Cas pratique de nutrition : l’alimentation d’un enfant gardé par plusieurs parents

Rédigé par Emma, le 4 Sep 2014, à 12 h 16 min

Chez maman le soir, chez la nounou le midi, chez mamy le mercredi, chez papa le week-end… le programme de certains enfants peut être très compliqué à gérer. Attention à ce que l’alimentation ne le devienne pas, elle aussi… Voilà quelques clefs pour vous aider, avec un mot d’ordre : harmonisez !

Alimentation : un équilibre à maintenir

Une patiente m’a amené sa fille, mais aussi sa nounou, son papa et sa mamy lors d’une consultation. L’enfant de 6 ans mange chez chacune d’entre elles tout au long de la semaine, et chez son père le week-end. La petite fille est en surpoids, la maman s’inquiète.

En jeu : le poids et le comportement alimentaire

Concrètement, voilà la situation relevée chez cette famille :

  • Horaires des repas plus ou moins fixes chez mamy et nounou ou carrément indéterminés chez papa ;
  • quantités imposées dans l’assiette à l’avance chez maman ou laissées au libre-choix de l’enfant chez papa ;
  • accès au placard à gâteaux autorisé chez papa et interdit chez mamy ;
  • cuisine au beurre chez papa, à l’huile chez mamy et à la vapeur chez maman ;
  • légumes inexistants chez nounou ou systématiquement dans l’assiette chez papa ;
  • quantités de viandes astronomiques chez l’un ou carrément pas de viande chez l’autre
  • un fast-food tous les vendredis avec papa…

Les différences de comportement et de cuisine entre chaque personne préparant les repas ne manquent pas.

Il y a vraiment de quoi s’y perdre ! Surtout quand on est encore un enfant en train de construire ses propres goûts et son comportement alimentaire personnel.

En plus de la prise de poids, les questions se bousculent : Quoi manger ? Quand manger ? Combien manger ? Et pourquoi manger, finalement ?

repas-enfant-alimentation-famille-equilibre-04

Une seule réponse à ces questions qui peuvent devenir angoissantes pour l’enfant – et pour les parents !- et développer une peur de manger : harmoniser l’alimentation de cet enfant au cours de tous ces repas. Et donner les mêmes consignes à tout le monde.

A faire : harmoniser l’alimentation

Quelques recommandations  s’imposent, pour faire baisser le poids de l’enfant, réguler son comportement alimentaire mais aussi calmer le jeu – et les angoisses de tout le monde.

1- Devant l’assiette

  • Des horaires réguliers à établir

Essayez d’établir des horaires qui correspondent aux faims de l’enfant – et à vos contraintes personnelles et professionnelles, bien sûr. La plupart du temps, ces  “vraies” faims correspondent aux horaires habituels des repas, goûter compris.

repas-enfant-alimentation-famille-equilibre-restaurant-02

Il peut y avoir des décalages de temps en temps – une grasse matinée, un déjeuner qui s’étale au-delà d’une heure, etc. Mais ils doivent rester exceptionnels. Le mieux est de maintenir une certaine régularité, mais tout en respectant le degré de faim de l’enfant.

> Suite : Les “fausses” faims à déceler

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Découvrez tous mes conseils nutrition et diététique pour une alimentation plus saine au quotidien

3 commentaires Donnez votre avis
  1. Aux 2 papas, je ne trouve pas qu’Emma s’en prend au papa, puisqu’elle parle aussi de la nounou…
    Je trouve excellente l’idée d’aller consulter avec tous ceux qui s’occupent de l’enfant.
    C”est à eux de se remettre en question, le père et la nounou dont c’est le boulot de s’occuper d’enfants…
    Combien de pères laissent les mères éduquer les enfants, ceux qui agissent de la sorte et ensuite font n’importe quoi, voire tout le contraire, “gâchent” tout ce que les mamans font de bien pour leur/s enfant/s. Ces mômes ne doivent plus avoir de repère…
    C’est facile d’avoir le “côté cool” pour l’enfant. Et la mère a “le mauvais rôle”, au moins elle éduque sa fille, elle !
    Laissons le laxisme à ceux qui veulent des enfants et ne pas s’impliquer dans leur éducation. Ceux-là se reposent sur les enseignants, mais quand ceux-ci punissent l’enfant chéri, ils interviennent !
    J’ai 3 enfants et un mari depuis bientôt 30 ans, j’ai choisi d’être mère au foyer et j’ai entendu des “il travaille lui”, signifiant que je me la coulais douce. Éduquer 3 enfants, à plein temps ce n’est pas la facilité. Résultats ils ont un esprit sain dans un corps sain…

  2. Des comptes à régler avec les hommes Emma ?

  3. vous avez un probleme avec “papa” ou quoi ?

Moi aussi je donne mon avis