Cas pratique de nutrition : l’alimentation d’un enfant gardé par plusieurs parents

Cas pratique de nutrition : l'alimentation d'un enfant gardé par plusieurs parents

Chez maman le soir, chez la nounou le midi, chez mamy le mercredi, chez papa le week-end… le programme de certains enfants peut être très compliqué à gérer. Attention à ce que l’alimentation ne le devienne pas, elle aussi… Voilà quelques clefs pour vous aider, avec un mot d’ordre : harmonisez !

Alimentation : un équilibre à maintenir

Une patiente m’a amené sa fille, mais aussi sa nounou, son papa et sa mamy lors d’une consultation. L’enfant de 6 ans mange chez chacune d’entre elles tout au long de la semaine, et chez son père le week-end. La petite fille est en surpoids, la maman s’inquiète.

En jeu : le poids et le comportement alimentaire

Concrètement, voilà la situation relevée chez cette famille :

  • Horaires des repas plus ou moins fixes chez mamy et nounou ou carrément indéterminés chez papa ;
  • quantités imposées dans l’assiette à l’avance chez maman ou laissées au libre-choix de l’enfant chez papa ;
  • accès au placard à gâteaux autorisé chez papa et interdit chez mamy ;
  • cuisine au beurre chez papa, à l’huile chez mamy et à la vapeur chez maman ;
  • légumes inexistants chez nounou ou systématiquement dans l’assiette chez papa ;
  • quantités de viandes astronomiques chez l’un ou carrément pas de viande chez l’autre
  • un fast-food tous les vendredis avec papa…

Les différences de comportement et de cuisine entre chaque personne préparant les repas ne manquent pas.

Il y a vraiment de quoi s’y perdre ! Surtout quand on est encore un enfant en train de construire ses propres goûts et son comportement alimentaire personnel.

En plus de la prise de poids, les questions se bousculent : Quoi manger ? Quand manger ? Combien manger ? Et pourquoi manger, finalement ?

repas-enfant-alimentation-famille-equilibre-04

Une seule réponse à ces questions qui peuvent devenir angoissantes pour l’enfant – et pour les parents !- et développer une peur de manger : harmoniser l’alimentation de cet enfant au cours de tous ces repas. Et donner les mêmes consignes à tout le monde.

A faire : harmoniser l’alimentation

Quelques recommandations  s’imposent, pour faire baisser le poids de l’enfant, réguler son comportement alimentaire mais aussi calmer le jeu – et les angoisses de tout le monde.

1- Devant l’assiette

  • Des horaires réguliers à établir

Essayez d’établir des horaires qui correspondent aux faims de l’enfant – et à vos contraintes personnelles et professionnelles, bien sûr. La plupart du temps, ces  “vraies” faims correspondent aux horaires habituels des repas, goûter compris.

repas-enfant-alimentation-famille-equilibre-restaurant-02

Il peut y avoir des décalages de temps en temps – une grasse matinée, un déjeuner qui s’étale au-delà d’une heure, etc. Mais ils doivent rester exceptionnels. Le mieux est de maintenir une certaine régularité, mais tout en respectant le degré de faim de l’enfant.

> Suite : Les “fausses” faims à déceler