le gouvernement indien de distribution d’ampoules LED pour promouvoir un éclairage efficace et respectueux de l’environnement, NDLR]. Nous souhaitons que d’ici 2030, pas une seule voiture essence ou diesel ne soit vendue dans le pays” a déclaré le ministre de l’Administration territoriale.

voiture électrique

La pollution, un fléau en Inde

Selon un récent rapport de Greenpeace, le niveau de pollution de l’air en Inde était supérieur à celui de la Chine en 2015, ce qui fait du territoire indien l’un des plus pollués au monde. Le plan du gouvernement indien arrive donc à point nommé : même si les centrales électriques peuvent fonctionner au charbon, plusieurs études ont montré que les véhicules électriques sont bien moins nocifs pour l’environnement et la santé publique que les voitures essence ou diesel.

Sherry Bochert, une journaliste américaine auteur de Plug-in Hybrids : The Cars that Will Recharge America, estime que la généralisation des véhicules hybrides et électriques permettrait de réduire drastiquement la quantité d’oxyde d’azote rejetée dans l’air de 99 à 32 % et faire passer les émissions de CO2 de 71 à 17 %.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis