Vers un traitement universel du cancer ?

Des chercheurs de l’université de Cardiff, au Pays de Galles, ont découvert une cellule qui peut s’attaquer à tous les cancers, ce qui pourrait bien ouvrir la voie à un traitement universel de cette horrible maladie.

Rédigé par Paul Malo, le 22 Jan 2020, à 9 h 55 min

Des chercheurs ont découvert, par hasard, une cellule prometteuse pour un traitement universel contre le cancer.

À la recherche de cellules immunitaires

C’est une découverte fortuite, mais qui pourrait avoir des débouchés inimaginables : des chercheurs de l’université de Cardiff, au Pays de Galles, ont découvert par hasard une cellule, ou lymphocyte, potentiellement capable de permettre un traitement universel du cancer. Les tests sur l’être humain restent encore à faire, mais selon l’étude publiée le 20 janvier dans la revue Nature Immunology, ce lymphocyte T serait à même de s’attaquer aux cellules cancéreuses, mais en ignorant les cellules saines(1).

De l’espoir dans la recherche contre le cancer © Africa Studio

C’est en recherchant des cellules immunitaires pour combattre des bactéries que les chercheurs ont découvert cette cellule étonnante. Sa particularité : cette cellule est porteuse d’un récepteur jamais rencontré jusqu’ici. D’après les premières études réalisées en laboratoire, elle serait capable de tuer des cellules issues aussi bien de cancers du sein, que des poumons, du colon, de la prostate ou des reins.

Détruire de nombreux types de cancers

Même si elle n’en est encore qu’au stade de la recherche élémentaire, encore très loin d’une réelle médication destinée aux patients, cette découverte ouvre de nouvelles voies et fait avancer les connaissances. Elle laisse augurer d’un traitement unique contre quelque forme de cancer que ce soit, un seul type de lymphocyte T étant capable de détruire de nombreux types de cancers.

Déjà utilisés en immunothérapies, les lymphocytes T ne fonctionnent pour l’instant que sur certains types de cellules, et en général pas sur les tumeurs les plus agressives. Cette nouvelle piste, si elle se vérifie, constituerait le premier jalon d’une toute nouvelle médecine universelle des lymphocytes T.

Illustration bannière : Lymphocyte T attaquant des cellules cancéreuses- © Kateryna Kon

Références :
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis