Sondage : Souffrez-vous d’allergies printanières chaque année ?

Le retour du printemps sonne le retour des bourgeons et des fleurs, mais aussi du pollen et pour beaucoup, celui des allergies. Dites-nous si vous êtes sujet(te)s à l’allergie au pollen ?

Rédigé par Prune Rossé, le 5 Mar 2019, à 7 h 55 min

Avec la douceur qui a caractérisé le mois de février dernier, la saison des allergies au(x) pollen(s) a repris très tôt cette année. Faites-vous partie de celles et ceux qui ne peuvent pas sortir sans transporter mouchoirs, sprays pour le nez, et autres antihistaminiques dans leur sac ?

Allergies printanières – Êtes-vous allergique au pollen ?

Depuis la fin du siècle dernier, les allergies  printanières ont considérablement augmenté : si elles touchaient 8 % de la population en 1977, on arrive de nos jours à un pourcentage de 25 à 30 % selon les régions.

Bouleau, frêne ou encore saule, les pollens allergisants sont nombreux. Nez qui coule, conjonctivite, crises d’asthme, les symptômes et leur intensité varient d’un individu à l’autre. Pour s’en prémunir des solutions existent, même si nous ne sommes pas tous égaux face aux allergies, loin de là ! Et vous ? Vous aimez bien le printemps ou les allergies vous affectent-elle trop ?

Le saviez-vous ?

La pollution atmosphérique vient aggraver l’allergie au pollen, puisqu’elle cause des lésions des muqueuses favorisant l’apparition ds symptômes allergiques. D’autre part, sous l’effet de la pollution, les pollens sont plus allergisants et plus nombreux, les plantes pollinisant plus pour se défendre des agressions.

Illustration bannière : Femme victime d’allergie au pollen – © Budimir Jevtic
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




1 commentaire Donnez votre avis
  1. Pour ceux qui souffrent d’allergies printanières, ils peuvent limiter l’entrée des pollens et des impuretés par les entrées d’air sur fenêtres en s’inspirant de cette vidéo :
    youtube.com/watch?v=OgZqOi-6RmI

Moi aussi je donne mon avis