Café des réparations : un concept à démocratiser

Rédigé par Aurore, le 20 Mar 2012, à 18 h 14 min
Café des réparations : un concept à démocratiser

Aux Pays-Bas, une nouvelle sorte de “coffee shop” a fait son apparition. Les “cafés des réparations” rassemblent ceux qui préfèrent réparer plutôt que jeter.

Café des réparations : réparer et discuter

On reproche souvent à notre société moderne de trop consommer, de vivre de façon individualiste. Les cafés des réparations tentent de remédier à cela.

Un instant de convivialité et une soif d’apprendre

Les vingt “cafés des réparations” des Pays-Bas ne sont pas des établissements destinés à servir le café ou une bière aux passants. Le nom “café” a été repris pour son esprit de partage et de rencontre.

C’est en 2010 que Martine Postma crée la fondation “Café des réparations”, avec l’aide de l’Etat. A l’origine de son idée, un constat : “Les gens ont simplement perdu la culture de la réparation, on jette trop facilement alors qu’on pourrait remettre en état“. Aujourd’hui, l’idée remporte l’adhésion des habitants du pays et des bénévoles sont de plus en plus nombreux à vouloir ouvrir leur propre café des réparations.

Réparer vaut mieux que jeter, et ceux qui fréquentent ces “cafés” le savent bien. L’idée : proposer à ceux qui veulent réparer les objets du quotidien un lieu où des bénévoles bricoleurs les aident à trouver d’où vient le dysfonctionnement et à réparer.

Doux échanges et constat amer

On ne vient pas demander un service après-vente dans les “cafés des réparations”, on échange ses compétences pour parvenir à garder plus longtemps les objets du quotidien même si cela n’est pas toujours facile. Theo van den Akker est conseiller fiscal, mais également un passionné d’électronique. Il explique amèrement : “Les appareils fabriqués actuellement sont quand même moins solides, ils durent moins longtemps qu’avant. Et ils sont de moins en moins faciles à démonter, ils n’ont pas été fabriqués pour pouvoir être réparés“.

Entre fragilité des appareils, complexité des systèmes et obsolescence programmée : les consommateurs ne font qu’acheter et remplacer, mais commencent doucement à se révolter. Il devient de plus en plus important d’essayer de réparer avant de remplacer.

Réparer, recycler avant de jeter : un nouveau mouvement ?

En 2 ans, les “cafés des réparations” ont pris une ampleur non négligeable. Une idée judicieuse et utile qui pourrait bien arriver jusqu’à nos frontières. Au regard de notre Top 10 2011 de la consommation responsable qui intégrait dans le classement la relocalisation du commerce, le fait-maison et le don d’objets entre particuliers : les Français et les Européens semblent de plus en plus réfractaires à l’idée de simplement jeter leurs objets quand ces derniers ne vont plus mais de plus en plus enclins à réparer, fabriquer, prêter, donner, réutiliser.

Des ateliers de récup’ et de réparation s’ouvrent un peu partout en France. On peut apprendre à détourner de vieux objets, en faire de la déco vintage ou encore les donner à une association compétente pour les réutiliser (l’association Emmaüs par exemple).

Et vous, vers qui vous tournez-vous quand votre aspirateur, votre robot-ménager, votre sèche-cheveux, votre ordinateur vous lâche ? Dites-nous tout !

*

Je veux témoigner

Pour aller plus loin :

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...

Je change la donne : je contribue à l’action de consoGlobe.com !

Chargement
Sélectionnez une méthode de paiement Chargement

Paypal vous offre aussi la possibilté de payer simplement avec votre carte de crédit, sans créer de compte Paypal.

Informations personnelles

Total du don : 5.00€

En faisant un don, vous participez à l'action de consoGlobe.com. Vous permettez ainsi à l’équipe de vous fournir des articles uniques et de qualité. Et surtout un jour, peut-être, vous nous permettrez de vivre sans publicité !


Entre magazines, romans et presse générale, je suis une passionnée de l'information, qu'elle soit sérieuse ou décalée ! Consommer durable n'est pas qu'un...

19 commentaires Donnez votre avis
  1. Bonsoir
    je suis dans une région du sud de la drôme et rien à ma connaissance n’existe dans ce genre, une idée formidable. réparer au lieu de jeter ! quoi de mieux ?
    je ne sais pas comment lancer cette idée , nous sommes enj campagne, loin de tout et cette activité serait un bon moyen supplémentaire pour rencontrer du monde .

  2. je cherche dans le 29 vers quimper

  3. tout cela est bien gentil mais ou sont vos coordonnées je n’ai pas Facebook ni Twitter,

  4. Je suis vers lyon

  5. recherche dans le départ du 59/62 pourréparé ma télé

  6. je cherche un café réparations le plus proche de paris 11eme
    merci à bientôt.

  7. Bonjour moi j’aimerais savoir si il en a un dans la Sarthe merci

  8. Je trouve le concept génial, mais comment connaître les prochaines dates à Paris, sachant que la dernière affichée est celle du 11 janvier?
    Dans l’attente d’une réponse.
    Merci

  9. Est ce que vous savez si il y en a Lyon qui peuvent m’aider a réparer mon ordinateur ?
    Je sais qu’à Paris il y a plusieurs café de réparation qui existe ! Mais a Lyon ?

    • si vous obtenez une réponse pour Lyon, je suis preneur…
      cordialement

    • Bonjour

      Pouvez vous me donner les coordonnées de ce réparateur , j ai un soucis avec des convecteurs
      Je suis vers lyon
      Merci

  10. Je découvre à la télé en ce moment même le concept du café-réparation!
    Ce concept existe-t-il en Suisse? (région de Lausanne) je serais motivé pour m’y impliquer!

    Merci
    Séb

  11. pour un souci technique, je fais appel à un voisin plus doué que moi qui fait appel à moi si il a un travail qu’il ne peut pas faire seul: échange de bon voisinage qui nous rassemble lors de la fête des voisins!

  12. D’abord il y avait encore récemment à Paris un café, un vrai, qui louait également des vélos et faisait atelier de réparations. Il a malheureusement fermé il y a une paire d’années. À part ça, pour ma part, j’essaie de réparer par moi-même, mais si cette structure apparaît, je m’y rendrai assurément!

  13. bonne idée ,il faut au moins plusieurs bricoleurs ayant plusieurs métiers.
    De mon coté je propose des cafés idées (c. a.d ,échanger les connaissances entre jeunes et surtout les jeunes ayant les moyens et manquent d’idées ,ou les jeunes qui ne maitrisent pas leurs métiers et ne peuvent le développer….ect.en d’autre termes donner le surplus de vos connaissances aux jeunes débutants .

  14. A Lyon, sur les quais du Rhône vers le SOFITEL, il y a une boutique qui répare les appareils électro-ménagers ; elle m’a remis en état ma centrale vapeur alors que dans une grande marque qui me l’avait vendue, on me demandait une somme de 45 euro rien que pour le devis. Cela m’a coûté en tout 35 euro. Il faut chercher, il y a encore des magasins et des artisans capables !

    • Bonjour

      Pouvez vous me donner les coordonnées de ce réparateur , j ai un soucis avec des convecteurs
      Merci

  15. Il serait temps que cesse “la civilisation du gaspillage”.Même si le prix de la main d’oeuvre ne permet pas de réparer cela devrait rester possible pour un bricoleur qui ne compte pas son temps

Moi aussi je donne mon avis