Le mulching : fertiliser naturellement

Rédigé par Consoglobe, le 1 Jul 2009, à 10 h 32 min

Nourrir le sol sans utiliser d’engrais polluants et combattre les mauvaises herbes, qui concurrencent vos plantes, sans produits toxiques peut vous paraître compliqué. Mais une jolie pelouse tout en faisant des économies et en respectant la planète, c’est pas si difficile, le principe du “mulching” est là pour ça !

Le mulching ou le paillage naturel

Le mulching qui signifie “paillage” en anglais, est une technique de fertilisation naturelle. La tondeuse mulcheuse coupe le gazon en fines particules et  déposée sur la pelouse. Plus besoin de sac à herbe. Cette tondeuse particulière
coupe l’herbe par les extrémités de la lame et puis la hache en son centre.

  • La forme de la lame est donc nécessairement spéciale pour permettre ce hachage. La forme du carter de la tondeuse est lui aussi étudié pour que après avoir été coupée, l’herbe soit “soufflée” dans la zone de hachage.

mulchingLes brins d’herbes hachés et rejetés vont se décomposer sur le sol en formant un humus naturel pouvant produire le quart des besoins annuels en engrais de votre pelouse !

  • Naturel, le mulching est donc une autre technique de compostage. En effet, le mulch décomposé est ensuite réutilisé par les plantes comme nourriture.
  • Le mulching est performant lorsque l’herbe est sèche. En effet, il n’est pas trop efficace lorsque l’herbe est haute et humide.

Excellent contre les mauvaises herbes

Par ailleurs, le mulching est aussi un excellent moyen de lutte contre les mauvaises herbes  : du papier journal placé au pied des nouvelles plantations et recouvert de matériau organique privera les mauvaises herbes de lumière et elles s’incorporeront lentement au sol, favorisant le bon développement de ces végétaux.

  • Le mulching peut aussi être fait d’écorces de pins, de gazon frais, de plaquettes de bois…

Des avantages économiques et écologiques

Outre son rôle fertilisant, le mulching contribue à maintenir des récoltes propres et exemptes de maladies, protège le sol, limite l’évaporation de l’eau et garde le sol humide plus longtemps. De plus, vous n’avez plus besoin de ramasser l’herbe.

mulchPar ailleurs, le mulching évite le développement des mauvaises herbes, conserve un peu de fraîcheur au pied des plantes, évite l’érosion et le compactage du sol et réduit les besoins d’arrosage lors des périodes chaudes.

  • Toutefois, le mulch peut entraîner aussi une hausse de la population d’escargots et de limaces, particulièrement si le temps est humide.
  • De plus, il est nécessaire de tondre régulièrement, 1 ou 2 fois par semaine.

*
Je veux témoigner

 

 

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




17 commentaires Donnez votre avis
  1. Bonjour,

    Je travail dans un magasin spécialisé dans la vente de matériels pour l’entretien des espaces verts et je vous recommande le mulching ! Oui en effet le seul inconvénient et la possibilité de voir apparaitre de la mousse en fin de saison mais avec un petit passage de scarificateur, tout aura disparu ! Et franchement vu les avantages il n’y a pas photo ! à essayer d’urgence !

    • bonjour,
      Je souhaiterais savoir si ont peut faire le mulching avec n’importe quel tondeuse thermique ?

  2. Bonjour,

    Personnellement, je gère mes mauvaises herbes en faisant du mulching et je suis super satisfait ; il s’agit d’une matière organique qui va se décomposer dans le temps mais aussi d’un super paillage à condition que ces herbes ne soit pas monté en graines au risque d’être plus envahit qu’autre chose 🙂
    Si cela vous intéresse, je vous propose de lire cet article publié sur mon blog : au-potager-bio.com/utiliser-les-mauvaises-herbes-en-mulch-ou-mulching/

    Ensuite, je pense qu’il s’agit d’un bon moyen de gérer soi-même une partie de ses déchets, que ce soit en les mettant au compost ou au pieds des plantes : c’est bon pour la terre et la planète !
    A bientôt
    Yannick

  3. Il est important de savoir pourquoi l’on mulch le sol.
    Dans la forêt le sol est naturellement mulché. Une terre nue n’est pas un état naturel.

  4. Dans une émission de la BBC gardener’s world, il était conseillé – mais est-ce là une technique de compostage rapide ou de mulch ? – de remplir de grands sacs en plastique de feuilles et autres débris végétaux dont souvent le jardinier ne sais trop quoi faire, que l’on arrose ( j’ai préféré pour ma part uriner dessus..) avant de fermer et de laisser fermenter pendant quelques semaines.
    Quelqu’un a-t-il déjà expérimenté cette méthode de mulch ?

    • Autant appliquer cette méthode directement sur vos parcelles délimitées, le sol va travailler à l’aide des vers et autres organismes : au printemps votre sol sera fertilisé…

  5. Notre voisin tond en mulching depuis notre gazon est envahi par des MUSARAIGNES qui le détériorent par leurs galleries aimerai que quelqun puisse me renseigner sur ce fait.

    • Super, ça prouve que la terre est saine. Vivent les petites bêtes! Elles ont le droit de vivre aussi… Les musaraignes sont très utiles, elles mangent les insectes, les vers, les feuilles mortes… de même que les taupes… qui sont aussi très utiles pour aérer la terre, ce qui fait que votre gazon ne sera pas envahi de mousses. Si vraiment vous voulez en avoir moins il suffit de prendre un chat!

  6. Est ce que La mulching diminue la depense en matiere premiere comme les pesticide et les detergent mineraux?

    • beurk pourquoi ces produits dans votre terre? Le mulching les remplace, ainsi que les purins: purin d’orties, de fougère… renseignez-vous!

  7. le mulching accroit l’humidité favorisant ainsi la prolifération d’organismes qui s’y sentent bien. Cela passe par les larves d’insectes (aoutats par exemple), mais aussi des mollusques , des nématodes…Outre ces petits défauts, le mulching a un avantage majeur : les araignées, qui seront attirées par une plus forte humidité, vont lutter naturellement contre certains insectes qui prolifèrent par l’absence de ces dernières.

  8. Bonjour, C’est la question de base classique faut-il faire du mulching ou pas ? Quels sont les avantages et ou les incovenients ?
    Merci d’avance de votre lumière….
    Cordialement.

    • Avantages: garde l’humidité – protège le sol de la cuisson par le soleil et de l’assèchement par le vent – enrichit le sol et nourrit les plantes – évite la prolifération de mauvaises herbes – plus grande stabilité de la température du sol (jour/nuit) – etc.
      Inconvénients: aucun

    • Inconvénients : avoir suffisamment de matière pour pailler (tonte, broyat, feuilles), et jardin moins joli esthétiquement.

  9. J’ai un doute sur le fait que laisser l’herbe sur le terrain ne fasse augmenter le nombre d’aoûtats.

    Quelqu’un peut me le confirmer ou infirmer ?

    • Mulch ou non, il peut y avoir des aoûtats… qui ne sont là que quelques semaines…

    • le mulsh fait proliférer la faune, mais du coup les prédateurs de celle-ci, donc aucun inconvénient

Moi aussi je donne mon avis