Méfiez-vous de la “fausse fourrure” !

Rédigé par Alan, le 14 Jan 2015, à 11 h 40 min

Paradoxe des prix, la fausse fourrure est parfois de la vraie, les étiquettes trompant le consommateur…

Protection animale : la fausse fourrure est parfois vraie

Certaines personnes, notamment parmi les vegans, considèrent qu’il vaut mieux ne pas porter de fourrure, même fausse, pour ne pas inciter à la consommation et inciter au massacre d’animaux dans ce but. Une nouvelle enquête leur donne raison.

La plupart du temps, si on choisit de porter de la fausse fourrure, ce n’est pas seulement pour le prix, c’est aussi pour avoir un ornement de fourrure sans aucun massacre derrière. Pourtant, le consommateur est parfois trompé.

Quand la fausse fourrure n’est pas synthétique

coyote-canis-latrans-fausse-fourrure-authentique-02

L’émission d’investigation américaine Today Show a diffusé un reportage à ce sujet. Des échantillons étaient prélevés dans divers magasins : des vestes, des bottes, des manteaux, tous ayant au moins un élément de “fausse fourrure”.

La “fausse fourrure” en question a ensuite été analysée en laboratoire. Tous les échantillons étaient en réalité de la vraie fourrure au lieu des matières synthétiques déclarées sur l’étiquette.

Quand le lapin et le coyote sont moins chers que le faux

chien-viverrin-fausse-fourrure-authentique-01L’enquête américaine n’est d’ailleurs malheureusement pas un cas isolé. En cause : le prix de la matière première. Fabriquer de la fausse fourrure revient parfois plus cher qu’acheter la vraie. Certaines espèces comme le coyote, le chien viverrin sont peu chères, lapin en tête, particulièrement bon marché comparé au prix de fabrication de la fausse.

Résultat : le faux de qualité, doux comme le vrai, est parfois animal. Certaines marques n’hésitent donc pas à faire baisser les coûts en étiquetant le vrai comme du faux.

De nombreuses marques de vêtements concernées

L’enquête a mis en lumière ces pratiques pour de grands noms du textile aux États-Unis et ailleurs, comme Nordstrom Rack, Jacadi, Michael Kors ou encore Neiman Marcus.

coyote-canis-latrans-fausse-fourrure-authentique-03

Les marques bien entendu renvoient la faute sur les fabricants, clamant que l’erreur se fait en usine. Du côté des fabricants, on parle de confusion sur les étiquettes ou même les supports de vente comme les sites internet. Les produits en question ont été retirés mais bien entendu, des milliers d’autres produits comportant de “faux poils” sont toujours sur le marché.

Quelle attitude adopter ?

On peut bien entendu essayer de distinguer la vraie fourrure de la fausse. Le mieux, si on n’y parvient pas ou si on souhaite abolir ce système, reste probablement d’éviter toute fourrure, même fausse.

Est-ce que vous avez déjà rencontré des articles de mode de ce genre ?
Pensez-vous qu’on devrait interdire même la fausse fourrure ?

*

> La prochaine fois : comment reconnaître la vraie fourrure de la fausse ?

*
fausse fourrure authentique étiquettes

Lisez également sur la fourrure :

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Ayant parmi ses passions la musique, la photographie, et les différentes cultures du monde, Alan est journaliste, webmestre et photographe, principalement...

19 commentaires Donnez votre avis
  1. oui, il est plus simple de renoncer à tout ce qui porte poils, ainsi l’erreur n’aura pas lieu !

  2. Porter un cadavre sur moi qui a été massacré avec cruauté… désolée mais je ne vois pas en quoi cela peut m’aider à renvoyer une meilleur image de moi!!! Je ne prends aucun plaisir à en porter et préfère garder de vieilles guenilles (autrement dit pr tous les businessmen de la mode, plutôt que de vous tortillez les neurones en comm’ et autres stratagèmes pr booster vos ventes, commencez par faire les choses avec valeur morales, pr nous permettre d’avoir réellement une meilleur estime de nous ds vos vêtements, pr ns redonner plaisir à faire du shopping en toute insouciance)!

