Méfiez-vous de la “fausse fourrure” !

Méfiez-vous de la "fausse fourrure" !

Paradoxe des prix, la fausse fourrure est parfois de la vraie, les étiquettes trompant le consommateur…

Protection animale : la fausse fourrure est parfois vraie

Certaines personnes, notamment parmi les vegans, considèrent qu’il vaut mieux ne pas porter de fourrure, même fausse, pour ne pas inciter à la consommation et inciter au massacre d’animaux dans ce but. Une nouvelle enquête leur donne raison.

La plupart du temps, si on choisit de porter de la fausse fourrure, ce n’est pas seulement pour le prix, c’est aussi pour avoir un ornement de fourrure sans aucun massacre derrière. Pourtant, le consommateur est parfois trompé.

Quand la fausse fourrure n’est pas synthétique

coyote-canis-latrans-fausse-fourrure-authentique-02

L’émission d’investigation américaine Today Show a diffusé un reportage à ce sujet. Des échantillons étaient prélevés dans divers magasins : des vestes, des bottes, des manteaux, tous ayant au moins un élément de “fausse fourrure”.

La “fausse fourrure” en question a ensuite été analysée en laboratoire. Tous les échantillons étaient en réalité de la vraie fourrure au lieu des matières synthétiques déclarées sur l’étiquette.

Quand le lapin et le coyote sont moins chers que le faux

chien-viverrin-fausse-fourrure-authentique-01L’enquête américaine n’est d’ailleurs malheureusement pas un cas isolé. En cause : le prix de la matière première. Fabriquer de la fausse fourrure revient parfois plus cher qu’acheter la vraie. Certaines espèces comme le coyote, le chien viverrin sont peu chères, lapin en tête, particulièrement bon marché comparé au prix de fabrication de la fausse.

Résultat : le faux de qualité, doux comme le vrai, est parfois animal. Certaines marques n’hésitent donc pas à faire baisser les coûts en étiquetant le vrai comme du faux.

De nombreuses marques de vêtements concernées

L’enquête a mis en lumière ces pratiques pour de grands noms du textile aux États-Unis et ailleurs, comme Nordstrom Rack, Jacadi, Michael Kors ou encore Neiman Marcus.

coyote-canis-latrans-fausse-fourrure-authentique-03

Les marques bien entendu renvoient la faute sur les fabricants, clamant que l’erreur se fait en usine. Du côté des fabricants, on parle de confusion sur les étiquettes ou même les supports de vente comme les sites internet. Les produits en question ont été retirés mais bien entendu, des milliers d’autres produits comportant de “faux poils” sont toujours sur le marché.

Quelle attitude adopter ?

On peut bien entendu essayer de distinguer la vraie fourrure de la fausse. Le mieux, si on n’y parvient pas ou si on souhaite abolir ce système, reste probablement d’éviter toute fourrure, même fausse.

Est-ce que vous avez déjà rencontré des articles de mode de ce genre ?
Pensez-vous qu’on devrait interdire même la fausse fourrure ?

*

> La prochaine fois : comment reconnaître la vraie fourrure de la fausse ?

*
fausse fourrure authentique étiquettes

Lisez également sur la fourrure :