Beauté

Duel écologique : Rouge à lèvres classique vs. rouge à lèvres bio

Rouge à lèvres classique vs. rouge à lèvres bio

Dans le monde de la cosmétique et dans l’imaginaire collectif, quoi de plus féminin qu’un rouge à lèvres porté sur la bouche d’une femme assumée ?

Le rouge à lèvres est l’atout séduction numéro un des femmes, qui multiplient souvent les tubes aux couleurs différentes, du discret pastel au rouge flamboyant en fonction des circonstances.

Mais savez-vous vraiment ce que contient un tube de rouge à lèvres classique ? Pensez-vous qu’un rouge à lèvres bio peut concurrencer un rouge à lèvres classique ?

Rouge à lèvres classique vs rouge à lèvres bio : consoGlobe a fait le match pour vous…

Le verdict de consoGlobe

Rouge à lèvres classique : 6 /10
Rouge à lèvres bio : 8 /10

Rouge à lèvres classique

Les pour : accessibilité, choix, rendu
Les contre : emploi de produits toxiques, test sur les animaux

Fabrication : Symbole de féminité, le rouge à lèvres est sans le doute le produit phare de l’ensemble des cosmétiques offerts aux femmes.

Un bâton de rouge à lèvres classique est fabriqué à partir :

  • d’huiles diverses comme l’huile de ricin pour le brillant et une bonne glisse du bâton sur vos lèvres
  • de cires pour un bâton de rouge à lèvres ferme (cires d’abeille, de candelilla)
  • de graisses pour un rouge qui n’assèche pas vos lèvres comme de la triglycérines, des esters de glycérine (qui permettent de lier les composants), des esters myriciques…
  • Divers colorants obtenus à partir de cochenilles, de coaltar, de phosphates de manganèse ou encore d’oxyde de fer…
  • de filtres solaires de synthèse (dioxyde de titane, oxyde de zinc…)

Des parfums et pigments de synthèse peuvent ensuite être ajoutés en fonction du rouge fabriqué, ces derniers pouvant contenir des métaux lourds.

Dangereux pour la santé ?

La présence de métaux lourds dans les rouges à lèvres peut provoquer des allergies.

Une étude datant de 2007 démontre également qu’un bon nombre de rouges à lèvres “classiques” contiennent du plomb, susceptible de provoquer des douleurs abdominales, des migraines, de la fatigue, des vertiges etc.

Des parabens sont également utilisés comme des conservateurs, alors qu’ils sont soupçonnés d’être des perturbateurs endocriniens.

Environnement : Le rouge à lèvres peut utiliser des dérivés du pétrole, ce qui contribue à l’activité du secteur de la pétrochimie pourtant nocif à l’environnement.

De l’huile contenue dans le foie de requin est également utilisée, pouvant favoriser la capture et l’exploitation des requins pour l’industrie cosmétique.

Le rouge à lèvres classique vendu dans le commerce ne fait pas l’objet de démarches environnementales, et les produits peuvent avoir été testés sur des animaux au préalable.

Pourtant aujourd’hui, de plus en plus de grands noms de la cosmétique mettent en place des démarches environnementales globales, qui ne concernent pas la composition des produits, mais plutôt la démarche de production dans son ensemble, l’environnement de travail ou les transports.

Le groupe L’Oréal figure ainsi dans le classement des 100 entreprises mondiales les plus avancées sur le plan du développement durable, classement mis en place par Corporate Knights.

WWF a placé L’Oréal à la première place du classement des entreprises du CAC40, afin de récompenser l’approvisionnement responsable en fibres de bois, papier et carton du groupe.

>>> Le marché de la cosmétique mondial est énorme est génère plus de 3.500 € par seconde. Son leader ? L’Oréal.

Qualité : Aujourd’hui, ce que l’on demande à un rouge à lèvres, c’est de sublimer le visage d’une femme, d’être brillant, de ne pas “baver”, de tenir plusieurs heures, de ne pas tâcher, et d’avoir un goût à peu près correct pour satisfaire celles qui ne peuvent s’empêcher de “manger” leurs lèvres à longueur de journée.

Ainsi, si les rouges à lèvres classiques contiennent de nombreux produits chimiques, ils répondent à l’ensemble de ces critères. A cela s’ajoute souvent un packaging soigné et glamour, afin de correspondre au mieux à l’univers du produit.

