Il découvre des chutes d’eau inconnues au Canada

Rédigé par Jean-Marie, le 29 Jul 2013, à 14 h 12 min

Alors qu’on croyait tout connaitre à la surface de notre planète, alors qu’on pensait ne plus avoir rien à découvrir au grand désespoir des explorateurs frustrés, on vient de découvrir des chutes d’eau jamais identifiées. Une surprise de taille !

Des chutes de 12 mètres au plus profond du Canada

Des chutes d’eau inconnues dans un pays occidental ? Bien des géographes auraient parié qu’il n’y en a plus. Et pourtant Adam Shoalts vient de prouver le contraire.

Alors qu’il faisait tranquillement du canoë sur une des rivières les plus perdues du nord canadien, il s’est heurté à une chute de 12 mètres qui a provoqué des remous qui ont endommagé son embarcation.  Cette cascade géante est la plus grande découverte au Canada depuis un siècle ! Adam a pourtant continué son périple et découvert 6 autres chutes d’eau sur la même rivière !

“C’est assez impressionnant de penser qu’il y a encore des territoires inconnus à noter époque  » a commenté Shoalts, Son projet est maintenant de retourner mesurer précisément sa découverte et grâce au soutien financier de la Royal Canadian Geographical Society (RCGS), il veut mettre à jour les cartes d’un des endroits les plus reculés du monde.

nord-canada
Cette partie de l’Hudson Bay fait grosso mode la taille de l’Angleterre mais avec une densité de population de moins d’un habitant pour 50 km 2 !

Shoalts n’est pas un promeneur débutant. Loin de là !
Depuis sa première expédition en 2004, il a découvert des pétroglyphes (des sculptures sur roche)  en Colombie Britannique et il a passé 4 jours à faire l’inventaire d’amphibiens en Amazonie.
Adam Shoalts
Adam Shoalts devant les chutes qu’il a découvertes : elles ne sont évidemment pas accessibles par avion et doivent être atteintes en remontant la rivière qui traverse la 3ème plus grande zone humide du monde (Photographie : Adam Shoalts).

Pourquoi ces chutes n’ont pas été identifiées plus tôt ?

Il faut savoir que les techniques de cartographie anciennes se sont surtout appuyées sur des photographies aériennes des années 1960 qui on t servi pour tout le territoire canadien. Les photographies prises par le satellite Spot n’ont pas servies et vont être maintenant utilisées pour avoir la vérification de la découverte depuis l’espace.

Le Canada est si vaste qu’il n’est pas impossible de faire encore d’autres découvertes. C’est plutôt réjouissant non ?

*

Je réagis

 

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Jean-Marie Boucher est le fondateur de consoGlobe en 2005 avec le service de troc entre particuliers digitroc. Rapidement, il convertit ses proches et sa...

2 commentaires Donnez votre avis
  1. Génial !!! Heureusement qu’il ne s’est pas fait enlever par une tribu Indienne que l’on ne connaissait pas. Encore un endroit ou la main de l’homme n’a jamais posé le pied. Bon,à part ça, cela doit être super de naviguer dans des endroits inexplorés, j’aimerais bien le suivre dans son périple.

  2. Belle info, cet Alan a du éprouver une gigantesque émotion !
    Mais …réjouissante ? Suis pas sure…
    D’apprendre que, malgré tous les moyens d’observation, des espaces vierges existent encore, ça laisse rêveur…
    Des « paradis » qui n’ont pas encore été pollués par la main de l’homme… Qu’on se rassure, ça viendra !
    P.S. : Désolée de jouer les rabat-joie…

Moi aussi je donne mon avis