Cold Cream : le cérat de Galien nous sauve la peau

La recette du cold cream, vieille de presque 2000 ans, n’a pas pris une ride ! Attribuée à Galien, médecin grec de l’Antiquité qui est aussi considéré comme le père de la pharmacie, cette pommade à base de cire et d’huile fait aujourd’hui encore le bonheur des peaux sèches.

Rédigé par Véronique Desarzens, le 9 Feb 2019, à 15 h 00 min

Il s’agit probablement de l’un des plus anciens remèdes pour la peau. Non seulement il a traversé les siècles, mais il ne cesse de faire de nouveaux et nouvelles adeptes. Dans sa version moderne, on parle aussi de cold cream, à cause de la sensation de fraîcheur que cette crème laisse sur la peau. Bonne nouvelle : vous allez pouvoir très facilement préparer votre cold cream maison !

Connaissez-vous le cérat de Galien aussi appelé Cold Cream ?

À l’origine, le cérat de Galien réunissait de la cire d’abeille, de l’huile d’amande douce, du borate de sodium et de l’eau de rose.

cold cream, cérat de Galien

Les enfants aussi peuvent profiter des bienfaits de la cold cream © Juta

Comme souvent pour d’aussi antiques recettes, la composition a évolué au fil du temps. À une certaine époque, elle comptait au moins 7 éléments, dont du blanc de baleine. Elle s’est cependant trouvée une nouvelle fois quelque peu modifiée, suite à l’interdiction de la pêche à la baleine adoptée dans une majorité de pays à partir de 1982.

Aujourd’hui, différentes préparations circulent, mais l’objectif et l’efficacité restent les mêmes : répondre aux exigences des peaux sèches et déshydratées, les nourrir copieusement pour les aider à rétablir le film protecteur censé les aider à se défendre contre les agressions extérieures. Dont le froid n’est évidemment pas le moindre !

Comment préparer sa propre cold cream 100 % naturelle ?

La formule a évolué vers une plus grande simplicité, et désormais rien n’est plus facile, même pour les débutantes, que de préparer sa propre crème personnalisée pour protéger sa peau en hiver.

Pour cela, trois ingrédients suffisent :

  • l’huile d’amande douce pour adoucir
  • la cire d’abeille pour épaissir
  • l’hydrolat de rose pour ses vertus hydratantes et rafraîchissantes

Il existe de nombreuses recettes de cold cream, avec beaucoup de variantes.

Voici la composition de l’une d’entre elles, un peu plus sophistiquée tout en restant très abordable, et surtout les proportions nécessaires pour un pot de 50 ml :

  • 26 g d’huile d’amande douce (ou de noyau d’abricot bio, de rose musquée du Chili, d’argan… ou même d’olive mais cette dernière mettra plus de temps à pénétrer)
  • 7,5 g de cire d’abeille (en granules)
  • 16,5 g d’hydrolat de rose bio (ou de camomille, de lavande, de fleur d’oranger…)
  • Facultatif : 5 gouttes de vitamine E anti-oxydant
  • Facultatif : 10 gouttes de teinture de benjoin conservateur naturel
  • Facultatif : 5 gouttes d’huile essentielle amie de la peau : lavande vraie, géranium bourbon, arbre à thé, bois de hô, cèdre Atlas, encens…

Le cold cream maison : un soin qui se prépare … à chaud !

Quelles que soient vos préférences, voici comment procéder.

Pour passer à la pratique, reportez-vous aux différentes suggestions faites plus haut. Suivez-les à la lettre si vous êtes débutante, et un peu à votre idée si vous avez déjà une petite expérience dans le domaine…

Côté matériel, prévoyez une balance précise, des récipients pour chauffer au bain-marie, un thermomètre, un petit fouet, un pot de 50 ml bien propre.

Commencez par stériliser votre matériel. Travaillez toujours avec les mains parfaitement propres… évidemment !

cold cream

Faire soi-même ses cosmétiques © New Africa

Ensuite :

Dans un petit récipient, amenez l’huile et la cire à 70°C au bain-marie. Dans un autre récipient, faites chauffer l’hydrolat, à 70°C également.

L’essentiel : que les deux phases huileuse et aqueuse soient à la même température. Pour info, la cire d’abeille fond à 62 °C.

Une fois les deux phases à la même température, hors du feu, versez l’hydrolat dans l’huile, et fouettez bien, jusqu’à obtention de la bonne consistance. Laissez tiédir un peu : c’est ensuite le moment de verser les éventuels autres ingrédients et l’huile essentielle de votre choix, toujours en mélangeant.

La plupart des huiles essentielles sont bactéricides ou fongicides, et quelques gouttes suffisent à bien conserver la crème. Si vous n’ajoutez pas d’huile essentielle, en revanche, gardez alors votre préparation au frigo !

Il ne reste plus qu’à verser dans le pot, et à utiliser sur les mains, les pieds, partout où votre peau, sèche ou abîmée, le demande !

Pour mieux vous y inciter voici une petite création aux allures de baume plus que de crème

Notre recette secrète de cold cream dévoilée

Pour la préparer, c’est très simple. Il suffit de procéder comme indiqué ci-dessus en utilisant les ingrédients suivants :

  • 26 g d’huile de sésame à la vanille
  • 8 g de cire d’abeille (7 g seulement si vous préférez une consistance plus crémeuse)
  • 16,5 g d’hydrolat de géranium
  • 5 gouttes d’huile essentielle de géranium

Un régal pour la peau, mais aussi pour les sens !

coup de coeur
Cold Cream – Soin anti-froid – Visage & Corps

 

Véritable « barrière anti-froid », la Cold Cream est soin protecteur surgras qui nourrit la peau et la protège des agressions extérieures (froid, vent..).

À découvrir sur Slow-Cosmetique.com

Illustration bannière : Femme soufflant dans ses doigts pour se réchauffer- © Subbotina Anna
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste, rédactrice indépendante, orientée mieux-être, santé, environnement, produits naturels et autres potions « maison ».

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis