Des huîtres sous bonne garde… républicaine

À l’approche des fêtes de fin d’année, une patrouille de la Garde Républicaine assure la sécurité des parc à huîtres du Cotentin.

Rédigé par Maylis Choné, le 12 Dec 2016, à 11 h 35 min

Pour que tous aient la quantité d’huîtres nécessaires dans leur assiette, les producteurs ne se permettent aucune perte, ni vol. Ceci explique la présence des patrouilles à cheval auprès des précieux coquillages.

Des gardiens extra-ordinaires

Pas sûr que les voleurs osent encore s’aventurer près des parcs à huîtres. En effet, depuis le 28 novembre et ce jusqu’au 18 décembre, des membres de la Garde Républicaine protègent les huîtres du Cotentin entre Pirou et Coutainville. Huit cavaliers et un hélicoptère sont présents pour dissuader ceux qui souhaiteraient se servir.

huîtres, parc à huîtres

« On est quasiment à deux mètres de hauteur, ce qui nous offre un point de vue panoramique sur la plage, explique Sébastien Lefèvre qui assure quatre heures de surveillance par jour. L’effet dissuasif de notre présence est certain, le cheval fait peur ». Un cadre qui change des pavés parisiens ! « C’est une mission très agréable qui nous permet de changer de l’air parisien. Même pour les chevaux, ils profitent de la plage et de l’eau salée, qui leur fait un bien fou aux membres » termine t-il.

Des stocks à préserver pour les fêtes

En cette période, les ostréiculteurs effectuent 70 % de leur vente annuelle. « Les produits sont arrivés à maturité, et sont stockés sur le haut-estran, explique Jean-Marc Jacquette, du comité régional conchylicole, ce qui fait que parfois les parcs sont accessibles aux personnes malveillantes quand les professionnels sont dans leur atelier en train de calibrer ou de préparer les huîtres à l’expédition. » Aucun vol n’a été déclaré depuis l’arrivée des gardes républicains. Avant la mise en place de cette surveillance, c’est pratiquement une tonne de produit qui a été dérobée entre août et septembre 2016.

La France, premier pays producteur d’huîtres en Europe doit fournir suffisamment pour remplir les assiettes des consommateurs friands. En chiffre, elle produit 80.000 tonnes de ces coquillages par an en moyenne, soit plus de 2,5 kg par seconde. Plus de la moitié est consommée lors des fêtes de fin de Noël et du nouvel an.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis