Le Québec pour voyager en français, mais autrement

Rédigé par Emmanuelle Lecomte, le 29 Aug 2015, à 22 h 47 min

Envie de bleuets au petit déjeuner ? De goûter aux vins de glace ? De nature et d’espaces infinis ? De partages et de rires avec un peuple chaleureux dont la culture et la langue vous feront tomber en amour avec leur région ? Alors, pour vos prochaines vacances, vous allez adorer le Québec ! De retour de cette belle province, nous voulions partager notre enthousiasme et nos conseils, si vous choisissiez d’en faire votre prochaine destination.

Le Québec : on fait les présentations

Variété inouïe de paysages, immensités forestières surplombées de masses nébuleuses magnifiques, un accueil chaleureux : les grands espaces du Québec attirent les étrangers venus d’Europe francophone principalement, mais également les Québécois.

québec

Traversé par le fleuve Saint-Laurent qui relie les Grands Lacs à l’océan Atlantique, le Québec est la plus grande province canadienne – 1.667.441 km2 -, mais ne compte que 8.240.000 habitants.

Il est nécessaire de bien préparer le voyage et de vous y prendre à l’avance. Libérez-vous pour 3, voire 4 semaines si vous pouvez et voulez pleinement en profiter. Que ce soit pour la faune et la flore que l’on retrouve dans les parcs naturels, les forêts de résineux, les érablières, les lacs, ou les bords du fleuve avec ses plages aménagées, le Québec possède d’énormes ressources naturelles pour contenter les familles qui y séjournent.

Vous allez enrichir votre vocabulaire

Les Québécois aiment se démarquer des autres provinces. L’histoire témoigne de leurs efforts à préserver la culture francophone. Le long des routes, vous trouverez des panneaux « Arrêt » et des « Couche-tard » ou encore des « dépanneurs », sorte d’épiceries ouvertes jusque tard dans la nuit.

Le campeur canadien a toujours une paire de bottes et un paquet de marshmallows dans son coffre. Peut-être les grillerez-vous ensemble au-dessus d’un bon feu de bois, ou encore serez-vous invités à une épluchette de blé d’Inde ?

Vous aurez besoin d’un petit guide pour déchiffrer l’une ou l’autre expression. Vous trouverez sur place Les 1000 mots indispensables en québécois,  pratique et amusant (1).

Vous repérer dans les grandes villes : pas de voiture nécessaire

Pour un séjour en ville et les visites de sites classiques qui y sont offerts, il est plutôt aisé de préparer cela soi-même : logement aisé, y compris par les auberges de jeunesse ou internationales à Québec et à Montréal.

Le Québec

Le château, ville de Québec

Il existe bien sûr mille autres types d’hébergements possibles et le meilleur outil est là entre vos mains pour comparer les avantages et inconvénients des hébergements en ville : internet.

En ville, la location d’une voiture est superflue. Montréal vaut la peine d’être visitée en bicyclette, en métro et à pied. Les transports en commun sont gratuits pour les moins de 12 ans et l’achat de cartes journalières est possible. La ville de Québec, plus petite, est aisément parcourue à pied et en bus si vous résidez en dehors du centre.

québec

En dehors des villes : agences et transports

Agence : en dehors des villes, une agence locale peut être utile pour vous conseiller et vous porter assistance en cas de besoin. Nous avons eu recours à Authentik Canada, agence née à Montréal en 2002 et spécialisée dans le voyage sur mesure pour tout type de voyageur. Ainsi, si vous souhaitez par exemple faire de la randonnée dans les grands parcs et visiter la Gaspésie, un circuit vous sera proposé mentionnant les lieux d’arrêt, les possibilités d’excursion, les activités et les types d’hébergements.

