234 aliments pour enfants à bannir dans les rayons des supermarchés !

Des diététiciens et journalistes scientifiques ont analysé, produit par produit, la composition de 800 aliments pour enfants. 234 d’entre eux sont à éviter !

Rédigé par Pauline Petit, le 7 Sep 2017, à 10 h 30 min

Depuis sept ans, le guide Le bon choix pour vos enfants vous aide à vous retrouver dans les rayons des supermarchés pour l’achat d’aliments pour enfants. Cette année, sur 800 produits analysés, un quart sont à bannir de votre caddie : découvrez lesquels.

1/4 des aliments industriels pour enfants sont à éviter

Les experts ont scruté la liste des ingrédients de 800 produits destinés aux enfants.

Parmi eux, les 234 aliments à éviter sont des produits ultra-transformés qui contiennent trop d’additifs, trop de sucres ou trop de sels.

Parmi eux, “on trouve la quasi-totalité des sandwichs vendus au rayon snacking, la majorité des céréales du petit déjeuner pour les enfants, certains plats préparés pour bébés, des ‘cups’ de nouilles asiatiques chargées en additifs, des purées ‘à l’ancienne’ à base de pomme de terre déshydratée, émulsifiants et arôme. Sans oublier les biscuits qui ont comme premier ingrédient… du sucre.”

Quels aliments pour enfants sont à éviter ?

Parmi les bonnets d’âne, on trouve le plat préparé pour bébé Blédichefcourgettes et macaroni“, qui ne contient que la moitié de légumes et pâtes. Le reste, une mixture de pomme de terre, amidon transformé…

On trouve également les classiques Danette, qui contiennent beaucoup d’épaississants et des colorants. De même, les biscuits Napolitain sont à bannir de vos caddies.

Les bons élèves de l’alimentation pour enfants

Il n’y a pas de marque en particulier qui ait les faveurs des diététiciens. Les grandes marques ne sont pas meilleures que les marques distributeurs. Certains yaourts Nestlé sont à privilégier, d’autres à éviter. Les experts applaudissent toutefois l’absence de nitrites dans le jambon Bon Paris d’Herta, les sablés céréaliers de Michel&Augustin ou la purée bio panais et épinards Good Goût.

aliments pour enfants

Un exemple : les purées ©Thierry Souccar Editions

Le prix d’excellence revient cette année à la gamme L’Essentiel d’Intermarché qui propose une ligne de produits sans additifs ni arômes. “Le Bon Choix salue la démarche de la marque distributeur, qui montre qu’il est possible de proposer des produits peu transformés, avec une liste d’ingrédients très courte.”

Alors, un casse-tête, les aliments pour enfants ? Pas tant que cela si l’on suit les conseils des experts : choisir des produits avec la liste d’ingrédients la plus courte possible, avec uniquement des produits qu’on connaît, peu ou pas d’additifs, de sucres ajoutés et d’édulcorants, seulement des graisses de qualité, jamais de produits allégés en matière grasse.

Le bon choix pour vos enfants, LaNutrition.fr, 7 septembre 2017, 315 pages, 15,80 euros

Illustration bannière : Un enfant au supermarché – © Pavel L Photo and Video
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



J'ai travaillé dans différents organismes, tous liés de près ou de loin aux questions qui me passionnent : la consommation durable et l'alimentation. J'ai...

5 commentaires Donnez votre avis
  1. Encore faut-il que les parents veuillent bien s’informer et, surtout, acceptent de ne pas céder à la facilité en achetant ces produits. Dire “je n’ai pas le temps”, c’est tellement facile pour s’exonérer du changent des mauvaises habitudes ! Il faut aussi amener les enfants à participer en leur expliquant simplement les raisons. Je suis sûre, qu’en grandissant, ils deviendront sensibles aux arguments de bienveillance de leurs parents. Et au moins, ils seront informés à leur tour.

  2. l’erreur, ce n’est pas la pub, ce sont les parents qui cèdent devant les enfants. Un gamin de 10 ans n’a rien à faire dans un hypermarché, comme ca le parent qui fait les courses est tranquille. Et pour les familles monoparentales, ben faut le gamin doit obéir au doigt et à l’oeil, ca s’appelle l’éducation. Les gamins sont comme on veut qu’il soient.

    • Hélas mon cher la pub et responsable d’achats inutiles de beaucoup de familles, car beaucoup de parents cèdent à la pression de leurs jeunes il suffit de regarder dans les grandes surfaces, bien souvent ce sont les jeunes qui guident les parents dans les rayons et beaucoup ressortent avec des produits qu’ils n’avaient pas prévu d’acheter, question obéissance, la aussi regardez bien le comportement des parents face à son jeune qui fait la comédie au milieu du magasin parce-que ce dernier n’a pas eut ce qu’il voulait.

    • “Les gamins sont comme on veut qu’il soient.”?? Heu… non! Et heureusement!

  3. 234 aliments à bannir, mais la pub s’adresse aux enfants pour faire acheter les parents, qui eux cèdent sous la pression de leurs chérubins, cherchez l’erreur.

Moi aussi je donne mon avis