Le soja, les isoflavones et la santé : prudence

Certains l’encensent, d’autres le diabolisent. Une chose est sûre, le soja déchaîne les passions et suscite bien des polémiques. Ses bienfaits sur la santé sont avérés notamment en Asie depuis la nuit de temps. Mais en Occident, son nom est associé aux isoflavones, qui font peur. Alors que sont ces phyto-oestrogènes ? Doit-on vraiment s’en méfier ?

Rédigé par Ysabelle Levasseur, le 20 Feb 2016, à 8 h 00 min

Les protéines du soja ont la particularité de renfermer les huits acides aminés essentiels non synthétisés par notre organisme, ce qui en fait des protéines complètes, au même titre que celles de la viande, des oeufs, du lait ou du poisson.

Côté lipides, le soja présente très peu d’acides gras saturés mais une grande proportion d’acides gras essentiels et pas de cholestérol. Il contient aussi des glucides mais pas de lactose, des fibres, des vitamines (B1, B9, E) et des minéraux (magnésium, fer, potassium).

Mais ce qui retient l’attention et suscite les polémiques, ce sont les isoflavones : composés présents dans de nombreux végétaux, ces phyto-oestrogènes ont une structure chimique est proche des oestrogènes mais dont l’activité hormonale est 1.000 à 10.000 fois inférieure à celles des endogènes.

graines de soja

Graines de soja © xuanhuongho / Shutterstock.com

Les bénéfices santé des isoflavones contenus dans le soja

L’agence de sécurité sanitaire de l’alimentation a défini la teneur de 1mg d’isoflavones/kg de poids corporel comme la quantité pouvant être consommée tous les jours sans effets indésirables.

Ces phyto-oestrogènes sont salutaires pour :

  • La santé vasculaire en améliorant le cholestérol sanguin.
  • La santé osseuse en stimulant les ostéoblastes et freinant l’activité des ostéoclastes. La consommation de soja lutterait contre l’ostéopénie, permettant de limiter les pertes calciques urinaires.
  • Soulager contre les désagréments de la ménopause.
  • Réduire le risque du cancer du sein et de la prostate, d’après des études faites en Asie.
  • Pour la mémoire : une étude en cours suggère que la consommation quotidienne d’isoflavones de soja (60-110mg/jour) pourrait améliorer la mémoire épisodique utilisée pour se rappeler les événements personnels.

Ses effets bénéfiques sur la santé sont notoires et prouvés, et d’autres font toujours l’objet d’études. En revanche, par principe de précaution, l’avis médical reste préférable pour les femmes ayant un cancer hormono-dépendant ou souffrant d’une hypothyroïdie.

Soja : cConseils diététiques

Le soja constitue une alternative équilibrée pour un repas « sur le pouce » mais attention, certains produits sont très riches en sodium. Les apports spécifiques des produits laitiers (calcium, vitamines D et B12) ainsi que ceux des viandes et poissons (fer et vitamine B12) sont inexistants dans les produits à base de soja.

Enfants à partir d’un an, seniors, végétariens ou personnes devant surveiller l’apport endogène de cholestérol : le soja trouve sa place dans les assiettes de chacun à raison d’une à deux portions par jour maximum.

produits au soja

Produits au soja dans les rayons © Milleflore Images / Shutterstock.com

Attention encore : le soja et ses produits dérivés apportent nutriments et minéraux dans des proportions très différentes selon les articles, lisez bien les étiquettes.

Comme tous les aliments, le soja n’est donc pas miraculeux, mais il ne doit pas non plus être négligé dans le cadre d’une alimentation variée et diversifiée. Pour les végétaliens ou les végétariens, c’est une source de protéines d’excellente qualité.

Un impératif tout de même, surveillez la composition et les valeurs nutritionnelles des produits qui vous tentent. Et n’oubliez pas non plus de vérifier que la mention « sans OGM » figure sur l’emballage.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Ysabelle Levasseur a un parcours professionnel atypique. Après un passage dans le marketing et la communication, c’est un « incident » de vie en 2008 qui...

