Le téléphone portable serait gênant pour le sommeil

Le téléphone portable serait gênant pour le sommeil

Beaucoup d’entre nous nous servons de notre téléphone portable comme d’un réveille-matin. L’objet est alors multi-fonctions, nous servant à vérifier une dernière fois nos messages avant de nous coucher, éventuellement nos e-mails et les réseaux sociaux. Selon une étude américaine, cette pratique ne serait néanmoins pas sans conséquence.

Le téléphone portable, toujours à portée de main la nuit ?

Dans les faits, de nombreuses personnes gardent leur téléphone mobile à peu de distance de leur lit. Ainsi, selon des chiffres de Statista, les personnes interrogées gardent leur téléphone…

 vert64,52 % : près du lit, à un endroit où ils peuvent l’attrapertelephone-portable-nuit
bleu16, 31 % : dans la chambre à coucher, mais pas près du lit
jaune16,02 % : dans une pièce différente de la chambre
rouge2,58 % : autres
violet0,57 % : dans la voiture

Un comportement à peine variable selon l’âge

Sans grande surprise, la proportion augmente avec la jeunesse. Les jeunes de 18 à 29 ans sont 75 % à garder près d’eux leur téléphone portable. Même les plus de 65 ans sont près de 40 % à le conserver près d’eux pour dormir. Avec le même code couleur, voici la répartition par tranche d’âge :

telephone-portable-nuit-02Pour résumer, une majorité de personnes garde donc son téléphone portable à côté d’elles la nuit.

Téléphone portable et sommeil : mauvais ménage ?

Plusieurs études vont en ce sens. Une étude financée par les fabricants de téléphones portables eux-mêmes montrait en 2008 que les personnes exposées aux ondes des téléphones portables mettaient plus de temps à s’endormir que les autres. Leur sommeil profond durait également moins longtemps. Une nouvelle étude américaine travaille sur cette même exposition aux ondes et montre les effets de l’exposition à des ondes de 884 MHz. Le sommeil est alors moins réparateur.

Plus intéressant, le fait de dormir à côté de son téléphone portable, sans même considérer les ondes, suffit à troubler le sommeil. Le bruit d’un texto peut par exemple perturber notre repos, même si on ne se réveille pas complètement. Certains adolescents iraient jusqu’à répondre à des textos dans un état de demi-sommeil(1). Une étude suédoise(2) lie quant à elle téléphone portable, stress et dépression.

Si la santé de vos proches vous importe, ou la vôtre, offrez-leur donc un beau gros réveille-matin !

Illustration bannière : © CC, purplemattfish

Références :