Un rouge à lèvres classique est donc performant et répond aux exigences des consommatrices.

Prix : Les prix sont très variables sur le marché du rouge à lèvres puisqu’il ne dépend pas seulement du produit en lui-même, mais du prestige de la marque qui le commercialise, du packaging mis en place…

En parfumerie, un rouge à lèvres de grande marque peut aisément se vendre entre 30 et 40 euros, tandis qu’en grande surface, il sera vendu aux alentours de 15/20 euros.

 

 

 

 

 

 

 

Rouge à lèvres bio

Les pour : utilisation de matières bio, sans produit de synthèse
Les contre : gamme encore restreinte, difficulté à obtenir des couleurs fortes

Fabrication : Les rouges à lèvres bio sont composés d’ingrédients issus de l’agriculture biologique.

Les colorants, parfums, conservateurs de synthèse sont proscrits du processus de fabrication, la part belle étant faite aux produits naturels et végétaux.

Le parfum est obtenu par le biais des huiles essentielles, les huiles et cires utilisées sont végétales, la couleur obtenue provient de pigments minéraux ou alors d’origine naturelle.

Les rouges à lèvres bio sont dépourvus  :

- de colorants artificiels
– de conservateurs artificiels
– de parabens
– de produits d’origine animale
– de produits chimiques ou de synthèse

Ils ne sont pas testés sur les animaux et sont conçus pour une tolérance optimale.

Environnement : Les rouges à lèvres bio ne contiennent pas de produits d’origine animale, ce qui restreint le braconnage, ni même de produits issus de la pétrochimie comme la paraffine ou le silicone.

Les produits utilisés étant naturels ou d’origine végétale, leur production n’entraîne pas de pollution excessive et leur fabrication non plus.

De plus, les éléments de composition sont issus de l’agriculture biologique et donc ne contiennent pas de pesticide.

Les rouges à lèvres bio doivent être certifiés :

  • BDIH “Cosmétique Naturel Contrôlé” – un label allemand exigeant
  • Cosmebio en collaboration avec Ecocert
  • OneVoice, garantissant des produits nos testés sur les animaux, sans ingrédient d’origine animale et dont les ingrédients sont issus de l’agriculture biologique
  • Les autres labels cosmétiques.

Qualité : Les rouges à lèvres bio ont fait d’énormes progrès ces dernières années, et amènent aujourd’hui des résultats bluffants.

La texture est douce et n’assèche pas la peau. La tenue du produit est plus courte que pour les rouges à lèvres classiques, mais il n’y a pas de risque cette fois à mordiller son rouge à lèvres dans la journée.

Les couleurs les plus performantes sont les couleurs pastel, tandis que les couleurs vives sont un peu plus difficiles à obtenir.

La gamme de couleurs proposées par le marché des rouges à lèvres bio est de plus en plus importante.

Prix : Il faut compter entre 12 et 20 euros pour un rouge à lèvres bio classique de qualité.

La présence d’un label est indispensable pour certifier un produit bio.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le verdict consoGlobe

Rouge à lèvres classique : 6 / 10
Rouge à lèvres bio : 8 / 10

Testez les rouges à lèvres bio !

Il est évident que pour les consommatrices exigeantes que nous sommes, les rouges à lèvres classiques répondent à toutes nos exigences.

En plus d’utiliser une stratégie marketing et un packaging glamours et pointus, suscitant chez nous le sentiment de détenir un objet féminin et féminisant, le rouge à lèvres classique tient longtemps, brille et glisse facilement sur les lèvres. Pourtant, il utilise de nombreux produits chimiques ou de synthèse, des dérivés de pétrole, ainsi que des parabens et parfois même du plomb.

S’il y a quelques années, les rouges à lèvres bio n’étaient pas plébiscités, car pas très au point, le monde de la cosmétique bio a fait d’énormes progrès et les produits proposés aujourd’hui vous satisferont sans aucun doute.

La gamme des couleurs proposées s’étend peu à peu, et il suffit d’essayer pour comprendre que les rouges à lèvres bio n’ont finalement plus grand chose à envier aux rouges à lèvres classiques !

 

Je réagis

Lire également sur le rouge à lèvres

Ces substances que nous cache... le rouge à lèvres

Ces substances que nous cache… le rouge à lèvres