Le retour des algues vertes en Bretagne

Plusieurs baies bretonnes sont à nouveau envahies par des algues vertes, et ce malgré le plan instauré en 2010 pour lutter contre leur prolifération. Explications.

Rédigé par Valérie Dewerte - De Bisschop, le 20 Jul 2016, à 16 h 09 min

En cause : l’agriculture intensive et les engrais, dont les résidus azotés se déversent dans les rivières puis dans les fleuves, pour finir dans la mer, ce qui stimule la prolifération d’algues dans les baies bretonnes.

Les plans de lutte contre la prolifération des algues vertes en Bretagne

Un programme entré en vigueur en 2010, courant sur cinq ans, visait à réduire de 30 à 40 % la concentration en nitrates (dont le nitrate d’azote) dans les cours d’eaux bretons. La préfecture de la région Bretagne affirme que les taux ont effectivement baissé, mais le seuil de 25 mg/l reste largement dépassé dans les huit bassins bretons et dans certains, les relevés dépassent les 40 mg/l.

Résultat, un nouveau plan entrera en vigueur en 2017, pour cinq ans, avec pour objectif de diminuer encore les émissions de nitrates d’azote dans les rivières bretonnes(2) pour lutter contre les algues vertes. Même si c’était déjà l’objectif du précédent plan quinquennal…

Ulva Armoricana plage de Bretagne

Prolifération des algues vertes sur les côtes de Bretagne © southmind Shutterstock

Ce plan sera complété par une intensification des campagnes de ramassage des algues vertes échouées sur les plages bretonnes, afin de limiter les risques sanitaires. En se décomposant, celles-ci dégagent en effet des gaz délétères et même toxiques, dont du sulfure d’hydrogène, qui peuvent provoquer des oedèmes pulmonaires.

Illustration bannière : Prolifération des algues vertes Ulva Armoricana en nord Finistère © Thesupermat via Wikimedia Commons
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis