Complémentaire santé solidaire : qui peut en bénéficier ?

À partir du 1er novembre, la Complémentaire santé solidaire remplacera la Couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C) et l’Aide au paiement d’une complémentaire santé (ACS).

Rédigé par Aurélie Giraud, le 16 Oct 2019, à 11 h 40 min

La ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn, va lancer, dès le 1er novembre, la Complémentaire santé solidaire (CSS) qui se substituera à deux aides peu utilisées que sont la CMU-C et l’ACS. Cette mutuelle à 1 euro est destinée aux revenus les plus modestes. Entre 9,5 et 12 millions de personnes seraient concernées.

Complémentaire Santé Solidaire – Simplifier les démarches pour une meilleure couverture

Le gouvernement souhaite encourager les personnes précaires à utiliser ce nouveau dispositif. En effet, cinq millions de Français ne bénéficient pas de la Couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C) et de l’Aide pour financer une complémentaire santé (ACS) par manque d’informations.

Faciliter les démarches pour un meilleur accès aux soins de santé des personnes les plus démunies © Ivan Kacarov

Promis par le gouvernement, ce nouveau dispositif qui fera son apparition début novembre, devrait permettre de simplifier les démarches. Les patients qui souhaitent payer leurs dépenses de santé n’auront pas à avancer de frais à l’hôpital et n’auront pas à payer lorsqu’ils consultent un médecin, un infirmier ou un dentiste par exemple.

De même, les patients bénéficiant de ce dispositif ne paient pas leurs médicaments ou le kinésithérapeute. Les prothèses dentaires, les soins optiques, les prothèses auditives et les dispositifs médicaux comme une chaise roulante, par exemple, ne sont pas à leur charge. Pour bénéficier de la CSS, les patients doivent bénéficier de l’assurance maladie.

Lire aussi : Santé : quels sont les médecins les plus difficiles à consulter ?

Qui sera éligible à la CSS ?

Avec la Complémentaire santé solidaire, Agnès Buzyn souhaite s’attaquer au « problème de santé publique majeur » que représente le non-recours aux soins. Selon les ressources, la Complémentaire santé solidaire ne coûte rien ou coûte moins de 1 euro par jour et par personne. Le dispositif est à destination des citoyens français dont les revenus sont en-dessous du seuil de pauvreté, qui s’élève à 1.007 euros mensuels pour une personne seule et 2.115 euros pour un foyer de quatre personnes. Toutefois, la CSS ne peut être demandée qu’une fois par foyer.

Complémentaire Santé Solidaire

La Complémentaire Santé Solidaire pour un accès aux soins de qualité garanti pour tous © Mama Belle and the kids

Ce dispositif bénéficiera aux travailleurs modestes, aux inactifs mais aussi aux retraités modestes. La CSS sera gratuite pour les personnes dont le revenu est inférieur à 746 euros. Pour celles gagnant entre 746 euros et 1.007 euros par mois, la cotisation sera d’un euro par jour. Ainsi, la CSS devrait permettre à ces bénéficiaires d’accéder à des soins de qualité couverts à 100 %.

Illustration bannière : Vers encore plus de solidarité pour les personnes les plus démunies- © bitt24

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




2 commentaires Donnez votre avis
  1. Bonjour, si on gagne 1010 euros évidement on a droit à rien ? et 3 euros de plus vous n’avez pas plus de moyens et c’est complétement injuste, parce qu’on a pas les moyens de se faire soigner les dents, les yeux etc…..Le gouvernement devrait réfléchir un peu plus intelligemment il me semble…. et pourttant nous avons travaillé une carrière et ….. nous n’avons droit à rien …..

    • Quel que soit le seuil fixé, il y aura toujours un proportions de personnes qui gagneront 10 euros de trop pour bénéficier de cette aide. Problème insoluble.

Moi aussi je donne mon avis