Les végétariens souffriraient davantage de dépression

Les végétariens auraient plus de risques que les autres de souffrir de dépression, dit une étude. En cause, la carence en vitamine B12 et l’excès d’oméga-6.

Rédigé par Pauline Petit, le 15 Sep 2017, à 9 h 45 min

Le risque de dépression serait deux fois plus élevé chez les végétariens que chez les mangeurs de viande : c’est la conclusion d’une étude réalisée par des chercheurs de l’Université de Bristol et publiée dans le Journal of Affective Disorders. 

Dépression chez les végétariens : la faute à la vitamine B12 ?

En cause, des apports trop ou pas assez élevés en certaines vitamines et minéraux, qui jouent un rôle sur la régulation de l’humeur. C’est notamment le cas de la vitamine B12 : très connue des végétariens, elle se trouve uniquement dans les produits animaux.

vegetarien depression

© Evgeny Atamanenko

Or il s’agit d’une vitamine qui joue dans le système de régulation de l’humeur. Les chercheurs ont constaté que 7 % des végétariens et 50 % des vegans souffriraient de carences en B12. Ils conseillent ainsi aux végétariens de la consommer sous forme de complément alimentaire.

L’excès d’oméga-6 joue également sur l’humeur

De même, certains aliments consommés en excès pourraient jouer également sur l’humeur, et donc sur la dépression : c’est notamment le cas des aliments contenant des oméga-6, comme les noix. Excellentes pour la santé, il s’agit de ne pas en consommer non plus en trop grosses quantités. De même, le soja, riche en phyto-oestrogènes, a un rôle sur la régulation de l’humeur.

Il est tout à fait possible d’être végétarien ou vegan, et ne pas souffrir de carences ou de troubles de l’humeur : il suffit tout simplement de faire, plus que les autres, attention à ce que l’on consomme au quotidien.

Les chercheurs recommandent notamment de faire le plein d’aliments riches en oméga-3, bons pour le moral. On la trouve dans les graines de chia, l’huile de colza, les graines de lin.

Illustration bannière : Un végétarien dépressif ? – © Lolostock
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



J'ai travaillé dans différents organismes, tous liés de près ou de loin aux questions qui me passionnent : la consommation durable et l'alimentation. J'ai...

7 commentaires Donnez votre avis
  1. Végane oui, déprimée oui, mais pas à cause de carences !
    À CAUSE DE LA MÉDIOCRITÉ ET DE LA BARBARIE HUMAINE !!!!!!!
    SAUVONS LE MONDE, ARRÊTONS DE MANGER DE LA SOUFFRANCE !
    CHAQUE ÊTRE À UN DROIT ÉGAL À LA VIE EN PAIX !!!!!

  2. La connerie à l’état pure mais comment pouvez vous laisser passer ce genre d’articles, votre site devient un foutoir complet !
    Je préfère me désabonner que de lire de telles inepties !

  3. C’est du grand n’importe quoi ! Je suis végétarien, presque végan, pas dépressif pour un rond malgré l’horreur de ce monde dirigé par des carnivores sanguinaires, et entouré de déprimés… qui mangent de la viande !
    Beaucoup d’inexactitudes concernant la vitamine B12 qui n’existe pas que dans la viande. Elle existe dans la nature et les végétaux mais pas assimilable en l’état par l’Homme. Il suffit de prendre chaque matin un petit complément en vitamine B12 et… on sauve des tas d’animaux de l’abattoir (où ils sont chouchoutés par les tueurs, comme chacun le sait) !
    Enfin, la sentence hyper connue “on peut vivre très bien sans manger de viande à condition de veiller à etc.” est dépassée : on DOIT se passer de viande pour espérer vivre très bien, plutôt. Le risque d’avoir des carences existe, bien sûr, mais comme dans toute forme d’alimentation. Et, croyez-moi, vu les chapelets de maladies qui les assaillent, les carnivores n’échappenet pas à la règle. Les carencés pullulent dans cette population “Hummm ! Charal!”…

  4. C’est connu, les carnés ne sont pas carencés. D’ailleurs, on dit même que la viande soigne le cancer du colon, aujourd’hui. C’est les carencé de vitamine B12 qui sont concernés, que les végétariens soient plus nombreux à en être carencé, ça ne signifie pas que ce soit le végétarisme qui soit en cause. Dommage pour le titre, j’imagine qu’il est vendeur. La masse qu’on les moralise avec le spécisme, ils cherchent du grain à moudre, ils aiment ce genre de titre, bref … .

    • Vous vous trompez, ritow. Grace aux procédures d’élevage industriel de la viande, les “carnés” eux aussi souffrent souvent une carence de vitamine B12, car plusieurs tests d’échantillons ont montré une manque réelle de B12 dans beaucoup de viande “consommation de masse”. La seule façon de ne pas être carencé c’est de prendre un supplément, exactement comme font les végés. Sinon vous risquez de tomber dans la même piège nutritionnelle que celles/ceux dont vous vous moquez. Ce n’est pour rien que la proportion de végés (et surtout des vegans) ne cesse de croitre en France. Ce n’a rien à faire avec “moralisme” ou “spécisme”: c’est du bon sens, vu la risque plus élévée de contamination dans la viande (et poisson) industrielle!

    • Ritow, je suis végétarien, presque végan, depuis plus de 45 ans et “déprimé”, bien sûr (je viens de l’apprendre, ha ! Ha !). Mais vous, ssayez ce truc : abordez les discussions sur les sujets que vous connaissez bien. Et uniquement ceux-là car là, vous êtes un peu ridicule…

    • les carnés ne sont pas carencés …. ah ah elle est bien bonne celle là !! je sais pas pourquoi mais je pense là à certains carnistes autour de moi quand je vois le résultat de leur prise de sang … faudrait juste que vous évitiez d’éructer de telles stupidités infondées.

Moi aussi je donne mon avis