Boire du café permettrait d’allonger l’espérance de vie

Boire du café, jusqu’à 8 tasses par jour, permettrait de diminuer le risque de décès et donc de prolonger l’espérance de vie, selon une étude scientifique américaine. Mais prudence tout de même, si ces travaux d’observation ont duré dix ans, ils ont permis d’établir une corrélation, pas de lien de cause à effet.

Rédigé par MEWJ79, le 4 Jul 2018, à 10 h 20 min

Boire du café, c’est désormais connu, peut être bénéfique pour la santé à condition de ne pas excéder certaines doses. Une nouvelle étude, réalisée aux États-Unis, démontre ainsi que huit tasses par jour permettraient de réduire le taux de mortalité.

Boire du café de façon régulière permettrait de diminuer le risque de décès

Souvent associé à des problèmes de stress et autres insomnies, le café n’a pas très bonne réputation. Une étude américaine, réalisée par des chercheurs du National Cancer Institute (NCI), permet pourtant de redorer son image. Selon ces scientifiques, dont les travaux sont publiés dans la revue JAMA International Medicine, boire du café, jusqu’à 8 tasses par jour, permettrait même de diminuer le risque de décès et donc de prolonger l’espérance de vie.(1). Des résultats qui concernent des millions de personnes, puisque le café est la boisson la plus bue sur la planète, avec 2,25 milliards de tasses par jour.

café

Un moment convivial autour d’une tasse de café © Jacob Lund

Pour mener à bien leur étude sur le café, les scientifiques ont comparé les données de près de 500.000 personnes, âgées en moyenne de 57 ans, qui avaient participé à une précédente étude. Ces volontaires devaient simplement indiquer combien de tasses de café, décaféiné compris, ils buvaient par jour et détailler leur habitudes, notamment leur consommation de tabac et d’alcool. Ces travaux ont tout de même duré dix ans.

L’OMS a cessé de classer le café comme cancérogène en 2016

Au final, entre 2006 et 2016, 14.000 personnes sont décédées, sur les 500.000 étudiées, mais il s’agissait de morts liées à des maladie comme le cancer. Et les chercheurs ont conclu que les buveurs de café avaient des chances moindres de décès. Erikka Loftfield, l’une des auteurs, précise tout de même que si ces résultats peuvent rassurer les amateurs de café, ils proviennent d’une étude d’observation et doivent être interprétés avec prudence. Une corrélation a été définie, mais en aucun cas il est conseillé de boire du café pour vivre longtemps.

Boire du café, c’est bon pour la santé © EcoPimStudio

Pour rappel, deux études en juillet 2017, dans la revue médicale américaine Annals of Internal Medicine, avaient déjà pointé du doigt ces capacités du café à allonger l’espérance de vie des consommateurs réguliers(2). Et preuve que le café a meilleure image, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a cessé en 2016 de le classer comme cancérogène, notamment concernant le cancer de la vessie. L’OMS estime en outre que cette boisson réduit le risque de tumeur utérine et du foie. Au final, les études se suivent et semblent confirmer qu’une consommation régulière mais mesurée de café peut être bénéfique pour la santé.

Illustration bannière : Tasse de café – © I love coffee
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste, je fais le grand écart entre football et littérature jeunesse.

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis