Une caméra pour lutter contre l’extinction des rhinocéros

Rédigé par Elodie, le 21 Jul 2015, à 17 h 58 min

Des scientifiques britanniques ont eu l’idée de fixer des caméras dans les cornes des rhinocéros pour lutter contre le braconnage. Un dispositif qui a aussi l’avantage de nous mettre dans la peau de cet énorme animal, menacé et en voie d’extinction.

Un anti-vol pour rhinocéros

Le projet Protect RAPID de Paul O’Donoghue, chercheur à l’Université de Chester et spécialiste des rhinocéros noirs, consiste à implanter une caméra dans la corne des rhinocéros, une procédure indolore pour l’animal assure le spécialiste.

Ce dispositif permettra de filmer les braconniers, afin de procéder à leurs arrestations après qu’ils ont été pris en pleine action.

En plus de cette caméra, l’animal sera aussi équipé d’un capteur permettant de mesurer son rythme cardiaque. En cas d’attaque, un hélicoptère arrivera sur place dans les dix minutes suivant l’agression, ce qui permettrait de sauver les autres rhinocéros du troupeau dans la mesure où les braconniers s’attaquent généralement à plusieurs rhinocéros d’affilée. « En fait, c’est une alarme anti-vol pour rhinocéros », a expliqué le scientifique britannique à la BBC.

Reportage de la BBC sur la Rhino-Cam

Le rhinocéros noir, un animal en train de disparaître

D’après la WWF, moins de 5.000 rhinocéros noirs ont été observés dans le monde en 2013. Toutes les six heures, un rhinocéros est tué pour sa corne en Afrique(1).

Même si ce système ne sera mis en place en Afrique du Sud que début 2016, il a déjà le soutien des associations protectrices des animaux comme la Humane Society International, qui espère qu’un tel dispositif pourra ensuite être étendu aussi à d’autres animaux comme les éléphants, les tigres ou encore les tortues et les chats sauvages(2).

En 2014, plus de 1.000 rhinocéros ont été tués en Afrique du Sud. A ce rythme-là, les rhinocéros auront disparu du continent africain dans une vingtaine d’années.

Pour le moment, face à ce fléau, d’autres pays africains trouvent d’autres solutions afin de lutter contre le braconnage  : début juillet 2015, le Mozambique avait procédé à l’incinération massive de cornes de rhinocéros et plus généralement d’ivoire afin de lutter contre ce trafic.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Optimiste (un peu trop parfois), je suis une éternelle rêveuse qui collectionne les Petit Prince dans toutes les langues étrangères. A part la lecture, je...

1 commentaire Donnez votre avis
  1. Je trouve génial que des personnes ENFIN se biougent et fassent quelque chose pour empêcher l’extermination des rino, l’humain est vraiment l’espèce la plus destructrice

Moi aussi je donne mon avis