  3. c’est bien joli tout ça : il n’y a qu’une alternative refuser aussi la “fausse” fourrure (mais aussi le cuir qui sont soit de vraies (lapin, chien, vache, chèvre, mouton etc…) déguisés ou du SIMILI … toujours issu des produits pétroliers et donc générateurs de gaz à effet de serre !…
    Donc vive le tricot de VRAIS laines ou poils (mouton, chèvre, angora, mohair, yak…) issus d’élevages en plein air d’animaux non abattus pour la récolte (donc tondus ou épilés – pour les aider à faire leur mue ) et qui meurent naturellement de vieillesse.
    quoique… avec le réchauffement on va bientôt pouvoir vivre “à poils” – les nôtres !… 😉

  4. L’histoire dans tout cela, c’est le respect de l’animal et de l’homme, mais pour qu’il y ait respect, il serait nécessaire de couper court à cette frénésie hallucinante de la consommation, à ce besoin de tout avoir sans jamais se poser de question sur l’origine de ce que nous consommons (du début jusqu’à la fin de la chaine : exploitation de l’homme et l’animal = esclavage). La torture des animaux n’est que la manifestation d’une société terriblement malade et schizophrénique !

  5. Le débat peut nous mener loin en arrière : jusqu’à une époque où les animaux fournissaient en effet aux humains de quoi avoir chaud.Raison qui ne dispensait pas pour autant de prélever avec respect.
    Maintenant, le débat va bien au-delà, puisque nous avons plus que largement de quoi nous couvrir….Je pointe du doigt la mode et ses dictats, encourageant à acheter plusieurs pulls, manteaux,doudounes, gants, chaussures en tous genres, plusieurs fois par an.Superfétatoires !!! L’abondance est de mise !
    J’ai vu un reportage sur le chèvres du Cachemire (et autres régions), sur les moutons et agneaux d’Australie ou Nouvelle Zélande. Que de barbarie. Là aussi, le RENDEMENT est devenu le maître mot (30 secondes pour tondre un mouton…sans s’encombrer bien-sûr d’éviter les entailles dans la peau). De même le procédé du “museling” …révoltant ! Tant d’exemples hélas.
    Animaux sauvages, d’élevage, tous à la merci de la sauvagerie humaine….”sauvagerie humaine”…j’en arrive à manipuler l’oxymore !!!!
    Défendons, sensibilisons, informons….POUR LE RESPECT DU VIVANT.

  6. J’adore les animaux, et je suis d’accord avec ceux qui disent qu’ils ne faut pas acheter de vêtements agrémenté de fourrure(quelle soit vraie ou fausse) je trouve que nous ne sommes plus au temps de la préhistoire et que nous avons tous le choix pour s’habiller sans avoir recours au poil des animaux. Achetons des vêtements sans fourrure, d’aucune sorte.

  7. Si, j’avais lu un truc sur les fausses fourrures il y a au moins un an sur un site allemand, où ils disaient aussi de bien faire attention, que les fausses fourrures pouvaient très bien en être de vraies déguisées ! et ils donnaient des conseils pour essayer de reconnaître ! Le plus simple restant vraiment de ne plus rien acheter du tout ayant quoi que ce soit qui ressemble à de la fourrure dessus ! A la longue, il faudra bien qu’ils arrêtent ! Enfin, espérons-le !

  8. l’autre jour j’observais de prés la fourrure d’une personne juste devant moi dans une file d’attente,

    j’ai pu noter que la fourrure était de la vraie en grande partie, mais ornée de poils nettement plus longs qui eux étaient clairement factices. Pour le look certainement, car la vraie fourrure était “trop courte” pour être vendeuse, mais aussi surement parce que ces quelques poils synthétiques plantés au milieu d’une vraie fourrure permettent de s’arroger le droit de vendre cette fourrure comme de la fausse.

    un jeu de dupes dont fabricants et revendeurs sont certainement complices. le consommateur pas trop regardant est donc facilement trompé…

  9. je vais sur tous les marché et je ne vois que cela ornant col, gant, sac etc… je ne suis pas dupe et je connais le probléme depuis longtemps et vous avez oublié de dire fourrure de chien domestique et chat ” ELEVE” dans des conditions dramatique et tués a coup de baton!!! pays asiatique, les vvendeurs sur les marché sont génés c’est facile a reconnaitre l’aspect, au toucher, en soufflant dessus trés leger vous voyez le duvet ( avec le synthetique) impossible de reproduire cet effet. regardez bien et n’achetez pas c’est dégueulasse… et les controleurs sur les marche feraient un carton avec les fausses etiquettes… voilà une façon ecologique de faire rentrer de l’argent.. et pour la bonne cause.

