Laissez la voiture au garage : 10 idées de séjour en Bretagne

Rédigé par Stephen Boucher, le 6 May 2015, à 12 h 35 min
Cet article a été sponsorisé, mais nous gardons
notre liberté éditoriale et y avons écrit ce que nous pensons.

Avez-vous remarqué comment nous aimons tous, que nous soyons fans de voiture ou plutôt amateurs de modes de transports alternatifs, nous retrouver l’été dans des lieux sans automobile ? Revenant ensuite avec des commentaires du type “c’était génial, c’est un île où les voitures ne sont pas autorisées”, “on était en terrasse sur une rue piétonne sans trafic”, “les enfants jouaient tout le temps dehors, il n’y avait pas de circulation”… Et si vous organisiez vos prochaines vacances justement autour d’activités totalement libres de voitures, en Bretagne ? Laissez-vous guider…

Bretagne : l’ADEME vous a concocté 10 programmes zéro voiture

Avec le nouveau concept « La Bretagne sans MA voiture » mis en place par l’ADEME Bretagne, votre hébergeur est équipé pour vous conseiller des idées de séjours de trois jours et deux nuits, à prix abordables, avec des activités sur place ou à proximité, accessibles par des moyens de transport novateurs et durables.

Ces propositions de séjours vous éviteront les dépenses d’une voiture personnelle sur place : carburant pendant le séjour, tickets de péages, et/ou de stationnement, entretien, assurance, perte de valeur de l’usage du véhicule. Soit entre 30 et 50 euros par véhicule par séjour, sans compter le déplacement jusqu’au lieu de séjour. Voici 10 exemples de sites, lieux d’hébergement et balades. Peut-être y trouverez-vous votre bonheur pour l’été prochain ?

Île de Batz (Finistère) : tout à vélo, à pied, en bateau ou en kayak

A un quart d’heure de Roscoff par la mer, la paisible île de Batz offre des balades à vélo pour découvrir des paysages rocheux, son phare et ses plages de sable fin. Vous pourrez pratiquer le kayak de mer, la pêche à pied, et faire de belles balades à pied ou à vélo. Le Jardin Georges Delaselle présente par ailleurs une collection botanique exceptionnelle provenant des cinq continents. L’auberge de jeunesse vous offrira une solution de logement peu onéreuse.

Comment vous y rendre

Depuis la gare SNCF de Morlaix, vous emprunterez le TER jusqu’à Roscoff (28 min ; 6,20 euros). Puis trois compagnies de navettes desservent l’île (15 min, 8,50 euros). L’auberge est quant à elle située à 500 m du débarcadère (8 minutes à pied).

Île de Groix (Morbihan)

© Adeline KEIL

© Adeline KEIL

Comment vous y rendre

La gare SNCF la plus proche est celle de Lorient, d’où vous emprunterez la ligne de bus n°2 en semaine, ou n°3 le dimanche et jours fériés, en direction de la gare maritime (15 min ; 1,40 euros). Puis vous rejoindrez l’Île de Groix par bateau (60 min ; 30 euros / personne en semaine pour un trajet A/R ou 35 euros / personne le week-end et les jours fériés.

Vélodyssée et atelier coquilles Saint-Jacques en Côtes d’Armor

Au Gîte des Bruyères à Erquy, dans les Côtes d’Armor, vous pouvez séjourner en bord de mer et vous relaxer dans l’espace bien-être du gîte.  Ensuite, vous enfourcherez votre vélo pour découvrir  la Vélodyssée qui vous mènera jusqu’à la station balnéaire des Sables-d’Or-les-Pins. Votre tour en vélo vous mènera ensuite au château du Fort-Lalatte, un édifice impressionnant qui domine la mer de ses murailles grise. Florence, votre hôte du Gîte des Bruyères, vous proposera, si vous le souhaitez, un atelier « cuisine et Coquille-Saint-Jacques ». Pour accéder aux  nombreuses activités aux alentours, vous avez le choix entre la marche à pied, le vélo traditionnel ou à assistance électrique – en empruntant la voie verte ou l’Eurovéloroute. De plus, une nouvelle voie verte cyclable a récemment été aménagée sur le Cap d’Erquy.

Comment vous y rendre

Vous pouvez arriver par le train en gare de Lamballe ou de Saint-Brieuc, notamment par le TGV Atlantique Paris Montparnasse – Saint-Brieuc en 3 heures. Vous irez de là à Erquy en empruntant le réseau Tibus (il vous en coûtera seulement 2 euros le trajet en bus).

Kayak, vélo et marche pour découvertes entre terre et mer dans la région de Pontrieux, Côtes d’Armor

De la chambre d’hôtes les Korrigann’ès à Pontrieux, la petite Venise, vous pourrez visiter les canaux en bateau électrique. Le lendemain vous embarquerez en kayak à la découverte de l’île de Bréhat et de son splendide archipel. De Pontrieux, vous pourrez aussi prendre le bateau pour visiter Paimpol et replonger dans l’histoire des corsaires. Vos hôtes peuvent vous prêter des vélos pour rejoindre la Roche-Jagu et visiter son château, son jardin et ses expositions.

Comment vous y rendre

Une gare SNCF dessert Pontrieux. De mai à septembre, la ligne est sillonnée également entre Paimpol et Pontrieux par un train à vapeur, appelé localement « La Vapeur du Trieux ». Effet garanti pour les enfants !

Prenez le large à partir de Brest

Brest forme une excellente base d’évasion : vous pouvez en effet visiter la ville à pied ou en bus, notamment son remarquable Musée National de la Marine, le magnifique Jardin du Conservatoire Botanique, sans oublier la célèbre Rade et l’incontournable aquarium Océanopolis. Vous prendrez de Brest le large à bord d’un bateau direction l’île d’Ouessant. Ou encore à vélo, à la découverte des sentiers de balades et des plages des alentours. Pour le logement, l’auberge de jeunesse offrira une solution bon marché.

Comment vous y rendre

Brest est aisée d’accès en train !

A Chauvigné, tractage hippomobile pour une découverte inhabituelle du Mont-Saint-Michel

© Yannick LE GAL

© Yannick LE GAL

A Chauvigné, petit village charmant d’Ille-et-Vilaine, vous serez accueillis à l’auberge de la Maison Neuve, où vous pourrez soigner les animaux de la ferme. En autopartage, vous pourrez rejoindre la Maison du Patrimoine Oral en Haute Bretagne à Parcé, ou l’incontournable Mont-Saint-Michel où vous rejoindrez les remparts en attelage tracté par 2 chevaux, une manière originale de découvrir ce patrimoine historique et la baie. Si les circuits équestres vous plaisent, il est aussi possible de se déplacer… avec un âne. Juchés sur vos ânes, vous pourrez aussi depuis l’Auberge partir pour une balade inoubliable sur un circuit balisé. Avec un vélo de l’auberge de la Maison Neuve, vous pourrez vous rendre au Moulin de Quincampois, situé à 5 km, où le meunier fait perdurer la tradition familiale d’un savoir-faire authentique de la fabrication de la farine.

Comment vous y rendre

La gare SNCF à privilégier pour rejoindre l’établissement est celle de Rennes. Depuis la gare routière, vous emprunterez la ligne de car IllENOO 4a Rennes – Antrain, et descendrez à l’arrêt «Bourg» à Romazy, situé à 3,5 km de l’Auberge (56 min ; 9,20 euros)

A Douarnenez (Finistère), l’ambiance marine au coeur de la ville

L’hôtel du Port Rhu à Douarnenez vous offre de multiples trésors à découvrir, à pied, à vélo, en bus ou en taxi partenaire. Citons tout d’abord le « chemin de la Sardine », qui vous fera revivre l’histoire des sardiniers de la ville, mais aussi les diverses manifestations culturelles de la ville, la fabuleuse Pointe du Van, falaise balayée par les vents et gardant la Baie de Douarnenez, grâce à ses falaises culminant à plus de 700 m, mais aussi le célèbre GR 34, dit « sentier des douaniers ».

Comment vous y rendre

La gare SNCF la plus proche est celle de Quimper. Depuis celle-ci, vous emprunterez la ligne de bus 51 : Quimper-Douarnenez, et descendrez à l’arrêt «Ancienne gare» (40 min ; 2 euros).

© Emmanuel BERTHIER

© Emmanuel BERTHIER

Eco-hôtel de la Gacilly (Morbihan) pour spa, gastronomie et balades botaniques

L’éco-hôtel SPA Yves Rocher La Grée des Landes à la Gacilly est situé au coeur d’une nature luxuriante bordée de forêts. Vous y profiterez du spa, des espaces de relaxation et de la gastronomie bio de l’établissement. Autour de l’hôtel, vous apprécierez le patrimoine culturel et naturel de la région avec des balades en forêt, des rencontres avec les artisans d’art du village ou encore la visite des jardins botaniques. Pour vous déplacer, vous aurez le choix entre la marche à pied, le vélo ou la voiture électrique. Un vélo à assistance électrique est mis à votre disposition au départ de l’hôtel pour rejoindre le jardin botanique, sa bambouseraie, son arboretum, ses plantes au parfum d’ailleurs, sa collection unique d’armoises.

Comment vous y rendre

Depuis la gare SNCF de Rennes ou Nantes, vous emprunterez le TER jusqu’à Redon (depuis Rennes : 50 min ; 13,30 euros. Depuis Nantes : 60 min ; 14,50 euros)

Patrimoine incontournable en Brocéliande à Monteneuf (Morbihan)

A l’Auberge des Voyajoueurs, vous pourrez participer aux soirées jeu, visiter la ferme du Vautoudan et ses espaces naturels préservés, ou rejoindre la boucle des mégalithes de Monteneuf. L’Auberge met à votre disposition des vélos et vous pouvez louer à proximité des trottinettes électriques ou encore vous promener en carriole attelée : vos hôtes vous proposeront une promenade en attelage et la découverte de la vallée de l’Oyon et de ses espaces naturels préservés.

Comment vous y rendre

Les gares SNCF les plus proches de l’établissement sont celles de Redon, Vannes et Rennes. Depuis la gare routière de Rennes, vous emprunterez la ligne de car IllENOO Rennes-Pontivy et descendrez à l’arrêt « Val Coric » à Guer (45 min ; 9,20€). Depuis la gare routière de Vannes, vous emprunterez la ligne de car n°4 Vannes-Ploërmel et descendrez à l’arrêt « Malestroit – Pl. Queinnec » (40 min ; 2 euros).

Le Camping de la Fontaine du Hallate (Morbihan) : séjour nature en yourte

© Emmanuel BERTHIER

© Emmanuel BERTHIER

Au camping de la Fontaine du Hallate à Plougoumelen, premier camping certifié « Green Globe » en France, vous pourrez loger en yourte et profiter des produits du terroir. Vous rejoindrez Port Blanc, entouré de toutes ses îles, en bateau, ou Vannes en bus pour découvrir son centre historique, son port et son aquarium. Les balades aux alentours peuvent se faire à pied, en vélo ou transports en commun. Le circuit maritime « Le Grand Tour du Golfe » vous fera notamment découvrir cette vaste étendue d’eau de mer de 1.200 hectares parsemée de nombreuses îles et îlots.

Comment vous y rendre

De la gare SNCF d’Auray, vous emprunterez la ligne de bus 6 (TIm) Auray – Port Blanc et descendrez à l’arrêt «Plougoumelen Centre» (15 min ; 2 euros). Depuis la gare routière de Vannes, vous emprunterez la ligne de bus 21 Vannes – Plougoumelen et descendrez à l’arrêt «Plougoumelen Centre» (34 min ; 1,50 euros).

Bonnes vacances en Bretagne, sans voiture !

Découvrez le détail de ces séjours sur le site de Voyagez Responsable en Bretagne : http://voyagez-responsable.tourismebretagne.com/bonnes-adresses/sejours-responsables/voyagez-sans-votre-voiture

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Actuellement Directeur général de consoGlobe et plus spécifiquement Directeur de la rédaction, Stephen Boucher est anciennement directeur de programme à...

7 commentaires Donnez votre avis
  1. Effectivement on croit tenir une solution écologique dès que la motricité est électrique. Hélas, l’électricité est une énergie secondaire qui nécessite d’être produite…et lorsqu’on fait appel à des énergies fossiles, on tombe dans une spirale maléfique qui écrase les rendements.
    Les constructeurs se plaisent à annoncer le rendment de leurs machines, c’est entre le réservoir et la roue (Tank to wheel)sans tenir compte des machines qui remplissent le réservoir (Wheel to tank. Alors je m’amuse parfois à recalculer l’énergie utile et la compare à l’énergie consommée pour obtenir le rendement global…et c’est souvent inférieur à 20%…pour la machine seule…qu’elle consomme ( motrice ) ou qu’elle produise ( génératrice ) et 0.2 X 0.2 ça fait 4% alors ça redonne de la valeur aux panneaux solaires et autres producteurs d’énergie renouvelable

  2. C’est vrai, quand on a fait le choix de n’avoir pas de permis, donc pas de voiture ! on voyage éco……..Sur place les cars ne coûtent pas cher : c’est vrai aussi. Mais quand on habite dans l’Est de la France et qu’on veut aller à l’Ouest, ben oui, je dois l’avouer ça coûte très cher ! La SNCF devrait revoir ses prix à la baisse : on ne demande pas le luxe, juste un coût accessible pour chacun. Ils changent les uniformes des contrôleurs que l’on ne voit pas toujours dans le train : tout ceci a un coût, entre autres….. Une simple casquette pour les reconnaître de loin suffirait amplement. J’aurais bien d’autres critiques sur le train, mais là n’est pas le sujet ! J’admets qu’avec une famille nombreuse il est plus facile de prendre sa voiture.
    Je continue cependant à aller en Bretagne pour tous les plaisirs qu’elle m’apporte. Je serre juste un peu la vis sur d’autres dépenses.

  3. le bus a 2€ le reste opinion égale le 1 pour 100 pauvre

  4. Et je fais comment avec mes 4 enfants? A 15 ans j’ai fait le tour de la Bretagne en vélo, mais à l.époque le train coutait que dalle pour s’y rendre. Aujourd’hui, ça me revient bien moins cher de rouler en voiture. Ce qui ne m.empeche pas d’etre chez enercoop et de consommer local.
    A quand le bilan uranium qui montrera combien la France avec son tgv est loin d.etre un eleve modele du développement durable!

    • Merci Olivier, pour ce commentaire très pertinent.

  5. Ces idées de séjours sont intéressantes mais elles ne sont pas faites pour les budgets moyens !

  6. je souhaite ne plus recevoir de mail,de la part de consoGlobe. merci.

    Madame MT

Moi aussi je donne mon avis