Le dernier rhinocéros blanc mâle a un profil sur Tinder

Pour alerter l’opinion internationale sur la disparition des espèces, une ONG a créé un profil sur Tinder pour le dernier rhinocéros blanc du monde.

Rédigé par Sonia Mahmoudi, le 14 Nov 2017, à 19 h 00 min

Comment fait-on pour trouver l’amour quand on est un rhinocéros blanc ? On se met sur Tinder : c’est le clin d’oeil du célèbre site de rencontres pour appuyer l’ONG Pejeta Conservancy qui oeuvre pour la préservation des espèces menacées.

Un rhinocéros blanc sur Tinder

Sudan a été baptisé « le célibataire le plus convoité du monde ». Il s’agit en effet du dernier rhinocéros blanc mâle de la planète. On peut lire sur son profil Tinder qu’il  « mesure 1,8 mètre pour 2,3 tonnes si ça compte pour toi ». À 43 ans, trouvera-t-il une femelle rhino avec qui matcher ?

Une alerte sur la disparition des espèces

Plus sérieusement, Pejeta Conservancy n’a pas créé ce profil pour trouver l’âme soeur de Sudan mais pour alerter le grand public sur la disparition des espèces. En effet, on le sait, une extinction massive des espèces est en cours sur la planète. D’après les chercheurs, les populations de 32 % des espèces de vertébrés diminuent et la biomasse des insectes volants aurait déjà diminué d’environ 80 % en Europe ces 30 dernières années.

sudan rhino tinder

Sudan, le dernier rhino, est sur Tinder ©Tinder

Twitter aussi s’en mêle !

Le 6 novembre dernier, le biologiste américain Daniel Schneider a posté une photo de Sudan sur Twitter et a écrit (traduit de l’anglais) :

Vous voulez savoir à quoi ressemble l’extinction ? C’est le dernier mâle rhino blanc du Nord. Le dernier. Il n’y en aura plus jamais.

 

La photo de ce tweet, qui a eu beaucoup de succès, nous laisse imaginer la lassitude et la fatigue du rhinocéros pour lequel il reste que peu d’espoir.

Les derniers espoirs de Sudan

Réunir le dernier rhinocéros blanc du Nord mâle de la planète, sa fille Najin de 28 ans et sa petite fille Fatu de 17 ans dans leur habitat naturel pour favoriser leur reproduction, était ce qu’espéraient les soigneurs du parc kenyan Ol Pejera Conservancy. Malheureusement, à l’âge vulnérable de 43 ans, Sudan n’est plus assez fertile. Désormais, l’infime espoir des chercheurs réside dans la fécondation In Vitro.

Afin de prélever le sperme de Sudan et les ovocytes de ses deux descendantes pour procéder à l’insémination, l’ONG Pejeta Conservancy a besoin de lever 9 millions de livres sterling.

Pour sauver les rhinocéros blancs de l’extinction, participez à la campagne de crowdfunding, du « célibataire le plus convoité du monde » .

À ce jour, l’ONG n’a récolté qu’un peu plus de 40.000 livres (soit plus de 45.000 euros) sur les 9 millions requis.

Illustration bannière : Sudan, le dernier rhinocéros blanc mâle – © Daniel Schneider on Twitter
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis