Dans un zoo tchèque, on coupe les cornes des rhinocéros pour les sauver

Un zoo tchèque vient de prendre une décision extrême : celle de couper les cornes de ses rhinocéros pour les protéger des braconniers.

Rédigé par Sybille de la Rocque, le 23 Mar 2017, à 10 h 15 min

En Asie, la corne de rhinocéros est très recherchée pour ses prétendues vertus aphrodisiaques. Ces animaux sont en danger, et pour éloigner les braconniers, les responsables d’un zoo ont décidé de couper eux-mêmes les cornes de leurs animaux.

Les responsables du musée envisagent de brûler les cornes de leurs rhinocéros, en public

Les rhinocéros sont menacés, et pas seulement dans leur habitat naturel. C’est pour anticiper la convoitise des braconniers que les responsables d’un zoo tchèque ont décidé, à titre préventif, de couper les cornes de leurs 21 rhinocéros, une décision extrême, mais motivée par le récent drame qui s’est déroulé dans le parc animalier de Thoiry, en France : un rhinocéros a été abattu de trois balles dans la tête et sa corne a été coupée.

Découvrez le nombre de rhinocéros abattus par les braconniers grâce au Planetoscope

Le zoo de Dvur Kralove, situé à environ 100 km de Prague, ne prend pas cette situation à la légère et affirme que même si cette décision a été difficile à prendre, elle est devenue nécessaire pour la survie de ces animaux. Pour procéder à cette opération, les rhinocéros seront endormis, sous anesthésie générale, et leur corne sera découpée grâce à une tronçonneuse. Symboliquement, les responsables du musée envisagent par ailleurs d’entreposer les cornes dans un endroit tenu secret avant de les brûler en public.

La corne de rhinocéros vaut près de deux fois le prix de l’or

Cette opération sera totalement indolore pour les animaux et les soigneurs sont d’ailleurs parfois amenés à prendre de telles mesures, notamment pour éviter des blessures lorsque des rhinocéros doivent être transportés.

Les cornes de rhinocéros valent une vraie fortune sur le marché noir et sont donc très recherchées par les braconniers. Envoyées vers certains pays asiatiques, elles sont transformées en poudre et consommées pour leurs vertus soi-disant aphrodisiaques. La valeur de ces cornes peut atteindre jusqu’à 60.000 euros le kilo, soit bien plus cher que l’or.

Illustration bannière © Jakub Homolka – Shutterstock

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




3 commentaires Donnez votre avis
  1. Re-bonjour,
    Ces cornes, tant qu’elles sont ou étaient sur le nez de ces rhinocéros, tout le monde pouvait se rendre compte qu’elles n’étaient aps vendues. Maintenant, si elles sont enlevées, où sont-elles? y a-t’il un moyen de vérifier qu’elles ont été brûlées et si le nombre qui en a été brûlées est le bon nombre, correspondant au nombre d’opérations chirurgicales? Non. Ca cache peut-être un réseau de braconnage. Ces opérations sont illégales. D’ailleurs, c’est peut-être un moyen pour faire mourir de dépression nerveuse ces rhinocéros pour se les mettre sous la dent un petit peu plus atrd en assistant à leur agonie en se faisant pleurer à se traiter de médiocres, cette mélancolie hypocrite des gens de droite qui rêvent de se disculper et de pleurer leurs fautes, leurs crimes et délits, sans avoir besoin de les regretter. Après moi le déluge? Ou la mort de la planète au lieu du déluge? Ca fait à peu près deux cent millions d’années qu’il y a ces problèmes. Ce n’est pas réglé d’avance.

  2. Bonjour,
    Décision débile, ça ne sauve pas la vie: c’est comme de couper la main de quelqu’un pour éviter le trafic de doigts. Ca n’a aucun intérêt et n’est absolupment pas autre chose que de l’hypocrisie. C’est prendre les rhinocéros pour des soufre-douleurs et prendre des décisions absurdes, de droite, pour tenter de se déresponsabiliser d’ l’exercice d’un métier, peut-être pour passer le temps à commander de la prostitution de petits garçons et de petites filles sur internet? Ca devrait être condamné au même titre que le braconnage.

  3. Je ne voit pas comment on pourrait protéger les éléphants ou les rhinocéros, si même dans les zoo on ne se donne pas les moyens. Vous penser vraiment que s’ils y avait des agents de sécurité pour les protéger ils pourrait ne serait-ce que de les approcher ?
    Ne pas oublier que l’ivoire n’ait pas utiliser que comme aphrodisiaque. On ait le premier pays client occidentale. On en fait des oeuvres d’art.
    Et à Thoirie, ils on utiliser une arme à feu gros calibre à trois reprise puis une tronçonneuse, c’est silencieu ça? Ou était la sécu? Rien entendu? Alors qu’il faudrait au moin une arme pour le gros gibier.

Moi aussi je donne mon avis