Pas de sanctuaire pour les baleines dans l’Altlantique Sud

Les dissensions sont de plus en plus grandes au sein de la Commission Baleinière Internationale, alors que les pays pro-chasse viennent une nouvelle fois de réussir à bloquer la création d’un sanctuaire dans l’Atlantique sud pour ces cétacés menacés d’extinction.

Rédigé par Séverine Bascot, le 13 Sep 2018, à 8 h 00 min

La proposition de sanctuaire pour les baleines en Atlantique-Sud, sur la table depuis 20 ans maintenant, a été rejetée par la Commission Baleinière Internationale (International Whaling Commission, IWC), l’organisme mondial chargé de réglementer la chasse à la baleine et de protéger les cétacés, qui se réunit cette semaine au Brésil. Pourtant pour le partisans du sanctuaire, au-delà de la chasse, il permettrait de protéger les cétacés d’autres dangers, tels que les collisions avec les navires.

Nouveau rejet du sanctuaire pour les baleines, une triste nouvelle

Depuis 2001, de nombreux pays réclament la création de ce sanctuaire de 20 millions de km2 où évoluent une cinquantaine d’espèces de cétacés. Présenté par le Brésil, l’Argentine, le Gabon, l’Afrique du Sud et l’Uruguay, le texte, pour être adopté, devait obtenir 75 % des votes de cet organisme comptant 89 pays.

Rappel

Il existe aujourd’hui deux sanctuaires dans l’océan Indien ainsi que dans l’Antarctique, terrain de chasse du Japon

Le texte a reçu le soutien de 39 membres, alors que 25 autres ont voté contre, Japon, Russie, Islande, Corée et Norvège en tête, et 3 se sont abstenus, ce qui ne permet pas d’obtenir les 75 % de voix favorables nécessaires à l’acceptation du projet.

Le Japon crie victoire !

Le premier pays à se féliciter du refus de la proposition, c’est bien sûr le Japon qui juge la nécessité d’un sanctuaire pour baleines « sans fondement scientifique ». Pour les pays pro-chasse, aucune preuve scientifique ne permet de soutenir ce projet d’autant plus qu’il n’existe pas de chasse à la baleine commerciale dans l’Atlantique Sud !

Baleine et son petit © Dewald Kirsten

Cette année, le Japon propose même de rétablir la chasse commerciale avec des limites de capture. Sa proposition estime que : « La science est claire : il existe certaines espèces de baleines dont la population est suffisamment saine pour être récoltée (sic) de manière durable ». Et le pays compte bien la porter jusqu’à un scrutin avant la fin de la conférence le 14 septembre.

L’argument scientifique pour mieux vendre la viande de baleine

Officiellement, le Japon pêche la baleine pour des raisons « scientifiques ». Mais les cétacés pêchés finissent tout de même sur les étals des marchés, le pays arguant qu’il s’agit là d’une tradition culturelle. Cette année, le quota du Japon était de 985 cétacés mais la pression des organisations et associations internationales a permis de réduire le nombre de baleines réellement tuées.

Les associations ne décolèrent pas

Du côté des défenseurs des cétacés et des États partisans du projet (qui sont généralement ceux qui profitent des activités touristiques liées à la présence des baleines), le rejet de cette proposition est comme toujours mal vécu. Ils regrettent que les efforts pour créer ce sanctuaire soient sapés par des États membres situés à des milliers de kilomètres de l’Atlantique sud, parfois même pas dans le même hémisphère… Tous les États côtiers de l’Atlantique Sud, de leur côté, soutiennent pleinement la proposition. Chercher l’erreur !

Depuis des années, Greenpeace accuse le Japon d’acheter le vote d’autres pays pour s’assurer que le sanctuaire ne voit pas le jour.

Les baleines face à de nombreuses menaces

Tout d’abord, le réchauffement climatique et l’augmentation de la température l’eau modifient leur milieu naturel. Ce sont l’ensemble des écosystèmes qui sont en danger.

La chasse est un autre problème et peut directement menacer la survie des cétacés si plusieurs individus d’une même espèce sont abattus. De même, il y a une certaine barbarie quand des baleines sont mal harponnées et parviennent à s’échapper, blessées ou quand une baleine est amenée à bord et se vide de son sang jusqu’à mourir. Le Japon utiliserait d’ailleurs des harpons à tête explosive

Tout cela pour quoi, pour la science ! ? La chasse à la baleine est pourtant de plus en plus un combat d’arrière-garde. Plusieurs enquêtes rapportent d’ailleurs que la viande de baleine ne se vendrait plus si bien au Pays du Soleil levant… Et nombreux sont les Japonais qui n’en mangent pas !

