Des centaines de victimes de la chasse en 20 ans

La chasse est un sport dangereux, il va sans dire. Tirer au fusil dans des zones où l’on a peu de visibilité le tout sur une cible en mouvement peut effectivement engendrer certains risques, dont la mort. Combien de victimes de la chasse a-t-on pu dénombrer ces dernières années ?

Rédigé par Julien Hoffmann, le 6 Dec 2019, à 13 h 00 min

La chasse est une activité particulière dans la catégorie « sport » ! Tirer au fusil, c’est prendre le risque de se tuer mais aussi de tuer d’autres humains… D’ailleurs, sur les vingt dernières années ce ne serait pas moins de 400 victimes de la chasse qui seraient tombées sous les balles, sans compter les dégâts collatéraux.

Victimes de la chasse – Un véritable tableau de chasse humain

L’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) tient les comptes des personnes décédées lors de campagnes de chasse. Heureusement d’ailleurs que c’est là un organe d’État qui s’en charge : vu le poids que commencent à prendre les chasseurs depuis la démission de Nicolas Hulot, il ne serait pas étonnant qu’ils s’occupent de tout en lieu et place des services publics.

Biche abattue © KS-Wildlife

La dernière cession de chiffres sur le nombre « d’accidents de chasse » (du premier juin 2018 au 31 mai 2019) fait état de 132 victimes ce qui frise la moyenne de 140 personnes sur les dix dernières années.

Il y aurait également eu 400 décès lors d’accidents de chasse en France sur les 20 dernières années(1).

Lire aussi : Chasse : une battue tourne au carnage dans les Ardennes

Et les autres conséquences de l’utilisation de fusils ?

Si on peut s’émouvoir justement de la mort de chasseurs lors d’accidents, il y a également des victimes annexes qui elles sont moins « valorisées » dans les chiffres. Les personnes qui ne sont pas chasseurs (randonneurs, riverains, etc.) ne sont pas des statistiques à part entière, ce qui serait pourtant très intéressant.

Il en va de même pour tous les animaux domestiques tués par erreur (vaches, chevaux, ânes, etc.) ou des chiens de chasses qui périssent lors d’actes de chasses.

victimes de la chasse

La plupart des victimes de la chasse sont les chasseurs eux-même © riopatuca

Il serait aussi appréciable, en matière de transparence et pour éviter toutes dérives en matière d’utilisation d’armes à feu, de savoir dans quels genres d’autres circonstances que la chasse sont utilisées ces armes : suicides, règlement de compte, actes criminels, etc.

Enfin, si les accidents de chasse sont de moins en moins nombreux, l’utilisation de cartouches au plomb reste un problème environnemental de taille que le monde de la chasse n’a toujours pas décidé d’aborder de front.

Les premiers écologistes de France qui envoient du plomb dans tous les milieux naturels du pays, cela fait pourtant désordre.

Illustration bannière : Fusil de chasse et sa sacoche de cartouches © Alexander Sobol

Références :
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis