Destination Canada : un tourisme naturellement durable

Le Canada est une destination idéale pour la pratique de l’éco-tourisme : ses grands espaces, ses sites préservés sont le théâtre d’activités nature. Voyage à travers les quatre saisons du Canada et les loisirs que l’on peut y pratiquer.

Rédigé par Charlotte, le 12 Jun 2016, à 8 h 30 min

Le Canada est bien connu pour ses lacs, ses forêts, son sirop d’érable et bien sûr, pour sa population chaleureuse et accueillante. Mais le Canada est gorgé de bien d’autres secrets où la nature et l’homme savent cohabiter, ce qui en fait une destination idéale pour le tourisme durable.

Le Canada pour un tourisme des quatre saisons

Au Canada, on aime les quatre saisons, même les plus froides. Il s’agit d’un pays froid, voire très froid. Alors plutôt que d’attendre le beau temps, les Canadiens s’adaptent aux conditions. Pendant les quatre saisons de l’année, on s’adapte à notre environnement, au milieu de l’immensité de la nature. On la savoure et on la respecte.

Le Canada en automne : l’été indien

L’automne est particulièrement magnifique, où le soleil est toujours présent. Les érables transforment les villes et les forêts du Québec en un tableau de couleurs vives : rouge, orange et jaune laissent place à un spectacle incroyable. Puisque les sentiers de randonneurs sont très facilement accessibles, on admire ces couleurs qui se reflètent dans les lacs lors d’une pause pique nique.

été indien canada

On profite également de cette saison pour visiter les galeries d’art au sud du Nouveau-Brunswick : les artistes locaux sont très valorisés, et les prix sont abordables. On peut donc ramener deux tasses faites d’argile par un potier, et une jolie aquarelle aux couleurs de l’automne.

L’hiver au Canada en mode éco-tourisme

L’hiver qui arrive ensuite, peut être très froid et particulièrement long. Alors on s’équipe intelligemment en préconisant le confort à l’esthétisme et on profite des lacs gelés pour faire du patin à glace sur le Lac Louise en Alberta, on chausse ses raquettes pour aller randonner dans la forêt et observer les caribous. Les montagnes sont présentes de la Colombie Britannique à la Nouvelle Écosse, alors il est facile de réserver une journée de ski, ou bien de faire du traîneau tiré par des chiens, puis de passer la nuit dans un refuge.

Les mois de février et mars sont aussi le bon moment pour aller un peu plus au nord du pays et observer les aurores boréales. On retient son souffle… la nature est grandiose.

Observer le renouveau de la nature au printemps

Le printemps arrive, c’est une grande fête. On réserve son week-end à Kejimkujik en Nouvelle Écosse, un des très nombreux parcs nationaux, pour y planter sa tente. On randonne un jour, puis on loue un canoë un autre jour. On termine ensuite la journée par un feu de camp car les nuits sont encore fraîches.

Le printemps est un moment important pour tous les fabricants de sirop d’érable de l’Est du Canada : la sève sort enfin de l’arbre, c’est donc l’unique moment pour la récolte. On peut alors se rendre dans l’une des fermes pour y déguster le sirop d’érable de l’année, et rencontrer les agriculteurs passionnés.

sirop d'érable

Des collecteurs de sirop d’érable.

L’été au naturel : activités aquatiques, marché et feu de camp

L’été est enfin là. Le soleil fait place, après cette longue année. C’est l’unique moment pour manger des produits vraiment locaux. Alors on se presse pour aller au marché, et rencontrer les producteurs qui survivent grâce aux mois d’été.

Grâce à ses nombreux lacs, ses rivières et ses deux océans, le Canada offre de nombreuses activités sur l’eau. On monte à bord d’un bateau pour aller observer les baleines bondir hors de l’eau à Victoria en Colombie-Britannique. On se rapproche d’un guide pour une séance de pêche à la mouche en rivière. Attention cependant aux ours, avec qui on partage le poisson.

Puis on finit la journée par un bon feu de camp sur la plage, tout en admirant le coucher du soleil à Tofino, sur l’île de Vancouver.

Le Canada offre une grande variété de choses à faire grâce à la nature : c’est l’une des destinations-phare du tourisme durable. Chacune des saisons possède sa part d’impatience et d’excitations. On observe la terre, et on la respecte, tout en découvrant sa magie. Un régal où l’homme est de nouveau au coeur de la nature.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



De nature très curieuse et volontaire, deux choses me passionnent. La première est la permaculture, que j'ai découvert d'abord dans les livres, puis durant...

1 commentaire Donnez votre avis
  1. Peut-être de beaux paysages, mais pour les habitants, je n’irais jamais offrir un seul euro à un peuple qui continue de massacrer les phoques, les loups, les coyottes, les ours,… tout cela au nom d’une tradition débile et archaïque (comme la majorité des traditions) ou de la chasse sportive, tout aussi sadique et nuisible.

    Lorsque le peuple de ce grand pays sera devenu civilisé, alors ce pays deviendra attractif pour la beauté de ces paysages

Moi aussi je donne mon avis