Une auberge de jeunesse écologique ouvre ses portes à Paris

Rédigé par Alan, le 13 Jun 2013, à 17 h 25 min

Une nouvelle auberge de jeunesse dans une capitale peut être une bonne nouvelle, mais quand elle s’ouvre au vert c’est encore mieux ! Zoom sur l’ auberge de jeunesse Yves Robert / Paris Pajol, première 100 % écolo dans une capitale.

Une auberge de jeunesse écolo dans Paris

FUAJ-auberges-jeunesses-franceLe projet a été initié par la Ville de Paris et la Fédération Unie des Auberges de Jeunesse (FUAJ), maillon français de Hostelling International (HI), que vous connaissez probablement si vous baroudez un peu. A l’origine imaginées pour permettre aux jeunes de voyager à bas coût, les auberges de jeunesse ont peu à peu pris une dimension plus large, plus facilement ouvertes sans limite d’âge, voire même adaptées aux familles dans certains cas.

Si l’esprit est bien entendu différent d’un hôtel ou d’un logement chez l’habitant, cela peut constituer une solution de logement très pratique en ville, mais aussi à la mer, en campagne ou à la montagne. On est parfois très loin des dortoirs, avec des chambres de plusieurs lits avec salle de bain accolée ou des chambres individuelles.

Vers plus de services culturels et sportifs

C’est ainsi que l’auberge de jeunesse est à la fois lieu d’hébergement, mais aussi de rencontre, avec des espaces communs plus ou moins élaborés. Rien ne vous oblige à paris-pujol-auberge-de-jeunesse-eco-durable-chambrevous mélanger aux autres, mais la possibilité est offerte. En France, on assiste aussi à une vraie proposition de services, aussi bien culturels que sportifs. C’est dans cet esprit qu’a ouvert mi-mai 2013 la nouvelle auberge de jeunesse Paris Pajol, conçue autour de l’idée de développement durable.

Une auberge de jeunesse dans un éco-quartier

L’auberge de jeunesse Paris Pajol est implantée dans un éco-quartier. Le travail sur la ZAC Pajol concerne les friches ferroviaires de la SCNF au milieu du quartier La Chapelle, tout près de la gare Paris Gare du Nord. La mairie de Paris, la mairie du 18e et la Société d’Economie Mixte d’Aménagement de l’Est de Paris (SEMAEST) ont commencé à travailler en 2004. Depuis la zone a été labellisée éco-quartier, “l‘un des plus exemplaires en matière de développement durable” selon la mairie.

> Suite : Auberge de jeunesse Paris Pajol, 100 % éco-durable !

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Ayant parmi ses passions la musique, la photographie, et les différentes cultures du monde, Alan est journaliste, webmestre et photographe, principalement...

5 commentaires Donnez votre avis
  1. Petite préçision, “Les panneaux solaires sur son toit fournissent au bâtiment toute l’énergie dont il a besoin.” Cette affirmation n’est pas exacte, en effet, les panneaux solaires produisent de l’énergie qui est revendue par la ville, cette énergie n’est pas utilisée pour le bâtiment.

  2. j y suis allés classe patrimoine c était exellent sauf deux petit défaut la douche et les toilettes

    • Aaah, intéressant, un avis ! Très intéressée par cette histoire de douches et toilettes, tjs le pb dans les auberges. Précisions : c’est individuel ou ce sont des cabines ? il y a de l’eau chaude suffisamment ? En tout cas le concept me plaît 🙂

  3. C’EST TRES BEAU DE PRENDRE CES CONGE PAR LA, QUEL SONT LES PRIX DE CHAMBRE

    • Alan

      Bonjour,
      vous avez la possibilité de réserver ou simplement consulter les tarifs sur le site officiel des auberges de jeunesse françaises du réseau HI : hifrance.org/.
      Bonne journée.

Moi aussi je donne mon avis