Savoir c’est pouvoir – où en est l’étiquette énergétique ?

Savoir c'est pouvoir - où en est l'étiquette énergétique ?

Une des bonnes résolutions de l’Union européenne pour 2015 est la révision de l’étiquette énergétique européenne. Née il y a plus de deux décennies dans le but d’aider les consommateurs à choisir les appareils les plus économes en énergie, la logique de l’étiquette est tout simplement de faire économiser de l’argent aux consommateurs, ainsi que de réduire leur consommation d’énergie et les impacts associés.

Que du bon, non ? Malheureusement, cette excellente création européenne n’a pas réussi à s’adapter à l’évolution rapide des marchés, devenant au fil des ans, soyons francs, obsolète et inefficace.

Des étiquettes aujourd’hui peu lisibles

Tous ceux ayant récemment acheté un appareil électroménager savent que choisir un modèle véritablement efficace n’est pas toujours évident. Il y a par exemple le fait que, pour certains types d’appareil (par exemple, réfrigérateurs, lave-linges, lave-vaisselles), l’étiquette montre les catégories A+++ à D, tandis que pour d’autres, par exemple, les aspirateurs, les extracteurs, elle ne couvre que les catégories A à G…

Est-ce que cela veut dire qu’il n’y a pas d’aspirateurs super-efficaces ? Un aspirateur « A », est-il efficace ? Des questions pour lesquelles l’étiquette actuelle ne fournit pas des réponses claires.

Malheureusement, ce que l’oeil ne voit pas est encore pire que ce qui saute aux yeux : l’étiquette pour les réfrigérateurs (voir illustration) englobe en principe les catégories A+++à D. Nous disons bien « en principe», car la réalité est qu’aujourd’hui, les réfrigérateurs B, C ou D n’existent plus !

Etiquette-energetiqueEh oui, aussi absurde que cela puisse sembler, quelqu’un qui achète un réfrigérateur simplement noté « A » sera en train d’acquérir le modèle le moins efficace du marché. Ceci risque de se produire de plus en plus au fur et à mesure que les marchés évoluent.

Etiquettes confuses, consommateurs confus

Il est donc guère étonnant que le consommateur, confus et irrité par les défauts de l’étiquette, décide de la négliger.

Heureusement – on passe enfin aux bonnes nouvelles – choisir un appareil électroménager véritablement efficace n’est pas si compliqué. Voici trois conseils pratiques de ConsoGlobe :

1. Renseignez-vous avant de commencer.

Par exemple, quels sont les lave-linges les plus efficaces ? Le site du Guide Topten montre, pour chaque catégorie d’appareils électroménagers, une liste des 10 modèles les plus efficaces disponibles, y compris le prix d’achat approximatif. « Moins gourmand » n’est pas toujours synonyme de « plus cher ».

2. La réalité est que votre magasin (qu’il soit en béton ou virtuel) n’offrira pas forcément des produits économes en énergie.

L’application Ecogator vous aide- avec un simple scan de l’étiquette d’énergie – à vérifier l’efficacité de l’appareil souhaité, la comparant à celle d’appareils similaires.

ecogator-appareil-menager-choisir-etiquette-energetique3. Nous vous recommandons aussi de faire attention à la consommation d’énergie plutôt qu’à l’efficacité énergétique des appareils.

La différence peut sembler subtile, mais le résultat en termes d’électricité et d’argent économisé peut être considérable. Par exemple, un grand réfrigérateur peut être plus efficace qu’un de taille moyenne, mais consommer plus que celui-ci. Nous vous recommandons donc d’observer le chiffre de kWh par année (qui affiche la consommation d’énergie annuelle estimée), plutôt que la lettre ou la couleur indiquées sur l’étiquette (qui affichent l’efficacité énergétique).

Des améliorations en perspective ?

L’étiquette sera prochainement remise sur le métier par les institutions européennes. Il faut que la nouvelle étiquette énergie soit aussi claire que possible afin que 500 millions d’Européens puissent choisir des appareils qui véritablement leur conviennent. Cela encouragera à leur tour les fabricants et distributeurs à concevoir, fabriquer et vendre des appareils toujours plus efficaces, créant ainsi un « cercle vertueux ».

Dans un contexte de hausses prévues du prix de l’électricité, portefeuille – et planète – ont tout à y gagner.

*
étiquette énergétique a+++ choix appareil electromenager refrigerateur frigo

Lisez également sur l’étiquette énergétique et l’électroménager :