Le mulching : fertiliser naturellement

Nourrir le sol sans utiliser d’engrais polluants et combattre les mauvaises herbes, qui concurrencent vos plantes, sans produits toxiques peut vous paraître compliqué. Mais une jolie pelouse tout en faisant des économies et en respectant la planète, c’est pas si difficile, le principe du “mulching” est là pour ça !

Le mulching ou le paillage naturel

Le mulching qui signifie “paillage” en anglais, est une technique de fertilisation naturelle. La tondeuse mulcheuse coupe le gazon en fines particules et  déposée sur la pelouse. Plus besoin de sac à herbe. Cette tondeuse particulière
coupe l’herbe par les extrémités de la lame et puis la hache en son centre.

  • La forme de la lame est donc nécessairement spéciale pour permettre ce hachage. La forme du carter de la tondeuse est lui aussi étudié pour que après avoir été coupée, l’herbe soit “soufflée” dans la zone de hachage.

mulchingLes brins d’herbes hachés et rejetés vont se décomposer sur le sol en formant un humus naturel pouvant produire le quart des besoins annuels en engrais de votre pelouse !

  • Naturel, le mulching est donc une autre technique de compostage. En effet, le mulch décomposé est ensuite réutilisé par les plantes comme nourriture.
  • Le mulching est performant lorsque l’herbe est sèche. En effet, il n’est pas trop efficace lorsque l’herbe est haute et humide.

Excellent contre les mauvaises herbes

Par ailleurs, le mulching est aussi un excellent moyen de lutte contre les mauvaises herbes  : du papier journal placé au pied des nouvelles plantations et recouvert de matériau organique privera les mauvaises herbes de lumière et elles s’incorporeront lentement au sol, favorisant le bon développement de ces végétaux.

  • Le mulching peut aussi être fait d’écorces de pins, de gazon frais, de plaquettes de bois…

Des avantages économiques et écologiques

Outre son rôle fertilisant, le mulching contribue à maintenir des récoltes propres et exemptes de maladies, protège le sol, limite l’évaporation de l’eau et garde le sol humide plus longtemps. De plus, vous n’avez plus besoin de ramasser l’herbe.

mulchPar ailleurs, le mulching évite le développement des mauvaises herbes, conserve un peu de fraîcheur au pied des plantes, évite l’érosion et le compactage du sol et réduit les besoins d’arrosage lors des périodes chaudes.

  • Toutefois, le mulch peut entraîner aussi une hausse de la population d’escargots et de limaces, particulièrement si le temps est humide.
  • De plus, il est nécessaire de tondre régulièrement, 1 ou 2 fois par semaine.

*
Je veux témoigner