Médicaments : une plaie pour l’environnement !

Il a été récemment constaté qu’un bon nombre de médicaments polluent régulièrement les eaux des rivières. Des scientifiques sont ainsi préoccupés par les effets de certaines molécules contenues dans ces médicaments et difficiles à supprimer.

Par ailleurs, l’industrie pharmaceutique est déjà très polluante et les déchets engendrés par les médicaments que nous prenons sont aussi importants ! Les boites et plastiques jetés dans les poubelles, les déchets toxiques éliminés par l’organisme représentent une pollution active et les traitements des stations d’épurations n’aboutissent pas à l’élimination de toutes les molécules d’antibiotiques ou autres substances, dispersées dans la nature.

La présence de traces de substances médicamenteuses et de leurs dérivés est maintenant régulièrement constatée dans les eaux superficielles et souterraines, dans les eaux résiduaires, dans les boues des stations d’épuration employées en épandage agricole et dans les sols.

Jean-Marie Haguenoer, membre de l’académie de pharmacie souligne que "depuis que des campagnes de prélèvements ont été lancées dans différents pays du monde, on trouve des traces de médicaments partout et tout le temps".

Selon Jean-Marc Audic, responsable chez Suez Environnement. "La majorité des composés sont éliminés à plus de 70 % par les stations d’épuration, en particulier par les plus récentes. Mais il y en a qui résistent, comme certains perturbateurs endocriniens ou encore les herbicides".

Il faut savoir que plusieurs milliers de tonnes de substances pharmaceutiques à usage humain ou vétérinaire sont utilisées chaque année dans le monde. De plus, la France est, parmi les pays industrialisés, le deuxième consommateur de substances pharmaceutiques après les États-Unis.

L’Académie nationale de pharmacie, qui s’inquiète des éventuels risques sanitaires pour l’homme, a déjà publié un certain nombre de recommandations.

Que faire des médicaments ?

2 à 3 fois par an,  pensez à faire le grand nettoyage de votre tiroir à pharmacie. D’autant que les médicaments ont une date limite à ne pas dépasser ! De plus, cela vous évitera de vous retrouver avec des génériques dont  le nom ne vous rappelle rien ou de les confondre avec d’autres antibiotiques !

Pour effectuer ce tri, choisissez de préférence un jour où vous devez passer à la pharmacie, comme ça vous pourrez déposer vos gélules, comprimés, sirops, ampoules, ovules, sprays et autres collutoires en même temps pour être détruit proprement et protéger ainsi vos enfants… vous ferez d’une pierre deux coups.

Les médicaments sont détruits dans des incinérateurs qui les transforment en énergie : en 2003, 14 207 tonnes de déchets ont permis d’éclairer 8 000 logements.

Gardez en tête le risque d’intoxication mortelle : un enfant peut toujours découvrir un médicament au fond d’un tiroir ou même dans une poubelle et l’absorber.

  • Depuis février 2007, une loi oblige toujours les pharmacies à collecter gratuitement les médicaments non utilisés.

Toujours en février 2007, une loi a supprimé la collecte des médicaments à des fins humanitaires, donnant cependant un délai de dix-huit mois aux associations pour s’approvisionner autrement. En effet, l’idée, bien qu’elle soit généreuse, s’est révélée contre-productive malgré le dévouement et la compétence des bénévoles.

Concernant les boîtes et les notices, placez-les dans une poubelle pour emballage recyclable. Les médicaments ramenés à la pharmacie feront l’objet d’une valorisation énergétique à compter du 1er Janvier 2009.

Quelques astuces pour vous soigner sans médicaments !

  • Pour soulager les brûlures, pensez à la plante fraîche d’aloès. Des études démontrent que
    l’aloès aide la formation de nouvelles cellules et accélère la cicatrisation.
  • Pour lutter efficacement contre la grippe dès les premiers symptômes, prenez de l’échinacée, une herbe qui agit fortement contre les virus et qui donne un
    coup de fouet au système immunitaire.
  • Vous avez des maux d’estomac ? buvez 3 à 4 tasses de menthe ou de camomille chaque jour.
  • Trop de stress ? pensez au ginseng sous forme de capsules…

Lire également

Article rédigé par Elwina, novembre 2008