Biodiversité urbaine : ces animaux qui se sont habitués vivre en ville

La présence d’humains et, plus largement, les milieux urbains et les éventuelles opportunités que cela représente pour la faune sauvage, changent la donne et favorisent certaines espèces. Et on voit apparaître une biodiversité urbaine complètement inattendue…

Rédigé par Julien Hoffmann, le 9 Jan 2019, à 8 h 10 min

Biodiversité urbaine : les arachnides ne sont pas en reste

Une autre étude publiée en octobre (comme quoi ce type de recherches est récent) a porté sur les araignées Steatoda triangulosa. Prenant des oothèques (sac d’oeufs) de cette espèce à la fois récoltées en milieu rural et en milieu urbain, il s’est avéré que les jeunes issus du milieu rural fuyaient plus la lumière que ceux du milieu urbain.

Steatoda triangulosa et ses oothèques © Sergio Schnitzler

Ces araignées se sont donc adaptées au milieu urbain en tirant profit de la lumière nocturne qui en émane pour attraper les insectes qui sont naturellement attirés.

Si la pollution lumineuse est un fléau pour bien des espèces d’insectes, d’oiseaux migrateurs ou encore de chauves-souris, au moins les araignées semblent pouvoir tirer leur épingle du jeu.

Lire page suivante : le léopard

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




1 commentaire Donnez votre avis
  1. Du coup n’hésitez pas a regarder dns le jardin: il y a surement des gorilles

Moi aussi je donne mon avis