La pilule écolo, c’est pour aujourd’hui !

La Journée des Femmes est l’occasion idéale pour parler d’un symbole fort : la pilule contraceptive. Où en est-on aujourd’hui après l’invention de la première pilule, il y a un demi siècle ?

La pilule écolo, c'est pour aujourd'hui !
Réagissez :
Donnez votre avis
Partagez :

Après son arrivée dans les années 1960, la contraception orale, symbole de la libération des femmes et de liberté sexuelle, connaît un nouveau bouleversement. La pilule d’aujourd’hui a bien changé depuis sa grande sœur de 50 ans. Les pilules « nouvelle génération » ont vu le jour, comme Qlaira® en 2009 ou la dernière née Zoély® qui vient tout juste de sortir. Ces pilules d’un nouveau genre pourraient fortement améliorer le quotidien de millions de femmes et surtout préserver leur santé. Les pilules naturelles seraient aussi une excellente nouvelle pour l’environnement.

La pilule, moyen de contraception préféré des Françaises

L’arrivée de la pilule contraceptive a bouleversé la société dans les années 1960. Elle a permis aux femmes du monde entier de prendre le contrôle de leur sexualité. Mais depuis la révolution sexuelle, des découvertes sur l’impact de la pilule sur la santé et sur l’environnement en ont fait déchanté plus d’une.
Pourtant, elle reste le moyen de contraception préféré des femmes en France.

La pilule en chiffres

La pilule est le moyen de contraception le plus utilisé en Europe(1) ; c’est aussi la méthode n°1 pour les Françaises qui sont plus de 57% à l’utiliser. En moyenne :

  • 79% des jeunes femmes de 15 à 19 ans l’utilisent
  • 88% des 20-24 ans
  • 67% des 25-34 ans
  • 46,5% des 35-44 ans(2)

Des risques pour la santé ?

Les femmes qui utilisent la pilule lui restent très fidèles. En moyenne, leur histoire dure 8 à 10 ans. Mais ce moyen de contraception a-t-il une incidence sur la santé ?

Outre les nombreux effets secondaires plus ou moins gênants répertoriés (nausées, tensions mammaires, prise de poids, saignements, absences de règles…) d’autres effets plus graves on été constatés.

Par exemple, l’augmentation du risque du cancer du sein a été beaucoup étudiée. Pourtant, il s’avère que ce sont principalement les pilules « ancienne génération », fortement dosées qui ont une incidence sur les risques du cancer du sein.
De récentes études tordent le cou à ce qui pourrait n’être qu’une idée reçue. Par exemple, l’étude(3) menée par les chercheurs américains du Centre de prévention et de contrôle des maladies (Center for Disease Control and Prevention) et de l’Institut national de Santé (National Institute of Health) qui a porté sur un échantillon de 9 000 femmes a révélé des résultats encourageants. Il n’y aurait pas de lien entre la prise de pilule contraceptive et le cancer du sein.

La pilule contraceptive, désastre écologique ?

On le sait, les pilules conventionnelles sont bourrées d’hormones synthétiques. Eliminées par les urines, les dites hormones terminent dans les rivières, après leur passage dans les stations d’épuration.

Résultat : les poissons mâles « se féminisent » allant pour certains spécimens jusqu’à produire des œufs ! C’est le cas des gardons, étudiés par l’université du Havre depuis prés de 15 ans, qui produisent des œufs dans leurs testicules. Le programme européen Comprehend, mené par l’EAWAG (Institut fédéral pour l’aménagement, l’épuration et la protection des eaux) a étudié les effets d’effluents de stations d’épuration sur les truites arc-en-ciel mâles. Le même résultat a été observé ; on a en effet pu constater la féminisation des poissons. La pilule est un donc un véritable poison pour les poissons.

*

La suite p.2> Les pilules naturelles débarquent

Réagissez :
Donnez votre avis
Envoyer cet article par e-mail


38 commentaires Donnez votre avis
  1. Bonjour,
    Je peux vous parler d’une autre alternative à la pilule, et avant d’essayer le stérilet, c’est le très peu connu anneau vaginal. C’est un petit anneau souple qu’on s’introduit dans le vagin, qui ne se sent pas, que le partenaire ne sent pas au moment des rapports sexuels. Je l’utilise depuis déjà 6 mois, et maintenant mon acné a disparu (alors qu’il était persistant depuis mon adolescence), il n’y a pas de risque d’oubli et un avantage (conseillé par ma sage-femme) est qu’on peut le garder 4 semaines au lieu de 3 pour la pilule.
    Je voulais vraiment mettre un stérilet mais ma sage-femme m’a conseillé d’essayé auparavant l’anneau vaginal vu que j’avais des règles « longues » (environ 5-7 jours). Cela a tempéré mes règles qui désormais ne sont plus douloureuses et ne durent qu’environ 4-5 jours. De plus, je le trouve plus rassurant qu’un stérilet car c’est moi qui le mets, je peux le manipuler avant insertion, ça me paraît moins impressionnant qu’un dispositif intra-utérin que je ne contrôle pas. Après, il faut être à l’aise avec son corps pour pouvoir le mettre.
    Je pense qu’en plus, il y a un intérêt écologique dans cet anneau, car il diffuse des hormones contraceptives qu’à la température du corps, c’est-à-dire seulement lorsqu’il est dans le vagin. Donc pas de rejet dans la nature avec l’urine, car les hormones sont directement en contact avec la paroi vaginale, ne se diffusent pas dans le sang de tout l’organisme comme la pilule.
    Enfin, le combo Fleurcup + anneau vaginal marche parfaitement, je me sens beaucoup plus libre dans ma féminité. Je ne sais pas si ce témoignage aidera, mais moi cette solution m’a beaucoup aidée.

  2. Bonjour,
    Au vu de leurs couleurs (on dirait des smarties en plaquettes), je ne pense pas qu’on puisse appeler ces pilules « naturelles ». Elles doivent être bourrées de colorants et autres substances allergènes…
    Ma jeune fille n’a pas encore besoin de moyen de contraception mais ça va bien venir un jour et j’avoue que je ne sais pas ce que je lui conseillerai car elle est intolérante au gluten et ne supporte aucun arôme, colorants…. Je pense que son mode de contraception va être une galère pour elle comme il l’est pour moi qui souffre des mêmes problèmes qu’elle…
    Pour celles qui font en sorte d’empêcher leurs règles…. sachez que les règles sont pour le corps un « émonctoire », c’est-à-dire un moyen d’évacuer les toxines que l’on ingurgite à longueur de journée en mangeant la nouvelle alimentation industrielle (additifs, arômes, colorantes). Les autres émonctoires sont les intestins, la vessie, le foie, la peau (boutons, eczémas, psoriasis…), les poumons (évacuation du CO2 et aussi des mucosités lorsqu’on a un rhume, bronchite…), il y a les larmes aussi qui évacue des toxines. Les règles « seraient » pour les femmes un émonctoire de plus que les hommes n’ont pas et pourraient expliquer que la femme vive plus longtemps puisqu’elle évacue plus de toxines que l’homme grâce aux règles.
    Je ne pense pas qu’il soit judicieux de vouloir les faire disparaître. La nature est bien faite, la contrecarrer ne serait, à mon avis, pas sans conséquence. C’est d’ailleurs pour cela aussi que je n’aime pas la pilules comme moyen de contraception.

  3. Bonjour,
    je dois commencer ZOELY la semaine prochaine ne supportant plus les pillules classiques et après essai de plus d’un an avec CERAZETTE qui me donnait des métrorragies quotidiennes. J’ai des migraines cataméniales depuis toujours sous pillule, je veux essayer ZOELY avant de prendre une mesure définitive, je ne peux pas non plus utiliser de stérilet car conisation utérine, ai je fais le bon choix ? En vous remerciant de votre réponse.

  4. Actuellement sous stérilet au cuivre, je constate que je n’ai plus tous les effets secondaires liés au stérilet hormonal (migraine, baisse de libido, douleurs menstruelles, acné…). Par contre, mes règles durent une semaine et sont très abondantes les premiers jours.

  5. Bonjour, sous Zoély depuis 6mois j’en suis totalement satisfaite. C’est une vraie révolution que de ne plus avoir de règles! Le prix peu importe pour un tel confort!!

  6. Cela fait 5 mois que je prends la pilule Zoely et je n’ai eu aucun effet secondaire. J’avais perdu un peu de poids et j’avais peur de le reprendre mais je n’ai pas eu d’augmentation de l’appétit après sa prise.
    Je n’ai plus du tout de pertes ce qui est fort agréable !
    J’ai eu un peu peur ces derniers temps car ça faisait 3 cycles que je n’avais pas de règle mais ma gynécologue m’a dit que c’était normal avec cette pilule. Tant mieux !

  7. Bonjour,

    Je prends Zoely depuis plus d’1 mois et je pense en changer car absence de règles avec des douleurs, prise de poids importante, irritabilité, fatigue ou plutôt épuisement…

  8. Je suis favorable à cette nouvelle pilule, mais le prix reste un frein à son usage, notamment chez les jeunes, combien de temps faudra t’il pour qu’elle se démocratise ?

  9. Pour ceux qui parle de contraception masculine, j’ai entendu parler du caleçon contraceptif suisse mais jamais utiliser…
    Le principe repose sur le fait que chez l’homme, les bourses sont à l’extérieur car à 37°C il fait trop chaud et seront « crevé de chaud ». Le caleçon permet de monter la température par échauffement.

  10. Bonjour à toutes,

    Faut-il une prescription/ordonnance d’un médecin gynéco pour obtenir ces pilules à la pharmacie (Zoély notamment?)

    Merci!

    Bonne journée.

    • Annabelle

      Bonjour,
      Oui ces pilules nécessitent elles-aussi une ordonnance de votre médecin qui pourra évaluer si elles sont adaptées

      Bonne journée
      Annabelle

  11. J’utilise la pilule Qlaira près de 45 euros les 3 plaquettes en région parisienne. Non remboursée mais j’assume.
    Ayant allaité 2 ans, j’ai dans un premier temps choisi le stérilet en cuivre. Tout allait bien au début, puis j’ai eu mes règles deux fois puis même trois fois dans le mois (youpiiii). 33 ans syndrome de la pré ménopause et donc modification de mon cycle. Obligation de retourner à la pilule pour réguler mes règles en plus de ma contraception.

    J’ai une question pour celles qui ne prennent pas la pilule :pour quelle solution avez vous opté ? De même pour Germon, pouvez vous m’expliquer le concept de « contrôler son corps » ? et avoir qu’un enfant.

    Pour ma part arret de contraception = un enfant au cycle suivant (volontaire de ma part, deux enfants). Je n’ose pas imaginer un arret de la contraception.

  12. Bonjour à toutes !
    Pour ma part je suis sous Qlaira depuis quasiment 2 ans et je n’en changerai pour rien au monde ! Très facile à utiliser, très soft en termes d’effets secondaires (avant j’enchainai les migraines, désormais c’est de l’histoire ancienne !), elle régule les petits problèmes d’acné, pas de prise de poids, les règles sont bien moins douloureuses et abondantes… le top !
    Seul hic : son prix (37 EUR environ les 3 plaquettes) ! Vivement le générique !
    Bonne journée à toutes !

    • Je prenait aussi la pilule Qlaira depuis un an et demi et j’en été enchantée, un effet bénéfique sur les migraines!! le rêve mais mon gynécologue ne veut plus me la prescrire à cause de la polémique sur les pilules 3ème et 4 ème génération …Un désastre

  13. j’ai quand même l’impression que ces pilules ne sont pas tout à fait naturelles; cela reste des médicaments contenant un progestatif

  14. En ce qui concerne la pilule, effectivement elle ne sert pas qu’à contrôler son activité sexuelle. J’ai des amies qui souffraient le martyre pendant leurs menstruations, à devoir manquer le travail ou les cours, et avec la pilule cela s’est arrêté…
    Quant au stérilet, il reste le risque de grossesse extra-utérine, qui peut mettre en danger son anatomie si cela se situe au niveau des trompes ou des ovaires. Jusqu’à mettre en jeu le pronostic vital !
    Pour les autres modes de contraception, que les labo de conception de préservatifs s’alignent sur l’anatomie des jeunes hommes, car quel que soit l’homme que j’ai fréquenté, jamais les préservatifs n’étaient à la bonne taille, trop petits créant douleurs, et carrément arrêt de l’érection suite à ces douleurs. Même avec les « king size »… Pour en avoir parler avec des amies, il n’y a pas que moi à qui c’est arrivé ! Quand on pense que c’est le seul rempart au VIH, hépatites, et autres IST, je trouve cela désastreux…

  15. En quoi cela change le problème environnemental?
    Bonne journée.

    carine

  16. Et les hommes dans tout çà ils la prennent la pilule ? Pourquoi la femme doit-elle mettre sa santé en danger ? Soucions-nous un peu des dégâts causés sur l’environnement, sans compter les expériences et la souffrance causées sur les animaux, pour tester ces maudites pilules. Personnellement, je n’ai utilisé aucun moyen de contraception et nous avons un enfant comme nous le souhaitions. Cessons de nous comporter comme des petits enfants irresponsables qui attendent tout de la société. La sécu n’a pas à nous rembourser la pilule, c’est votre choix, alors assumez-le. Et si vous ne savez pas comment contrôler votre corps, alors çà c’est un autre problème, mais vous pouvez y remédier en vous renseignant un peu mieux…

    • Nous ne prenons pas toutes la pilule comme seul moyen de contraception, pour certaines c’est un traitement pour règles trop abondantes et trop douloureuses qui empêchent de vivre normalement durant ces jours-ci. Aucun rapport avec le fait de savoir « contrôler » son corps…

    • « Contrôler votre corps » !!! C’est absolument honteux d’écrire des choses pareilles !!!
      Ne savez-vous pas que toutes les femmes, que tous les couples même, n’ont pas le même niveau de fertilité ?
      Certains couples, quelque soit « le contrôle du corps » et parfois même avec des contraceptifs peuvent avoir un enfant. Et s’il est non désiré ???
      Quel manque total d’esprit critique : vous n’êtes pas LA référence !

    • Ce que vous venez de dire est absolument choquant, et montre votre ignorance totale du corps, justement… Prendre la pilule, c’est être responsable, justement. Il faut cesser ces discours culpabilisants (et machistes) !

  17. Merci pour cette information, mais cela ne résoud pas le fond du problème de la pilule; celle-ci perturbe le cycle naturel de la femme , ce qui a des répercutions sur sa santé.Pour ma part, je suis trop féministe pour prendre la pilule et en subir les conséquences, seule!De plus, je ne peux pas vivre le plus en phase avec l’environnement et ne pas appliquer ce principe à mon propre corps.
    Bon WE
    Félicité

  18. Bonjour,
    Je teste la pilule Qlaira depuis trois mois et tout se passe bien pour l’instant. Ce n’est pas si compliqué que ça…
    J’attends encore trois mois pour voir si ça a un effet sur mon taux de cholestérol qui était trop élevé depuis des années quand je prenais des pilules « classiques ».
    Un effet positif et qui me semble lié à cette pilule: je souffre moins pendant mes règles et j’ai perdu un peu de poids. Je « gonfle » moins quand je suis indisposée.
    A suivre…

    • Annabelle

      Bonjour Virginie,
      Merci beaucoup pour votre témoignage !
      N’hésitez pas à nous tenir au courant :)

      Bonne journée
      Annabelle

  19. et les poissons alors??? on pisse toujours des hormones dans les eaux…???

  20. je l’ai testée, mon taux de cholesterol, normal auparavant, a fortement augmenté et ma peau était très sèche. J’ai donc arrêté et j’attends un nouveau rdv gyneco pour une nouvelle contraception.

    • Parles du sterilet a ta gyneco :-)

  21. Cette pilule naturelle semble intéressante mais quel est le dosage? Correspond-t-elle à celui de la pilule classique? Je souffre de migraines et à cause de cela, je ne peux prendre qu’une pilule minidosée.

  22. Pour une methode 100% naturelle et contraceptive, optez tout simplement pour le sterilet. Contrairement aux idées reçues, il existe des sterilets pour jeunes femmes n’ayant jamais eut d’enfant, il ne presente aucun risque… Cela fait bientot 2 ans que je l’ai, plus aucun probleme d’oubli sans parler de tous ces symptomes liés a la pillule. Sans parler de ma libido qui ne s’est jamais portée aussi bien… un truc de fou!!!! Je le conseille à toutes les femmes! Arrêtez de prendre des hormones qu’elles soient synthetiques ou naturelles, laissez votre corps se reguler de lui même et apprenez à l’ecouter.

    • désolé mais le stérilet n est pas a prescrire pour tou t le monde et je sais de quoi je parle je l ai tester cinq mois et pour moi ça était une catastrophe !!!!un excès d hormones qui ma complètement changée et ma rendu très agressive !!!!je suis retournée a la pilule et tout est rentrée dans l ordre

    • Attention Anonyme, vous parlez du stérilet avec diffusion d’hormone probablement qui empêchent les cycles menstruels.
      Mais il existe aussi des stérilets au cuivre, sans hormone.
      Ceux-là sont souvent moins prescrit car la femme dans sa volonté de tout maîtriser préfère ne pas s’embêter avec ses règles, même si c’est tout-à-fait naturel.
      Dans ce cas, je doute que le stérilet au cuivre puisse rendre agressive, par contre, vous avez vos règles tous les mois …

  23. Bonjour,

    Cela semble être une assez bonne nouvelle, mais d’où viennent les substances naturelles pour remplacer celles de synthèse ? Autrement dit, comment fabrique-t-on ces pilules ?
    Car, par exemple, si l’on doit sacrifier je ne sais quelle espèce pour en obtenir, cela devient tout de suite moins enthousiasmant.

    • C’est « naturel » dans le sens où c’est une synthèse d’hormones de la femme, pas dans le sens où elles sont extraites d’une substance naturelle. C’est de la synthèse (pétro?)chimique. La seule pilule « naturelle » est extraite d’urine de juments « grosses » dans des conditions pour le moins controversées – il s’agit de Prémarine/Premarin de Pfizer. Pas encore de pilule extraite naturellement et correspondant exactement aux hormones de la femme (urine de femmes enceintes ??) mais c’est un grand bond en avant semble t-il…

  24. interessant mais sont elles remboursées ?

    • Annabelle

      Bonjour,
      Malheureusement, ni l’une ni l’autre ne sont remboursées… Cependant, le laboratoire qui produit Zoély® annonce un prix indicatif équivalent aux pilules dernière génération…

      Bonne journée !
      Annabelle

    • le trou de la sécu est déjà assez grand! soyons responsables!

  25. Intéressant. Cependant, j’aimerais voir autant d’enthousiasme de la part de tous ces chercheurs pour trouver des solutions masculines également. Il semblerait que de ce côté-là, il reste encore pas mal de tabous à lever.

Moi aussi je donne mon avis