L’incroyable périple d’une Renarde polaire

Les phénomènes sont toujours relativement étonnants et du coup de plus en plus étudiés par les scientifiques. En Norvège, il ont pu suivre, estomaqués, l’incroyable périple d’une renarde polaire grâce à son collier émetteur !

Rédigé par Julien Hoffmann, le 28 Jul 2019, à 19 h 25 min

Pour trouver de la nourriture et donc passer l’hiver, les renards polaires sont souvent obligés de migrer sur de grandes distances pour arriver à survivre. Mais personne ne se doutait qu’une Renarde polaire arriverait à parcourir 3.506 kilomètres en à peine 76 jours ! !

Le voyage épique d’une jeune renarde polaire

C’est dans les îles norvégiennes du Svalbard qu’est née cette renarde qui, à moins d’un an, a entamé un voyage auquel personne ne pouvait s’attendre(1).

Renard polaire en livrée d’été en train de courir sur une plage © Nick Pecker

Équipée d’un collier émetteur par des scientifiques afin d’étudier les déplacements de cette espèce, cette jeune renarde est ainsi partie du Spitzberg (une des îles du Svalbard) directement vers l’ouest atteignant le Groenland… en seulement 21 jours ! Cela représente tout de même 1.512 kilomètres…

Arrivée là, notre petite aventurière s’est tout de même octroyée deux pauses, se lovant dans la neige pour se protéger du froid et se reposer avant de reprendre la route. Et c’est ce qu’elle fit, toujours direction l’ouest et toujours d’un très bon pas durant 2.000 kilomètres encore et pendant 55 jours de plus.

On imagine aisément tout ce que cette renarde a pu voir et vitre d’extraordinaire sur une distance pareille et dans des conditions dignes d’un roman de fiction. Le contact a cependant été rompu, la balise GPS ayant cessé de fonctionner et personne ne saura jamais comment cet animal si rapide et endurant a continué son aventure.

Cet incroyable animal a donc parcouru 46 kilomètres de distance par jour avec des pointes à 155 kilomètres en une seule journée !

Le renard polaire habitué aux périples arctiques

Cette renarde Polaire (Vulpes lagopus), ou renarde Arctique, a réalisé ce qu’aucun scientifique ne croyait possible, preuve en est que nous avons encore énormément à apprendre sur les animaux de ce monde glacé en train de disparaître.

Nous savons que la recherche alimentaire est essentielle à ces carnivores qui se nourrissent pour beaucoup de lemmings, ces rongeurs qui peuvent proliférer certaines années.

Renard polaire se nourrissant d’une carcasse de renne © Ondrej Prosicky

Le réchauffement climatique et la fonte de la calotte glacière est alors un risque important pour la survie de l’espèce même s’il est probable, d’après certains scientifiques, que la population de rennes soit quant à elle favoriser pour ce réchauffement et qu’elle constituerait alors une source de nourriture différente (carcasse d’animaux mort) …

Un espoir hypothétique, mais un espoir tout de même pour ces animaux du grand nord.

Illustration bannière : Renard polaire en plein été © JoannaPerchaluk
Références :
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis