Café : bon ou mauvais pour la santé ?

Boisson universelle synonyme de plaisir et d’aide à la concentration pour beaucoup, le café fait souvent l’objet d’études parfois contradictoires. Alors le café, bon ou mauvais pour la santé ? Décryptage.

Rédigé par Aurore, le 25 Jan 2019, à 14 h 20 min

Café et maladie de Parkinson

Qu’en est-il de la relation entre café, cholestérol, diabète ou encore maladie de Parkinson ? Encore une fois, les études sont nombreuses et parfois porteuses d’espoir.

La consommation de café : un espoir pour les malades de Parkinson

La maladie de Parkinson est une maladie dégénérative qui provoque une raideur des membres et des mouvements lents, une perte d’équilibre, une difficulté à effectuer certains mouvements et des tremblements. À l’origine de la maladie, un manque de dopamine, substance chimique chargée notamment de contrôler les mouvements.

café

Le café pour lutter contre les maladies neurodégénératives © Pressmaster

Or, le café augmenterait la production de dopamine et permettrait ainsi de diminuer le risque de développer la maladie de Parkinson chez les hommes. C’est en tout cas ce que démontrent plusieurs études particulièrement étudiées par la communauté scientifique.

Pour autant, si certains croient en la relation café/diminution du risque de développement de la maladie de Parkinson chez l’homme, les études ne permettent pas de faire le même constat auprès de la population féminine.

Café et cholestérol

On recommande souvent aux personnes souffrant de cholestérol de ralentir ou de limiter leur consommation de café et cela du fait de la composition même du café, qui renferme du cafestol.

Or le cafestol est une molécule qui aurait pour effet d’élever le taux de mauvais cholestérol dans le sang. Mais les études sur le sujet ont démontré que les effets négatifs du café sur le cholestérol seraient effectifs chez ceux qui consomment beaucoup de café.

Un café bien noir pour combattre le diabète

Pendant plus de dix ans, des chercheurs se sont penchés sur les habitudes de près de 70.000 Françaises qui ne souffraient pas de diabète, toutes âgées de 41 à 72 ans au moment du début de l’étude.

café

Le café diminue les risque de développer un diabète de type II ? © Veja

Finalement, 1.415 d’entre elles ont développé un diabète lors des 11 ans qu’aura duré l’étude. Les chercheurs ont alors observé les boissons qu’elles buvaient, thé, café, café au lait, chicorée, et ont observé que les femmes qui buvaient régulièrement une petite tasse de café noir après le repas souffraient moins du diabète.

Ce résultat pourrait être expliqué par la présence d’acides chlorogéniques dans les grains de café, acides qui diminueraient la charge glycémique d’un repas, d’où l’efficacité d’un café noir après le repas du midi, souvent le plus lourd.

Une autre explication met en avant le rôle d’une substance antioxydante appelée lignane, partant du principe que les antioxydants en général auraient un effet antidiabétique.

Lire la page suivante : enfants et femmes enceintes : attention au café !

Références :
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Entre magazines, romans et presse générale, je suis une passionnée de l'information, qu'elle soit sérieuse ou décalée ! Consommer durable n'est pas qu'un...

88 commentaires Donnez votre avis
  1. Sur moi le café à que des effets positifs. Le matin il me régularise ma pression basse, surtout le pouls! j’ai un pouls rapide et après un café tout devient normal… le soir je prends un café et je m’endors comme un bébé… Je sais que c’est spécial, ça fait 35 ans que je prends 2-4 cafés par jour et je me porte comme un charme!

Moi aussi je donne mon avis