Louer une voiture  : pour se rendre dans des endroits bien souvent isolés de toute civilisation, il est recommandable de louer un véhicule : sur le GPS, vous entrez une adresse qui se trouve au numéro 1184 boulevard des Rosiers, surpris que ce boulevard puisse débuter 100 kilomètres plus tôt que l’adresse recherchée. De plus, le coût d’un véhicule de location est accessible, surtout s’il est loué pour une assez longue période.

Vélo  : pour les petits budgets et ceux qui ont plus de temps, il existe d’autres moyens comme le classique « pouce ». Le vélo reste aussi une option, mais pour les très sportifs, car les dénivelés sont fréquents et les pentes parfois annoncées à 17 %.

Bus : pour les familles, voyager en bus revient moins cher que le train qui, en dehors des grands axes assure assez mal le transport des passagers.

Trains : ceux-ci transportent plus souvent des marchandises et les prix dépassent de loin ceux des bus qui desservent mieux la province. Cependant, certaines options semblent ravir les voyageurs comme la découverte de Charlevoix via le rail.

Québec : les parcs nationaux

Quand on se rend au Québec, c’est souvent dans le but d’y respirer l’air de ses grands espaces verts, de rêver au bord du Saint Laurent et d’observer la faune et la flore qui garnissent ce territoire géant.

Afin de protéger les réserves naturelles du Québec tout en éduquant à l’environnement et en offrant au public la possibilité de lier nature et récréation, le premier parc national a vu le jour en 1895. Les parcs nationaux du Québec existent pour assurer la pérennité du patrimoine culturel et naturel des milieux exceptionnels comme ceux-ci.

québec

Aujourd’hui, le Québec en compte près de 26, qui offrent aux amoureux de la nature une panoplie d’activités : randonnées, pêche, chasse, sports, observation, découvertes… En camping ou hôtellerie plus luxueuse.

Il est conseillé de réserver votre séjour dans les parcs longtemps à l’avance : ils font partie des destinations favorites des Canadiens qui viennent s’y ressourcer. Consultez le site du Sépaq ou Nunavik.

Qu’en est-il des moustiques et autres insectes ?

En fouillant sur le net, tout le monde vous met en garde contre les moustiques. Pas de Québec sans randonnée dans les forêts. Et pas de randonnée sans moustique ! Nous avions prévu une trousse remplie de protections diverses : lotions solaires, onguent à blessures et répulsifs à bébittes, plus communément appelées bestioles en Europe.

Soucieux de la santé de notre peau et de celle des enfants, nous avions sélectionné quelques produits naturels en commençant par le spray aux huiles essentielles, la prise ultra-sons et la citronnelle. Mais notre pharmacien attitré nous avait mis en garde contre cette région du monde où il semblait presque plus dangereux de se faire dévorer par un moustique que par un ours. Nous avions complété la trousse avec quelques bracelets multicolores au DEET, histoire de dormir tranquille la nuit. Une fois sur place, nous avons vite déchanté.

Les bébittes survivent contre les insecticides naturels. Mieux valaient les conseils d’un Québécois averti. Nous nous sommes dès lors muni du OFF local, un répulsif ‘non naturel’ mais efficace même contre les tiques et les puces de rennes ! Pour les enfants, certains produits sont toutefois dangereux, mais le meilleur avis sera donné par un pharmacien québécois. Gardez néanmoins le spray aux huiles essentielles près de vous afin d’en vaporiser sur les zones sensibles comme la nuque et les cheveux et portez toujours un foulard léger autour du cou.

« Vous avez votre voyage » ? Au Québec, cela signifierait que vous en avez assez… Nous espérons que vous avez les deux : bon voyage !

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Petite, je voulais être missionnaire pour voyager et aider les plus démunis. A l’adolescence, j’ai enrichi mon vocabulaire et opté pour un métier...

1 commentaire Donnez votre avis
  1. J’offre du camping écoresponsable en région, 1.30 heure de Québec
    j’aimerais être sur vos contacts, Est-ce possible Merci!

Moi aussi je donne mon avis