La mode éco-citoyenne : durable et branchée

La mode éco-citoyenne: durable et branchée

Les accessoires de mode, qu’il s’agisse de sacs ou de bijoux, font partie de notre vie et ce, partout dans le monde. Cependant, être tendance c’est bien, mais en respectant la planète c’est beaucoup mieux ! En effet, nombreux sont les fabricants à négliger les aspects sociaux et environnementaux lors de la création de bijoux par exemple.

Couture bio, Stella Mc CartneyCes accessoires sont la plupart du temps réalisés à partir de dérivés du pétrole (plastique souvent), par une main d’oeuvre lointaine et « bon marché ». Dans le monde de la mode, le mouvement écolo, initié par Stella McCartney a pris de l’ampleur et un bon nombre de créateurs l’ont rejoint tels que H&M, Agnès b. ou encore Levi’s.

Aujourd’hui, la mode bio n’est plus réservée à quelques babas cools ! Sacs en bâche recyclée, bijoux en ivoire végétal, montres à remontage manuel et autres bagues en os de chameau, issus de filières équitables et écologique contribuent à la réconciliation de la mode avec l’éthique.

Sac CHIKETHICMisez sur une mode éco-citoyenne et devenez une éthique addict ! Le recyclage attire aujourd’hui de jeunes créateurs inventifs et les accessoires, produits de luxe, de charme et de grande qualité sont de plus en plus durables !

Prenons l’exemple du sac qui est un accessoire incontournable pour toute fashionista qui se respecte. De plus en plus sont fabriqués en coton 100 % bio, en matériaux de récupération, voire même en amidon de pomme de terre ! Ultra-tendances, ces sacs, qu’ils soient portés à la main ou à l’épaule, avec motifs ou unis, ordinaires ou excentriques, ont le vent en poupe !

La mode éthique est très développée en Angleterre. En effet, les Anglais ont une grande
conscience de l’environnement. C’est ce pays qui fait la mode éthique mais la France n’est pas loin
derrière. Concernant les populations locales, ce sont en majorité des Brésiliens, des
Péruviens et des Africains.

Lors de l’achat de vêtements dits éthiques, faites attention à la matière du vêtement, car si c’est du coton bio, il faut
savoir qu’il y a plusieurs labels le certifiant ou choisissez le label Max
Havelaar
qui assure de meilleures protections salariales aux producteurs.

A vous d’agir !

N’hésitez plus à choisir des accessoires issus du commerce équitable car en plus d’être beaux, ils apportent une manne salutaire aux producteurs locaux, dans les pays du tiers-monde, non seulement sous la forme de revenus sonnants et trébuchants, mais aussi en matière de développement local.

  • privilégiez les fameux « basiques », ces accessoires qui ne se démodent pas et que l’on peut ressortir du placard !

Par ailleurs, pensez aux bijoux en bois qui évitent l’emploi de ressources rares ou polluantes, telles que les dérivés de la pétrochimie, qui s’intègrent toujours dans la majorité des bijoux fantaisie.

  • les perles de terre cuite, emploient une ressource disponible en grande quantité. Concernant les perles de verre ou en pâte de verre, elles utilisent un matériau recyclable à 100 %.

Bracelet Rakigopul A-TypikLorsque vous achetez une nouvelle montre, songez à l’énergie qu’elle consomme ! Les « piles bouton » que nécessite la majorité des montres, si elles ne sont pas triées, peuvent souiller, du fait du mercure qu’elles contiennent, un mètre cube de terre et 400 litres d’eau pendant 50 ans !

 

  • Les montres solaires et les montres automatiques, autonomes et écologiques, se rechargent toutes seules, grâce respectivement à l’énergie solaire et au mouvement du poignet.

montre solaire

Ne bannissez pas certaines matières premières telles que les cornes, les dents, le cuir et les os de certains animaux terrestres et même de poissons. En effet, l’emploi de ces matières, s’il s’apparente à de la récupération, après l’abattage d’animaux d’élevage par exemple, ne représente pas de danger pour la biodiversité.

 

Le saviez-vous ?

  • En France, la consommation des bijoux fantaisie, qui connaît un grand succès, a augmenté de 10 % en 5 ans.
  • Pour renouveler régulièrement l’offre, les marques démodent jusqu’à deux fois par an leurs collections.
  • Aux États-Unis, la Commission américaine de protection des consommateurs (CSPC) a rappelé en août 2007 près de 22000 bijoux fantaisie fabriqués en Chine, dont la teneur en plomb était nocive pour la santé.
  • Bien qu’il soit condamné, le trafic d’ivoire demeure toujours très présent. Le prix du kg d’ivoire a été multiplié par 7, entre 1989 (76 €) et 2007 (570 €).
  • Certaines marques françaises adhèrent à l’organisation “1 % pour la planète“. Celle-ci reçoit 1 % du chiffre d’affaires annuels de ses adhérents, qu’elle redistribue à des associations engagées dans la lutte pour l’environnement.

*

Lire également