Les inégalités dans l’accès aux soins en France se creusent

Selon le baromètre santé-social de l’association des Maires de France et la Mutualité française présenté début décembre, il y a de nombreuses inégalités dans l’Hexagone en termes d’accès aux soins.

Rédigé par Audrey Lallement, le 13 Dec 2020, à 10 h 12 min
Les inégalités dans l’accès aux soins en France se creusent
Précédent
Suivant

Population vieillissante, déserts médicaux, qualité de l’air… Les inégalités entre les départements français sont trop marquées selon le baromètre santé-social présenté le 8 décembre par l’Association des Maires de France (AMF) et la Mutualité française qui tirent la sonnette d’alarme.

Augmentation des déserts médicaux

La devise de la France aurait elle du plomb dans l’aile en matière de soins ? Selon le baromètre santé-social de l’AMF et de la Mutualité française, il y a de nombreuses inégalités dans l’Hexagone, à commencer par l’offre de soin(1).
Le nombre de Français vivant dans un désert médical par exemple est en hausse. Il est passé de 5,7 millions en 2016 à 7,4 millions en 2019 soit 11 % de la population.

Plus de 11 % des Français vivent dans des déserts médicaux – © Stock-Asso

En moyenne, la France compte 151 médecins généralistes pour 100.000 habitants. Mais il s’agit bien là d’une moyenne car les inégalités sont très marquées. Ainsi, le département de l‘Eure ne comptabilise que 94 médecins généralistes pour 100.000 habitants, alors que les Hautes-Alpes en dénombrent 248.

En outre, la moyenne nationale pourrait bientôt baisser en raison des départs à la retraite puisqu’un docteur sur trois a plus de 60 ans aujourd’hui.

Des inégalités dans les hôpitaux et les Ehpad

L’enquête révèle aussi que presque la moitié des Français ne sont pas satisfaits de la qualité des soins offerts par les urgences hospitalières. Cette insatisfaction peut notamment être liée aux délais d’attentes dans les services d’urgences, ces derniers étant de plus en plus fréquentés.

Alors qu’en Ile-de-France l’attente est de 2 heures 40 en moyenne, elle se situe entre 4 et 8 heures pour un quart des patients, voire plus de 8 heures pour près de 10 % d’entre eux.

Concernant les taux d’équipement dans les Ehpad, la situation est également préoccupante. En raison du vieillissement de la population, de moins en moins de places sont disponibles dans les établissements pour personnes âgées.

Par ailleurs, ce taux varie selon le département avec un taux d’accueil de 39 % à 109 % dans le sud de la France et de 142 % à 196 % dans le pays Val de Loire.

De moins en moins de places dans les Ehpad – © Monkey Business Images

Lire aussi : Avec la crise, les Français renoncent davantage aux soins médicaux

Une qualité de l’air qui s’améliore

Parmi les inégalités qui concernent la santé des Français, le baromètre a relevé la qualité de l’air extérieur. Même si elle s’est améliorée depuis une dizaine d’années, elle reste encore en dessous des exigences des normes européennes pour la protection de la santé humaine dans plusieurs agglomérations.

De la même manière, l’exposition aux perturbateurs endocriniens contribue encore fortement à des apparitions de cancers et à la multiplication de cas de puberté précoce chez les filles notamment dans le sud de la France et en Auvergne-Rhône-Alpes.

Lors de la présentation du baromètre santé-social qui s’est déroulée le mardi 8 décembre 2020, le président de l’AMF, François Baroin, a parlé d’un « big bang médical territorial ». L’ancien ministre estime qu’il « faut de nouveaux véhicules législatifs afin que les maires ou les intercommunalités puissent être des acteurs du financement de la médecine généraliste, hospitalière ».

Par conséquent l’Association des Maires de France et la Mutualité française ont appelé à une réorganisation de la santé en France. Un dossier qui s’annonce d’ores et déjà compliqué…

Illustration bannière : Inégalité des accès aux soins – © JGA
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis