Voitures électriques : qui les achète ?

La France est l’un des pays européens comptant le plus de voitures électriques. Alors, qui sont les personnes qui les achètent et comment s’en servent-elles ?

Rédigé par Anton Kunin, le 24 Jan 2017, à 10 h 55 min

Fin 2016, 2 millions de voitures électriques circulaient en Europe. Dans de nombreux pays, dont la France, ils représentent 1 % du parc circulant. Alors, quel serait le portrait-robot d’un propriétaire type ? Une enquête de NewMotion donne un élément de réponse.

Une réelle conscience écologique en faveur des voitures électriques

Un automobiliste roulant électrique, c’est surtout un homme (82 % des cas), dont la moyenne d’âge se situe à 41 ans. Il vit rarement seul, puisque plus de 90 % d’entre eux sont mariés ou en concubinage. Il s’agit d’un groupe social qui a une forte conscience écologique : ils sont 59 % à recycler tous les déchets du foyer et 23 % à faire leur compost. Plus étonnant encore, 39 % de ces personnes ont des panneaux solaires installés chez eux et 22 % collectent les eaux de pluie.

57 % des propriétaires de voitures électriques s’en servent pour se rendre au travail. Fait marquant : 48 % d’entre eux déclarent avoir changé leur façon de conduire pour consommer l’énergie de façon plus raisonnable.

Quant aux attentes de ces conducteurs, 70 % souhaitent pouvoir louer une voiture électrique et mettre en location la leur, où qu’ils soient. 60 % des personnes interrogées veulent des points de recharges avec des écrans, pour les informer sur le volume d’énergie délivré au véhicule et jusqu’où leur véhicule pourra rouler.

Un mode de transport à la popularité croissante

Si les voitures électriques sont encore peu nombreuses sur les routes, ce mode de transport entre toutefois peu à peu dans notre quotidien. Les chiffres des immatriculations en attestent : seules 2.600 voitures électriques étaient vendues en 2011, contre 5.600 en 2012, 8.700 en 2013 et 18.900 en 2016, ce qui est à peine comparable à ce que l’on pouvait voir il y a encore quelques années.

En termes d’achat de voitures électriques, la région pionnière est l’Île-de-France  : malgré un important développement des transports en commun, la région compte 4.900 véhicules de ce type. En Rhône-Alpes, région majoritairement rurale, on en compte 1.700 et en PACA, 1.200. Ils sont 970 en Pays de la Loire et 840 en Aquitaine.

L’étude révèle également que les propiétaires de véhicules électriques réalisent des économies pouvant aller jusqu’à 800 euros par an sur les frais de carburant(1).

Illustration bannière © Zapp2Photo – Shutterstock

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste de formation, Anton écrit des articles sur le changement climatique, la pollution, les énergies, les transports, ainsi que sur les animaux et la...

4 commentaires Donnez votre avis
  1. A “mont dit”
    Merci pour me dire que j’ai raison sur certains points.
    Pour les centrales nucléaires, vous avez omis le coût de la construction et surtout de la déconstruction, sans parlé de la pollution.
    Savez-vous que dans la décennie 90, il avait été calculé que si on installait des routeurs ADSL partout, il fallait déjà compté un réacteur nucléaire (0,9 ou 1,2 GW si ma mémoire est encore bonne). Il en est de même avec les compteurs linky qui consomment de l’énergie en permanence (sans parler desconcentrateurs), contrairement à votre compteur mécanique.
    Pour le nombre de réacteurs, j’ai moi-même été surpris. L’enquête avait été faite par un investigateur, quant à Ségolène Royal et d’autres experts, personne n’a jamais voulu répondre sur ce sujet. Si on augmente la conso sur les réacteurs, sa durée de vie diminue, dès que le générateur de vapeur est colmaté à 30%, il faut le remplacer, ce que beaucoup ignore. Nous avons d’ailleurs des centrales thermiques qui sont encore utilisée en France. J’ai compris pourquoi on met des bornes de charge en 7 heures, et pas en 1h30, c’est tout simplement parce que le réseau EDF serait mis en Black Out. Alors quand j’entends Ségolène Royal dire qu’on va installer 10 millions de borne en France… En plus une voiture branchée consomme en réalité en permanence, pour une histoire de température de batterie, mais là il faut vérifier, je n’ai pas toutes les infos sur ce point.
    Il y a d’autres problèmes avec les batteries lithium qui sont non recyclables, mais je ne peux pas rentrer dans tous les détails techniques, cela serait trop long.

  2. Oui mais le temps de recharge est de 7 heures
    L’autonomie est donnée pour 200 km, mais c’est FAUX,
    L’autonomie en réel descend à 100 km, même sans chauffage, essuie glace, radio etc…
    Par grand froid, l’autonomie de votre batterie baisse,
    En fin de vie, votre batterie n’est pas recyclable et masque étanche obligatoire lors de sa destruction, car ses composants sont cancérigène, eh oui, on ne vous dit pas tout.
    En plus il y a un piège sur les renault Zoe, la batterie est en location, donc si vous revendez les le véhicule avant 12 mois, lire les petits caractères de votre contrat.
    Chaque batterie contient au moins 5 kg de lithium qui nécessite 2 tonnes de liquide dans les mines pour son extraction pour une seule batterie.
    En Allemagne, une voiture électrique est plus polluante qu’une thermique, car 50% de l’électricité est fournie par le charbon, ce qui fait un taux de CO2 de 150g/km au lieu des 90 que veux imposer Bruxelles au thermique avant 2020
    Une augmentation de 10 ou 15 % des voitures électrique en France, nécessiterait 15 réacteurs nucléaires de plus.
    Inutile d’aller interviewer Ségolène Royal sur le sujet, elle a déjà refusé de répondre aux questions qui dérangeaient.
    Alors inutile de dire qu’avec 6 réacteurs à l’arrêt, si l’auto électrique venait à se développer, nous serions très vite face à un black-out électrique, et même ceux qui se chauffent au fioul seraient en panne de chauffage.

    • Vous avez raison sur certains points cependant votre chiffre de 15 centrale nucléaire de plus pour 10% de voiture électrique en plus est totalement faux. Imaginons qu’il soit vrai. Alors la consommation actuelle des voiture électrique en France correspondrait à 10*15 centrales nucléaires soit plus ou moins 150 centrales.

      La grande force de la France c’est d’avoir des centrales nucléaires qui permettent justement d’avoir des voitures électriques peut polluantes. Je rappelle les ordres de grandeur qui sont en Giga watt pour les dernières générations de centrale nucléaire alors la production ne vous en faites pas.

      Pour ce qui est du pétrole vous avez omis son coût d’extraction, de transport et de pollution co2 ainsi que les particules fines pour l’homme.

    • Un tissu d’approximations et de contrevérités (post-vérité comme un dit maintenant !)

      “L’autonomie est donnée pour 200 km, mais c’est FAUX,
      L’autonomie en réel descend à 100 km, même sans chauffage, essuie glace, radio etc…
      Par grand froid, l’autonomie de votre batterie baisse,”
      – C’était vrai il y a encore 5 ans, c’est totalement faux aujourd’hui ou les nouveaux véhicules ont des autonomies toujours plus importantes, et maintenant réellement supérieures à 200 km (pour les voitures). Donc maintenant faux

      “En fin de vie, votre batterie n’est pas recyclable et masque étanche obligatoire lors de sa destruction, car ses composants sont cancérigène, eh oui, on ne vous dit pas tout.

      Chaque batterie contient au moins 5 kg de lithium qui nécessite 2 tonnes de liquide dans les mines pour son extraction pour une seule batterie. “
      – Il existe un circuit de seconde vie des batteries à poste fixe (pour votre maison et vos énergies renouvelables) et une filière de recyclage réellement opérationnelle (merci, TESLA) qui économise en plus les ressources naturelles. Donc totalement faux

      “En Allemagne, une voiture électrique est plus polluante qu’une thermique, car 50 % de l’électricité est fournie par le charbon, ce qui fait un taux de CO2 de 150g/km au lieu des 90 que veux imposer Bruxelles au thermique avant 2020”
      – Il est certain que la voiture électrique implique une production verte. Pour ma part, c’est ainsi que je sui abonné. Et, en Allemagne, l’électricité d’origine renouvelable est plus importante en quantité que l’électricité d’origine fossile. Donc totalement faux encore.

      “Une augmentation de 10 ou 15 % des voitures électrique en France nécessiterait 15 réacteurs nucléaires de plus.”
      – cela mériterait un calcul justificatif. 2 millions de charge à 2,3 ㎾ = 4, 6 MW = 2 tranches nucléaires, mais aussi ½ du parc éolien actuel. donc totalement faux toujours

      Mais quand on veut tuer son chien, on dit qu’il a la rage.
      Vous devriez vous faire vacciner.

Moi aussi je donne mon avis