Applis, itinéraires, conseils : le vélotourisme n’a jamais été aussi facile

Rédigé par Voyageons Autrement, le 16 Jul 2015, à 16 h 36 min

Tandis que la pratique de la bicyclette augmente en ville, celle du vélotourisme fait également de plus en plus d’émules. Exit les bouchons aux abords de la plage, les places de parking introuvables, les frais de péage et les pots d’échappement et autres gaz à effet de serre… Les vacances à vélo ne coûtent presque rien, ne polluent pas, et vous feront de belles jambes ! Alors en route pour un été placé sous le signe de la vraie détente, car bien préparés.

Vélotourisme : bien s’équiper pour rouler en toute sérénité

Voyager à vélo sera une expérience particulièrement plaisante si vous avez écarté les problèmes potentiels : on ne s’engage pas sur des kilomètres de route avec une chaîne rouillée, des pneus dégonflés ou encore des freins desserrés… Si vous n’avez pas l’habitude de mettre les mains dans le cambouis, demandez à un professionnel d’effectuer les vérifications et réparations essentielles, qui vous permettront de partir l’esprit tranquille.

vélotourisme

Etre bien équipé ne veut pas dire se ruiner : il est aujourd’hui très facile de trouver du matériel de bonne qualité à petit prix.

  • Si vous ne disposez pas déjà d’un vélo, réfléchissez bien sûr à sa nature suivant le terrain traversé, en gardant en mémoire qu’un vélo de type VTT, avec ses roues de moindre diamètre, ses pneus larges et crantés et ses suspensions, sera beaucoup moins roulant qu’un vélo tout chemin, en général meilleur compromis.
  • Veillez à disposer d’un porte-bagage sur lequel vous pourrez installer vos sacoches de manière sûre et accessible. Evitez de porter tout bagage sur le dos, cela vous fatiguera, et l’été vous donnera chaud inutilement.
  • Ajustez bien votre vélo à votre taille : hauteur de la selle, poignées sur le guidon… : le site de la Fédération Française de Cyclotourisme(8) vous donnera tous les détails.
  • N’oubliez pas la sécurité : il suffit de quelques dizaines d’euros pour s’offrir l’équipement de base : feux avant et arrière, casque à votre taille, gilet jaune ou encore sonnette vous permettront de rouler en toute sécurité.
  • L’acquisition d’un kit anti-crevaison est indispensable. Nul besoin de s’y connaître en mécanique, il contient tous les outils nécessaires au démontage d’une roue, et à la remise sur pied de votre pneu sans avoir à changer la chambre à air. Un vrai gain de temps, et vous serez aidé par votre smartphone, on vous en dit plus ci-dessous.

Pour faire un point détaillé sur les essentiels à vérifier avant de partir en randonnée à vélo, nous vous conseillons de nouveau le site de la Fédération Française de Cyclotourisme.

Vélotourisme

Le vélotourisme à l’ère du numérique : les meilleurs applis

Les applications destinées à la pratique du vélotourisme ne sont pas ce qui manque. Que vous soyez à la recherche d’un GPS, d’un compteur kilométrique ou de circuits ludiques, il y a l’embarras du choix !

  • L’application Runtastic Road Bike, gratuite et très complète, rassemble toutes les informations nécessaires à un bon voyage à vélo. Ce GPS amélioré permet de se situer dans l’espace, de suivre un parcours, de connaître les distances parcourues ou encore sa vitesse.
  • Pneu crevé, frein mal réglé ? Pas besoin de chercher désespérément un réparateur dans un rayon de 50km, Mécano Vélo vous permet de réparer vous-même votre monture, en suivant les instructions affichées à l’écran.
  • Pour parcourir les routes de France sans se perdre, profitez des applis proposées par le site France Vélo tourisme. Des destinations comme la Vendée, les Pays de la Loire ou l’Alsace possèdent leur propre application et proposent des cartes des parcours disponibles, la géolocalisation, la météo, les points d’intérêts naturels et culturels, des carnets de route, du géocaching. Une façon idéale de découvrir nos belles régions et de profiter de leurs bons plans touristiques !
  • La Fédération française de cyclotourisme a, quant à elle, développé en 2010 le portail Veloenfrance.fr. Vous pouvez y télécharger gratuitement des circuits route ou VTT : plus de 3.000 parcours y sont proposés, des parcours de rando à vélo, les bonnes adresses en matière d’hébergement ou de restauration, ou encore des liens vers des sites touristiques.

Les véloroutes : vous avez le choix !

Le maillage de véloroutes et autres voies vertes est aujourd’hui très bien agencé en France, et il continue de se développer. Via-Rhôna, Route de la Méditerranée… de nombreux tronçons sont encore en cours de construction, et d’ici quelques années, la France pourra être traversée à vélo de long en large sur des voies dédiées, balisées, avec une offre complète de gites d’étape.

vélotourisme

D’ouest en est, du nord au sud, chaque région française possède son réseau de voies réservées ou adaptées aux cyclistes. Elle accueille ainsi de nombreuses voies baptisées “Eurovelo” : celles-ci traversent l’Europe, sont identifiables par leur numéro (1 à 14) et leur réseau s’achèvera en 2020. Ceux à qui la France ne suffit pas peuvent donc traverser toute l’Europe avec les voies Eurovélo(2) !

Si vous souhaitez toutefois rester dans l’Hexagone cet été, pas d’inquiétude, il y a beaucoup à voir et à faire :

  • L’intégralité du littoral ouest peut être parcouru via la Vélodyssée(9). D’Hendaye, dans les Pyrénées, à Roscoff, en Bretagne, cette véloroute de près de 1300km est particulièrement bien aménagée, avec 80 % de ses voies interdites aux voitures.
  • La Bretagne à elle seule bénéficie également d’un excellent réseau de véloroutes. Le Comité Régional du Tourisme a en effet créé La Bretagne à vélo(4), qui rassemble toutes les voies cyclables, les différents tronçons et leurs sites d’intérêt, les hébergeurs partenaires, la possiblité de créer son séjour. Traversée par le Tour de Manche et la Littorale, la Bretagne offre la possibilité de vivre un très beau séjour à vélo, entre nature et culture.
  • Dans la continuité du littoral breton, le littoral normand permet lui aussi de troquer facilement la voiture pour la petite reine. L’intégralité des côtes du Calvados peut être traversée à vélo, et de rejoindre les Eurovélo 4 et 5, qui montent jusqu’à Calais.
  • Plus au sud, la ViaRhôna est sans doute l’un des axes qui s’est le plus développé ces dernières années(3). Celle-ci prend sa source au Lac Léman, pour vous emmener jusqu’en Méditerranée tout en longeant le Rhône, le tout sur plus de 800km. Encore en cours d’aménagement, cette voie permet toutefois de parcourir de magnifiques et longs tronçons, notamment le long de la Drôme et de l’Ardèche.

En bref, il serait fastidieux de faire la liste de toutes les voies empruntables à vélo et sur lesquelles vous pourrez passer de très belles vacances. Retenez que vous avez l’embarras du choix pour le vélotourisme, et que de nouvelles voies s’ouvrent régulièrement, pour votre plus grand bonheur !

Références :
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Voyageons-autrement.com fait la promotion d’hébergements, de tour-opérateurs et de toutes les entreprises de tourisme en France et dans le Monde qui ont...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis