Le génocide silencieux des requins

Le génocide silencieux des requins
Réagissez :
Donnez votre avis
Partagez :

Trop de personnes pensent que les requins ne sont que de dangereux assassins, des machines à dévorer dont le seul but est de croquer des nageurs et surfeurs. La vérité est que si le requin est un prédateur incroyablement affûté, qui a réussi à survivre sur Terre des millions  d’années, c’est davantage lui qui est victime de l’Homme que l’inverse. Sans compter qu’il joue un rôle majeur dans la grande balance que constitue l’écosystème.

Requins, aussi utiles qu’effrayants !

À quoi pensez-vous si l’on vous parle de requins ? Aux films Les dents de la mer, La plage ou à ces documentaires montrant le requin comme capable de renifler la moindre goutte de sang dilué dans l’eau pour finalement fondre sur sa proie et la déchiqueter avec ses multiples rangées de dents pointues aiguisées ?

La peur qui règne autour du requin est perceptible chez une grande partie de la population, ce qui lui a valu d’être surnommé le « mangeur d’hommes« . Mais le requin n’est pas cet animal tueur que l’on imagine tous inconsciemment. D’abord, il existe plusieurs dizaines d’espèces de requins, dont la plupart ne croiseront jamais l’Homme.

Ensuite, tous les requins ne sont pas des grands blancs ! Certains se cachent dans les récifs ou dans les grandes profondeurs et la plupart des espèces ne s’aventurent pas près des rivages.

Le requin, un animal fascinant

Avec des ancêtres antérieurs aux dinosaures, les requins ont prouvé en traversant toutes les crises d’extinction leur parfaite adaptation au milieu marin et à leur rôle de super-prédateurs. Une grande diversification des espèces leur a en outre permis de conquérir la quasi-totalité des océans. Des plus emblématiques parmi les poissons, ils sont paradoxalement parmi les moins bien connus. Mais aujourd’hui, alors qu’ils sont confrontés avec l’homme à leur plus terrible danger et menacés de disparition, la science s’intéresse à eux de près, l’industrie aussi, qui aimerait bien copier leurs performances. (voir l’article sur le biomimétisme)*

requin-pelerinUn requin pèlerin, le plus gros poisson après le requin baleine, qui se plait bien … en Bretagne.

Des requins partout dans le monde

On trouve des requins à peu partout dans le monde, au nord comme au sud, dans les mers comme dans les océans, dans les récifs coralliens comme dans les grands fonds.

Ils jouent un rôle important dans l’écosystème marin, ils tuent les poissons malades, blessés, ou faibles, maintenant les espèces saines. En étant les garants de l’équilibre des espèces marines, la disparition des requins aurait des conséquences désastreuses sur ces dernières. Les poissons faibles et malades survivant, ils pourraient infecter d’autres espèces ou ne plus correctement se reproduire.

Or les requins sont aujourd’hui en danger, victimes d’habitudes alimentaires ancestrales, de la pêche pour la peau et l’huile de foie, du tourisme, de croyances médicinales..

Réagissez :
Donnez votre avis
Envoyer cet article par e-mail


30 commentaires Donnez votre avis
  1. oh c’est pauvre requin

  2. C’est un sujet très complexe dans lequel il faudrait dissocier :
    – chacune des espèces de requins. Certaines sont en train de disparaître… d’autres non.
    – la géographie
    – la chasse de ces espèces… Quel(s) pays les chasse(nt) ? quelle quantité (ou dire qu’aucune estimation ne peut-être significative) ? dans quel but ?
    – tenir compte de l’impact de l’activité de l’Homme et de l’accroissement de la pollution que nous générons… Puis son impact sur le dérèglement climatique…
    Il ne fait pas bon être un animal sur terre, tout autant qu’il ne fait pas bon d’être un poisson dans l’eau…
    Cf. Déversements de nos déchets en mer, rejets de déchets radioactifs (spéciale dédicace à Fukushima qui sont sans aucun doute les leaders. Ce qui explique aussi pourquoi ils vont pêcher dans d’autres océans), …

    Nous sommes tous responsables !

  3. Les requins font partie de la vie sur notre belle planète. Certains des humains sont des « requins » bien pires que n’importe quel animal …

  4. Un homme se sert de sa tete, pour eux ce n’est pas le cas, alors précisons. Appelons-les, demeuré. Cette barbarie est insoutenable. Qu’ils soient pseudo-pêcheurs, vendeurs ou consommateurs,
    ces demeurés ont de serieux…serieux problèmes pour faire de telles choses.

  5. Les requins, les lups, les ours, les grands rapaces…. L’Homme est un personnage ombrageux et jaloux de sa suprématie en haut de la pyramide alimentaire…

    Je vois dans les commentaires que de plus en plus de monde réalise l’importance de l’équilibre des chaines de vies… qui ne passe par par nous… nous ne sommes qu’un fétus de paille et la majorité ne l’a pas encore réalisé, trop occupé à ce regardé le nombril et à se congratuler…

    FISSOMAD : votre foi m’impressionne… je n’en ai pas autant mais au fond de moi j’espère qu’on ne sera pas obligé de passer par un cataclysme majeur avant de prendre conscience.

  6. Nous pouvons tous protéger les requins, mais aussi les phoques, les dauphins, les oiseaux de mer, les tortues et des milliers de poissons, si nous refusons de consommer des poissons. En effet, comme vous le dites bien dans votre article, la pêche est responsable du massacre d’une multitude d’espèces. Par ailleurs, il ne faut pas oublier que lors de la pèche les animaux meurent asphyxiés (les requins et les dauphins car il ne peuvent plus bouger, et les poissons, arrachés du fond des mers ont leurs organes internes qui éclatent sous l’effet de la décompression, et s’ils survivent jusqu’à la surface, ils meurent asphyxiés avec notre air).

    Choisissons un mode de vie basé sur la non violence et le respect de notre planète et de ses habitants. Choisissons le végétarisme, et mieux encore, le végétalisme.

    • Je ne peux cautionner ce que tu dis car ta conclusion n’est pas aussi inteligente que le reste de ton discours.
      Il y a effectivement un problème, et nous devons protéger ces espèces puisque nous sommes responsable des changements dans leur mode de vie, de la diminution du nombre d’animaux mais également de la façon dont tout cela est fait…
      Cependant, on peut tout à fait envisager d’avoir plus humilité face a la nature, plus de respect, arrêter de consommer de la viande n’est pas un choix que tu peux imposer a autruit ou proposer comme alternative, par contre c’est une réduction de la consommation et un mode beaucoup plus éthique s’impose, c’est évident.
      Pour ma part, j’ai arrêté de consommer certaines choses, certains animaux, non pas parce que je veux protéger l’espèce, mais bien parce que je ne peux cautionner la façon dont l’industrie procède.

  7. l’homme un animal dangereux et cruel,

    • oui, de loin le pire, mais il a pour lui sa capacité de raisonner, mais aussi de se mettre à la place des autres. J’ai confiance dans l’humain et sa capacité de grandeur d’âme. De plus en plus de personnes prennent conscience, commencent à établir une connexion plus grande avec la nature et les animaux. Beaucoup de personnes s’orientent vers le végétarisme et en cela nous progressons.

  8. Nous sommes les étranger sur leur territoire.
    Eux ne viennent pas sur la terre ferme pour nous menacée !!!
    Nous ne sommes pas mieux que eux. parfois pire que les animaux.
    Massacrer pour l’argent PFFFFFF !!!

  9. « Lorsque l’homme aura coupé le dernier arbre, pollué la dernière goutte d’eau, tué le dernier animal et pêché le dernier poisson, alors, il se rendra compte que l’argent n’est pas comestible »
    Proverbe amérindien.
    Pour moi, les amérindiens sont les seuls hommes qui ont compris que vivre en paix avec la nature est la meilleure et la plus sereine des vies.
    On devrait tous vivre comme eux, vivant dans des tentes ou des tipis, chassant juste ce qu’il faut d’animaux pour vivre, sachant écouter la voix de la nature.
    c’est la seule population d’humains qui a comprit et a suivit la voie du bonheur. Ils vivaient en harmonie avec la nature. Pourquoi, nous, on n’y arrive pas?

    • 70 milliards de personnes dans des tentes à chasser, ça va faire un sacré bazar je pense, mais votre idée de nous reconnecter à la nature est effectivement très bonne. Aujourd’hui, nous pouvons vivre, même dans les villes, mais de façon respectueuse de la planète. Adopter un mode de vie vegan (alimentation 100% vegetal)est en soi un immense cadeau que nous faisons à la planète.

    • Nous n’y arrivons pas parce qu’il y a sur notre planète, une religion qui l’emporte de loin sur toutes les autres : c’est celle de l’argent. Elle n’a aucune limite, aucun respect et elle gagne du terrain de seconde en seconde… Allez donc demander aux sociétés de pêche internationales de respecter telle ou telle espèce de poisson, si elle n’y gagne rien, elle continuera à pratiquer la surpêche qui lui rapporte plus. Le commandant Cousteau avait déjà tiré le signal d’alarme il y a longtemps….

  10. J’aime ces magnifiques créatures et suis toujours choquée de lire les mêmes constats: si on laisse encore le massacre des requins continuer, nos enfants ne pourront les observer que dans les livres ou sur de vieux dvd et blue rays. Heureusement, beaucoup d’ONG se battent pour la préservation des populations de requins partout dans le monde, et en faisant cela, elles permettent également la préservation et l’amélioration du fragile équilibre marin. Les requins ne sont pas des monstres, au contraire de certains humains!!!!!!!

  11. si seulement l’homme était en voie de disparition

    • L’homme est le plus grand prédateur que dieu est créer quand va t’ il enfin corriger sont erreur ?

    • Cela risque d’arriver, nous ne sommes que des pions dans la chaîne de la vie sur la terre !
      Il y a comme dans tous les romans d’héroïc fantasy, et depuis la nuit des temps, un enjeu de pouvoir important entre des forces que l’on peut qualifier de bénéfiques et des forces maléfiques (dont l’idole « Argent Roi » notamment)
      C’est pourquoi nous, humains de tous les pays, devons encore progresser en éducation, éthique et conscience personnelle. Pour ce qui est de la prise de conscience c’est fait et en cours chez certains sur les forums tels que celui-ci. Même si vous ne représentez qu’une goutte d’eau, c’est l’agrégation des gouttes qui donnent les rivières. Alors l’Espoir d’un monde meilleur est encore permis (c’est peut être la dernière utopie mais c’est la plus importante)…restons positifs !

  12. En quoi les requins sont dangereux ont a mille fois plus de chance de se faire tuer par des humains que par n’importe quel animal les humains sont l’espèce la plus vaniteuse qui existe!Les humains ont perdu le respect qu’ils avaient des animaux en Inde les saints ne sont jamais attaquer par les animaux je me souviens de Ramana Maharshi les tigres venaient lui lécher les mains chez nous Saint François d’assise parler aux animaux comme les loups et ils comprenaient ce qu’ils lui disaient!

  13. Lamentable la bêtise humaine dans toute sa splendeur la plupart des maitres spirituels et des sages hindous ou chrétiens ont toujours dit qu’il fallait protéger les animaux et les respecter dans ce monde pourri l’argent et roi! A force de mal se comporter les hommes finirons par en subir les conséquences!Le pire des prédateurs c’est bien l’homme et le plus fourbe aussi je préfère de loin la compagnie des animaux a celle des hommes! Il faut dire qu’il y’a peu d’hommes qui aiment tout les animaux et qui ont de la compassion envers tout les êtres!

  14. J’ avoue que comme tout le monde,le requin m’ impressionne……
    mais les tuer comme on le fait dans toutes les mers du globe,je suis contre!bien d’ autre animaux ont été victimes de la bêtise humaine,
    quand arrêterons nous? et considèrerons nous les animaux comme des êtres vivant à part entière!

  15. Le soi-disant mangeur d’hommes a en effet beaucoup à souffrir de celui auquel il fait si peur ! IL y a la barbarie du prélèvement des ailerons qui consiste à rejeter à la mer les requins mutilés (on leur a coupé toutes leurs nageoires) mais encore VIVANTS qui vont agoniser au fond de l’eau (imaginons un être humain traité de la même façon, auquel on aurait coupé à vif bras et jambes et qu’on laisserait ainsi à terre sans plus s’en occuper ! Ce serait l’horreur totale, le summum de la barbarie !). Il serait préférable de les tuer auparavant. Et c’est comme ça qu’on remercie l’animal qui pourvoit au délice de certains et au salaire d’autres…
    Et il y a l’acharnement de certains à vouloir les éradiquer des eaux réunionnaises parce qu’il y a eu quelques attaques (c’est toujours terrible, pas question de revenir là-dessus) dues pour la plupart à des conduites à risques. En effet la plupart des surfeurs attaqués l’ont été après 16h30 et pour certains dans des eaux troubles. Je me suis laissé dire qu’aucune école de surf n’a de problème car elles tiennent compte des risques. De plus, les opérations de marquage des requins en vue d’étudier leur comportement ne sont pas un succès car on en trouve pas assez pour les marquer ! Alors où sont-ils ? Mais certains veulent les tuer, au moins une partie…

  16. je partage vos opinions, je rajoute que les conducteurs alcooliques ou vraiment trop pressés (30 km/h au dessus des normes)provoquent + de décès que les requins
    1 espèce à redouter + que tout, mortelle pour les + faibles (états ou particuliers) les requins de la finance et des affaires, cela me ferait plaisir fou de la voir disparaître.

    • vous avez bien raison!!

    • Tout à fait d’accord.
      Quand un Pdt Américain aura-t-il le courage de démanteler Golman Sachs et de la casser en plusieurs entités ?
      Machiavel apprenait autrefois au décideurs politiques à diviser pour mieux règner.
      Aujourd’hui un décideur politique règne avec l’accord et le soutien de la finance internationale. Cela s’appelle des pantins fantoches ou des profiteurs !

  17. Tout ça pour un bol de soupe ?… Ne trouve pas de mots assez dégradant pour qualifier ces arriérés, incultes, profanateurs…
    Les « humains » sont comme les poissons-chats : il colonise au détriment des autres espèces, et quand ils ont tout dédruit ils se bouffent entre eux…
    Le massacre a commencé, mais l’accélération est brutale !
    Je voudrais rendre hommage au Capitaine PAUL WATSON, fondateur de la SEA SHEPHERD Society. Le berger des mers… obligé de s’enfuir et de se cacher pour échapper à la « justice » de ces « assassins » des mers…

    A LIRE : sciencesetavenir.nouvelobs.com/nature-environnement/20120814.OBS9593/paul-watson-le-berger-des-mers-veut-echapper-a-la-justice-japonaise.html

    • La cruauté humaine n’as pas de limite semble t-il Jésus avait dit que l’amour du plus grand nombre se refroidiras c’est ce qui se passe actuellement tant qu’ont maltraiteras les animaux il y’ aura des guerres! Un homme qui respecte et aime les animaux ne feras pas de mal a ses semblables ont trouvent davantage de violence parmi les mangeurs de viande et c’est prouver que les peuples les plus barbares et les plus violents sont des grands tueurs d’animaux! Le pire c’est que les hommes y prennent du plaisir!

      J’ai pas mal lu les textes sacrés de l’hindouisme comme la Bhagavad-Gîtâ dans ce texte sacré majeur de l’hindouisme il y’a un chapitre sur les nature divines et démoniaque qui sont en l’homme et les caractéristiques de la nature démoniaque correspondent tout a fait a beaucoup d’hommes dont ceux qui tuent les baleines et les dauphins! Si ils persistent ça finiras très très mal pour eux il existe d’autres moyens de subsistance que tuer des animaux comme les dauphins et les baleines!

      Les dauphins ont un niveau de conscience plus élevé que celui des hommes c’est plus grave de les tuer que de tuer un homme désolé mais les hommes ne sont pas la forme de vie la plus élevé loin de la il suffit de voir comment ils se comportent si les hommes persistent dans leur entêtement ça finiras mal pour eux!

    • Lancelot : « Les dauphins ont un niveau de conscience plus élevé que celui des hommes », oui, et je pense que c’est le cas de nombre d’espèces…. Les chevaux, les baleines, les éléphants, les chats, les chiens, les vaches… en fait on dirait que l’humain est le sale gosse sur la planète, le prépubère et boutonneux qui fait tout l’inverse de ce qu’on lui dit, juste pour tester les limites…
      Mais bon, encore une fois, j’ai confiance dans sa capacité d’évolution spirituelle et morale…

  18. Une fois que l’homme aura détruit le système, il aura du mal à survivre et disparaîtra peut-être… La nature redémarrera sur ce qu’y en restera et sans l’homme, elle poursuivra son chemin.

  19. il ne sert à rien de détruire la chaine alimentaire et l’éco système, l’homme ne pourra jamais éliminer le danger sur terre , il doit apprendre à vivre avec et à l’éviter , le plus grand prédateur et le plus nuisible c’est lui

  20. comme d’habitute l’homme montre sa supremaci dans l’horreur que dire de plus

Moi aussi je donne mon avis