  10. C’est vraiment ridicule votre mail,vous n’accepter les fourrures mais bien le mouton retourné.
    Les fausses fourrures ne sont pas aussi agréables ni aussi chaudes que les vrais;
    Plus de fourrures,plus de moutons retournés,plus de chaussures en cuir,plus de viande,plus de poisson,plus de volaille,plus de papiers pour vos tracts électoraux,plus de cassettes à bois, vous êtes vraiment ridicules les écolos où va t- on

    • Il est certain que des raisonnements aussi pauvres que le vôtre ne feront jamais avancer la cause animale.
      D’ailleurs, que faites vous sur ConsoGlobe si, pour vous, l’écologie est si ridicule ?
      Ici, ce sont des lecteurs conscients des excès humains envers la nature et la biodiversité qui se rencontrent.
      Et qui, eux, essaient de protéger une planète malade de la bêtise et de l’aveuglement de quelques uns qui préfèrent tout sacrifier pour la dernière fringue à la mode.
      Je vous plains.

    • ALAIN, absolument d’accord avec vous a la réponse de DOSSIN: pour le mouton retourné c’est simplement le mouton que vous mangez vous DOSSIN, pour les chaussures c’est de la vachette ” vous mangez surement aussi du boeuf!!! ON NE DEMANDE PAS D ETRE VEGETARIEN MAIS RESPECTONS LA SOUFFRANCE ANIMALE ” on peux vivre sans porter de la fourrure et n’oublions pas les doudounes certaines etant doublées avec du vrai DUVET arraché à vif sur les oies et autres ( reportage passé recemment filmé en caméra caché.

    • et moins de cons

    • vous êtes le triste exemple du mec obtus, complètement blindé dans ses préjugés et idées toutes faites, qui refuse de s’informer, de regarder autour de lui pour voir comment les choses évoluent et surtout si elles évoluent dans le bon sens… vous êtes aussi du genre à nier que l’homme n’y est pour rien dans le dérèglement climatique, je parie ?!!! bon commentaire Alain : c’est vrai, que faites-vous sur ce site, le monde n’a que faire de gens comme vous qui brillent par leur ignorance, irresponsabilité et indifférence horriblement COUPABLES !

    • Admettre la souffrance des animaux n’est pas être écolo !! Si je ne tolère aucune souffrance d’aucun animal pour le profit de quelques “hommes” (qui n’ont d’homme que le nom !)ou la bêtise de certaines femmes qui se parent de peaux de bête, ce n’est certes pas par écologie, mais par compassion pour les animaux qui valent bien plus que certains humains !!

  11. Quel commentaire faire? Aucun…

  12. Perso je n’ai jamais aimé la fausse fourrure dans la mesure où elle induit malgré tout le goût de porter des vêtements faits en peaux d’animaux.
    Même en style fantaisie, elle fait référence aux massacres et bien des gens ne font pas la différence et passent de l’une à l’autre sans états d’âme. D’ailleurs tout est fait pour tromper le “consommateur” puisque l’on peut trouver aujourd’hui du vrai renard, lapin, vison teint en bleu, rose fluo ou motif d’animaux imaginaires. (Idem pour le cuir).

  13. STOP à la cruauté et la souffrance, il y a suffisamment de violence sur la planète, c’est inacceptable de faire souffrir des animaux pour des facteurs de mode.

  14. Je pense qu’au jour d’aujourd’hui, l’information étant planétaire, tout le monde peut savoir ce qui se passe y compris dans le monde animal, mais pour cela, il faut se poser des questions et faire les recherches …..je dois dire que j’ai fait de la protection animale pendant plusieurs années et je ne savais pas pour la fausse fourrure! le mieux et de ne pas en acheter du tout mais le souci c’est la mode!

Moi aussi je donne mon avis