Les capsules de café voient enfin la vie en vert ?

Rédigé par Pauline, le 28 Mar 2011, à 14 h 27 min

Depuis 2 ans,  Nespresso a instauré un système de collecte et de recyclage de ses capsules usagées, histoire de démontrer que son café n’est pas aussi « noir » que ça… Et demain, les dosettes en alu pourraient (enfin) avoir leur place dans nos poubelles jaunes…

Nespresso : rapporter ses capsules en boutique

Quel est le pêché mignon et très tendance des amateurs de café haut de gamme ? Se prendre pour George Clooney en investissant dans une machine Nespresso et ses capsules hors de prix… réputées ultra-polluantes (production de l’aluminium, recyclage inexistant…).

Cela charme les papilles et peut-être les filles, mais pas vraiment l’environnement, ni son porte-monnaie.

Ainsi boycottée par les buveurs de café écolo, la filiale du groupe Nestlé cherche à reverdir ses capsules depuis 2008. Principale initiative : la mise en place de 2 500 points de collectes où les clients peuvent rapporter leurs capsules usagées. Il s’agit des boutiques Nespresso, des déchetteries et de points Relais (Mondial Relay) où sont livrées les capsules.

Les 3 axes de Nespresso : le café, les capsules, l’empreinte carbone

Les capsules sont envoyées dans un centre de traitement et valorisation à Rungis, où  l’aluminium est séparé du marc de café pour être revendu. Le café est lui transformé en engrais*.

Un système électromagnétique permet de séparer les petits emballages en aluminium (comme les capsules, les conserves de nourriture pour animaux domestiques et les bouchons de bouteille) des autres déchets, permettant ainsi le recyclage des capsules.

On oubliera vite que Nespresso a également conçu un petit réservoir pour stocker ses capsules usagées et vendu au prix de 20 €. Un produit 100 % gadget, 100 % pétrolo-plastique…

*Pour en savoir plus : le site internet dédié de Nespresso www.ecolaboration.com.

Nespresso, la tasse de café qui fait le plein de CO2 ?

Selon Nespresso, le total des émissions de C02 générées par ses activités (culture du café, transports, capsules, bureaux, etc.) est de 82 grammes par tasse de café. Un petit chiffre qui grossit rapidement quand on sait qu’en 2009 la marque aurait vendu près de 6 milliards de capsules dans le monde…

Nespresso s’est ainsi engagée à réduire son empreinte carbone de 20 % par tasse de café d’ici 2013, notamment en recyclant 75 % de ses capsules…

p.2 : des capsules dans nos poubelles de tri sélectif ?

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Passionnée d'écriture, toujours en quête d'idées pour répondre à vos attentes au niveau éditorial, fan de tennis et de sport en général, c'est elle...

7 commentaires Donnez votre avis
  1. j’ai une machine à café à capsules dolce gusto, je souhaiterais les recycler, est ce possible ? sinon puis je adapter une autre marque de capsules à ma cafetière

  2. Pour Nescafé, je n’ai pas de solution mais vous pouvez recycler les capsules de café Tassimo et accumulez des points. Ensuite vous choisissez de faire don de ces points à l’association de votre choix.
    Voici le lien : http://www.terracycle.fr/fr/brigades/brigade-tassimo.html
    Avec ce site, vous pouvez également recycler les stylos à bille, à encre, les surligneurs. En vous regroupant vous créez une « brigade ». Terracycle met à votre disposition gratuitement, les affiches, les dépliants pour expliquer la démarche ainsi que le bon d’expédition gratuit.

  3. pour savoir ce qui se prépare vraiment en matière de recyclage, oubliez les commentaires sur les capsules ramenées à la déchèterie ou dans les magasins et allez voir les publications de brevets d’invention sur les capsules en aluminium, notamment un système intégré dans la machine à café, le recyclage en un seul geste, c’est stupéfiant…
    le reste n’est que l’arbre qui cache la forêt

  4. Saluons la sportivité de Nestlé qui attaque Ethical Coffee Company, la société qui propose des capsules à café beaucoup moins cher. L’objet du litige : l’utilisation du patrimoine intellectuel lié au brevet des capsules. Nespresso attaque son challenger sur le terrain juridique et en modifiant ses capsules : les fameuses capsules ont maintenant dotées de harpons et de crochets destinés à bloquer les capsules concurrentes. Ethical company qui vend les capsules concurrentes chez Casino a riposté en dépsant un brevet de « harpons ». La bataille des capsules nous concerne : si Nespresso gagne, les capsules café vont rester hors de prix. S’il y a plus de concurrence, on a plus de chance de voir arriver des capsules moins chères et plus écologiques. Evitons les monopoles, y compris dans les capsules 🙂

    • oui mais comparons ce qui est comparable. Le café des grandes surfaces est imbuvable !!!!

    • ben non Sandra, ça c’est un peu l’intox de la pub car la différence des cafés ne réside que votre perception : les fournisseurs étant les mêmes, le café est à peu de chose près le même. Et ici on ne parle pas du café en vrac sous marque distributeur mais bien des concurrents des capsules Nespresso .. qui sait bien nous vendre ses capsules comme des bijoux différents des autres. Regardez également les pubs de Carte Noire : quel cinéma pour ce qui n’est somme toute que du café, fut-il bon !! Pourquoi tant de pub ? parce que les cafés de qualité se valent … et donc pour le faire payer plus cher,les marques font de la pub : Nespresso fait beaucoup de pub et vous payez … beaucoup plus cher. L’inverse d’une consommation qui se contenterait de biens de qualité mais sans superflu inutile. J’achète du café Alter Eco, bio, équitable, trié sur le volet et qui vaut très largement celui de Nespresso … et ce sont les pros qui le disent dans leur revue, pas moi…

    • comment recycler les capsules dolce gusto ou par quelles capsules recyclables peuvent elles être remplacées dans ma cafetière Krups dolce gusto

Moi aussi je donne mon avis