Les baleines tuées par les navires

Entre 1979 et 2009,  les baleines de l’Atlantique Nord ont continué à voir leur population stagner. Des chercheurs ont montré que, sur cette période, les décès de baleines ont été  deux fois sur trois causées par l’activité humaine : pêche (étranglement dans les filets), pollutions plastique et chimique, trafic maritime (collisions, bruits)…

Force est de constater que les baleines ne sont pas encore bien protégées depuis le temps… Ce sont des espèces hautement migratrices et elles font face à de multiples menaces qui peuvent même se cumuler. Leur conservation implique donc un effort multilatéral concerté. Quand va-t-on enfin arrêter le massacre ?

Article mis à jour
Illustration bannière : Baleine en Afrique du Sud – © Brett Atkins
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Voyageuse insatiable, j'ai parcouru le monde autant pour des raisons personnelles que professionnelles : rien de mieux pour prendre la mesure de l'état de la...

11 commentaires Donnez votre avis
  1. je trouve cette chasse archaïque et révolue vue la quantité de baleine restante c’est pareil pour la pêche des requins que l’on relâche vivant et sans ailerons ainsi ils meurent d’asphyxie c’est imonde…..

  2. Je suis contre cette pêche commerciale des baleines. J’ai 38 ans et cela fait trop longtemps que j’entends des abus par des pays comme le Japon. La baleine est une créature divine…elle a besoin de notre respect, de l’espace, beaucoup d’espaces….de la santé marine…mais qu’avons-nous fait de nos océans? Tout la société américaine et occidentale a passé son message de la consommation sur nos jeunes et la simplicité volontaire, le recyclage perd de l’intérêt…mais il y a toujours quelques hurluberlus positifs qui continuent le combat comme David Suzuki et sa Fondation, vous, les autres organismes écologiques…or, il faudrait que celles-ci soient intègres aussi… »Si tu veux parler d’environnement, vis-le, ne te pollue pas toi-même, achète local, etc. » Fabriquer local, par soi-même, ça, je trouve intéressant.

    JOEL JOBIN

  3. quels sont les pays qui ont votes non au sanctuaire pour pouvoir les boycotter? 21 c’est beaucoup!!
    monde décadent qui court a sa perte!!!!!

  4. si il y a un sanctuaire c’est cela de moins pour pratiquer leur soit-disant « peche scientifique » qui n’a rien de scientifique du tout!! bande de cretins!!!!!!
    j’espere qu’un jour tous ces tueurs et autres tortionnaires d’animaux et de la nature seront punis par la justice divine qui n’épargnera personne le moment venu!!!!

  5. HHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHhonte une véritable honte ne pas laisser en paix qu’ils aillent mourir l’argent toujours l’argent….

  6. C’est comme le massacre des éléphants , tout ce qui est la vie n’a plus le respect qu’elle mérite , heureusement que certains hommes et femmes se battent pour éradiquer cela même si le combat est long et difficile le règne animal à besoin de nobles causes pour le défendre et le protéger.

  7. Quand il n’y aura plus d’espèce pour assouvir la bêtise et la cupidité humaine que feront’ils ces états stupides , ne relachons pas la pression surtout , dire que l’on a une planète magnifique qui est tuée à petit feu pour le tout fric , quand l’homme évolueras t’il ? c’est à désesperer de l’être humain.

  8. A notre époque il est inadmissible de chasser encore les cétacés. Le plus grand et le plus beau mamifère que la terre n’est jamais portée. Nous sommes soit disant évolué mais malheureusement les mentalités sont restées bien trop petites.

  9. A notre époque il est inadmissible de chasser encore les cétacés. Nous sommes soit disant évolué mais malheureusement les mentalités sont restées bien trop petites.

  10. 3 petits pays parviennent encore à imposer leur vice à l’ensemble de la planète, uniquement parce qu’ils sont très riches, et ont les moyens d’acheter le vote de pays pauvres et corrompus… A part ça tout va bien

  11. Il est bien connu que pour étudier scientifiquement un animal, mieux vaut multiplier les centaines de cadavres que de l’étudier vivant dans son milieu naturel…mais de qui se moque-t-on ? Et pourquoi les USA, qui ont depuis 1945 une énorme influence au Japon, ne parviennent-ils pas à contraindre le Japon à changer ses vilaines habitudes ? C’est du donnant-donnant ? Je te laisse tuer des baleines et en échange tu me laisses faire des maneuvres militaires où je veux quand je veux sur ton territoire ??

Moi aussi je donne mon avis