Afrique du Sud : un braconnier de rhinocéros condamné à 20 ans de prison

Un braconnier de nationalité mozambicaine a écopé de 20 ans de prison pour trafic illégal de cornes de rhinocéros en Afrique du Sud.

Rédigé par Nathalie Jouet, le 12 Sep 2017, à 10 h 50 min

Mapoyisa Mahlaul avait été arrêté dans le parc national Kruger, situé au nord-est de l’Afrique du Sud et frontalier du Mozambique. Des rangers en patrouille, alertés par des coups de feu, avaient découvert le cadavre d’un rhinocéros blanc dont les cornes avaient été sciées.

Le suspect reconnu coupable de chasse illégale et possession illégale d’arme

Après avoir découvert le cadavre du rhinocéros, les rangers ont suivi les traces des braconniers. Une fusillade a eu lieu, au cours de laquelle Mapoyisa Mahlaul a été arrêté, rapporte le journal Le Monde. Son complice a quant à lui réussi à prendre la fuite. Le suspect était en possession d’un fusil, de munitions, d’une scie et de cornes de rhinocéros récemment sciées.

braconnier de rhinocéros

Une mère rhinocéros et son petit en Afrique du Sud © JONATHAN PLEDGER

Âgé de 30 ans, le suspect a finalement été reconnu coupable de chasse illégale et possession illégale d’arme. « Il va servir au total 20 ans en prison« , a précisé un porte-parole de la police. La police a salué ce jugement qui, selon elle, « envoie un message fort aux autres braconniers« . Récemment, un autre homme de nationalité chinoise a été arrêté en possession de cinq cornes de rhinocéros à l’aéroport international de Johannesburg. Les cornes ont été retrouvées dans ses bagages, emballées dans du papier aluminium.

Lire aussi : 11 espèces en voie de disparition imminente

Plus de 7.100 rhinocéros tués en Afrique du Sud ces dix dernières années

Il faut rappeler que l’Afrique du Sud abrite plus de 20.000 rhinocéros, soit 80 % de la population mondiale. Ces animaux représentent une véritable cible pour les braconniers, notamment pour leurs cornes. Dans les marchés noirs asiatiques, le kilo de cornes peut se vendre jusqu’à 60.000 dollars. Plus de 7.100 rhinocéros ont ainsi été abattus au cours de la décennie écoulée en Afrique du Sud.

Découvrez le nombre alarmant de rhinocéros tués par les braconniers sur le Planetoscope

En 2009, l’Afrique du Sud avait adopté un moratoire sur le commerce de cornes de rhinocéros pour enrayer le braconnage. Cependant, les éleveurs privés de rhinocéros font valoir que cette interdiction n’a pas été efficace. Ils ont remporté une série de batailles judiciaires pour contourner le moratoire en vigueur depuis plus de dix ans sur la vente de cornes de rhinocéros à l’intérieur du pays.

Illustration bannière : Une maman rhino et son bébé – © JONATHAN PLEDGER
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




2 commentaires Donnez votre avis
  1. enfin une ordure condamnée, mais en même temps, quelle hypocrisie de la part de ce pays qui autorise la chasse en boite, monstrueuse pratique pour riches assassins pervers qui ont le droit de tuer des éléphants, des rhinocéros, des guépards etc… en toute impunité, simplement parce qu’ils se sont payés un permis de tuer… humanité pourrie partout sur la planète. Vivement que cette espèce disparaisse à tout jamais tant elle est immonde

  2. Ah ! l’Homme, cette espèce faite à l’image de Dieu, supérieure, intelligente et tout, et tout… Mais pourquoi donc en viens-je à avoir honte d’en faire partie ?

Moi aussi je donne mon avis