Un cochon à l’agonie découvert dans un bac d’équarrissage

Début décembre, un cochon a été découvert devant un élevage à proximité de Nantes. Le pauvre animal gisait encore vivant dans un bac d’équarrissage.

Rédigé par Emma Jouve, le 29 déc 2016, à 9 h 30 min
Un cochon à l'agonie découvert dans un bac d'équarrissage

Un cochon gémissant de douleur au fond d’un bac d’équarrissage. C’est la scène d’horreur qu’a découvert un promeneur alors qu’il passait devant un élevage de Loire-Atlantique, près de Nantes. Cette nouvelle polémique intervient alors que de nombreux autres scandales de maltraitance ont éclaté dans des abattoirs français au cours de l’année 2016.

Maltraitance : des plaintes déposées contre X

Une enquête a été ouverte après le dépôt de plainte de deux associations : Urgence Maltraitance Animal et L214. Cette dernière est responsable des révélations des maltraitances dans plusieurs abattoirs de l’hexagone et elle continue ses actions de surveillance. Dernièrement, deux activistes de l’association L214 se sont fait interpeller alors qu’ils venaient recharger des batteries de quatre caméras Go-pro posées dans un abattoir de Houdan, dans les Yvelines. Les caméras devaient enregistrer les images des méthodes d’endormissement des animaux à l’aide de CO2, une méthode que dénonce l’association.

Le cochon découvert, aux environs de Nantes, dans une poubelle d’équarrissage, début décembre, aurait-il subi de mauvais traitements ? L’enquête devrait le déterminer. D’après les premiers éléments, le cochon serait resté à l’agonie plusieurs jours dans le froid et sans nourriture.

Une erreur de jugement à l’origine de la lente agonie ?

L’élevage devant lequel l’animal a été retrouvé est inscrit dans la démarche Bleu, Blanc, Coeur.  Celle-ci vise à mieux traiter les animaux, à préserver l’environnement et à mieux se nourrir. L’éleveur à qui l’animal appartient s’est expliqué sur la situation. D’après lui, le cochon se serait coincé dans un tuyau et se serait débattu pour se dégager. Son employé aurait pensé que le pauvre animal avait succombé à l’incident et l’aurait jeté dans le bac prévu à cet effet.

Un vétérinaire est venu sur place avec l’accord de l’éleveur pour mettre fin aux souffrances du pauvre animal.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...

Je change la donne : je contribue à l’action de consoGlobe.com !

Chargement
Sélectionnez une méthode de paiement Chargement

Paypal vous offre aussi la possibilté de payer simplement avec votre carte de crédit, sans créer de compte Paypal.

Informations personnelles

Total du don : 5.00€

En faisant un don, vous participez à l'action de consoGlobe.com. Vous permettez ainsi à l’équipe de vous fournir des articles uniques et de qualité. Et surtout un jour, peut-être, vous nous permettrez de vivre sans publicité !



1 commentaire Donnez votre avis
  1. y en a marre d avoir des cons dans les abattoirs
    sur ce fait là du directeur au balayeur dehors tous complices de tortures envers un être doué d intelligence et de sensibilité alors que les c est êtres humains de cet acabit n en ont pas
    JE TRANSPOSE LES ABATTOIRS AUX CAMPS DE LA MORT

Moi aussi je donne mon avis