3 commentaires Donnez votre avis
  1. « vérifiez la mention sans OGM »…Pour ma part ça m’énerve prodigieusement à chaque fois que je vois la fameuse mention « sans OGM ». Je suis vegan, mais je n’ai pas vendu mon sens critique pour autant. Ce n’est pas parce que une affirmation arrive du milieu bio qu’il faut la gober sans rien vérifier. Dés que de grosses sommes d’argent sont en jeux il ne faut faire confiance à personne, que ça soit le milieu conventionnel comme le milieu alternatif ! Et ne surtout pas faire confiance aveugle au grand journaux comme Le Monde qui on de toute évidence renoncer à leur devoir d’information en ce qui concerne l’écologie. Ne jamais se fier aux apparences, toujours creuser, sinon nous serons les dindons de la farce. C’es le cas avec les OGM, tout comme avec cet herbicide, pire que Satan, le glyphosate… chut… ne disons pas que le brevet est dans le domaine public, que ça fabrication ne rapporte plus rien… tiens et si on manipulait l’opinion publique pour le faire interdire ? Tellement d’autres substances existent qui elles ne sont pas dans le domaine public… quoi ? Ces autres produits sont moins efficaces et plus dangereux pour la nature et pour les consommateurs ? CHUT ! Et merci Greenpeace pour ces monumentaux coups de main.

  2. J’ai abandonné le métier de camionneur il y a déjà plusieurs années pour surmenage. J’ai toujours eu un système digestif un peu lent. Je traîne depuis plusieurs années des problèmes de dos qui me réveil le matin et qui s’estompe aussitôt levé. Je cherche une solution depuis. Je fais des tests en éliminant et remplaçent certains aliments. J’ai rencontré des médecins. Dernièrement j’ai subit une chirurgie à un doigt et le médecin m’a prescrit des aspirines pour éviter des caillots de sang dans mon doigt. Les aspirines ont aggravés mon problème de dos. Je me réveille à 3 ou 4 reprises dans la nuit avec envis d’uriner. Les médecins ne trouvent rien. Il y a plusieurs années j’avais remplacé le lait de vache qui provoquait chez moi l’épaississement des muqueuses de la gorge. J’avais trouvé le breuvage de soya biologique qui semblait n’avoir que des bienfaits. Depuis deux semaine, voilà que j’ai décidé de remplacer ce breuvage de soya par un breuvage aux amandes. Par stupéfaction, en 2 jours mes problèmes commençaient déjà à disparaîtres. J’ai encore des doutes et de la difficulté à y croire mais je continue ce test. En attendant, je dois réapprendre à dormir.

  3. Bonjour
    j’ai une alimentation essentiellement végétaRienne , pas de viande, pas de poissons, pas de crustacées .
    Mais je mange oeufs , lait, fromages avec délices .
    Comme les scientifiques ont revu leur interdiction de manger des oeufs aussi souvent que nous le désirons , j’ai du cholestérol , mais dû à des médicaments pas à mon régime alimentaire , encore que très gourmande de beurre et de fromages j’abuse parfois .
    Peu encline à manger du tofu , que j’ai préparé de mille et une manières , sans appétence Vraiment, sans Plaisir , j’ai fini par m’habituer au lait de soja quotidiennement , me méfiant de l’origine , pas question , d’acheter du lait de soja provenant d’ailleurs que de France ( pour des raisons ethiques et politiques , je ne vais pas affamer des peuples entiers pour satisfaire mon choix alimentaire , choix alimentaire qui n’est pas guidé par des préoccupation de santé alimentaires ) je vérifie la présence d’OGM bien sûr , mais je me demande quelle quantité je peux boire de lait de soja , sans ajout de sucre ou de sodium , pour couvrir en partie des carences éventuelles . Parce que décidemment le Tofu , après tant d’années beurk , je n’y arrive pas ( soyeux , paillettes, séché ou sous d’autres formes sous toutes sortes de préparations ) Je suis ménauposée , sans avoir jamais ressenti aucun des désagréments que mes copines carnivores ont vécu et vivent encore .Hasard heureux peut-être , mais constatation vécue , masse osseuse intègre et j’en passe .
    Le lait de soja , comme indiqué dans l’article est de plus extrèmment rafraichissant et étancheur de soif , je ne nie pas qu’il faut s’habituer un certain temps à ce petit arrière goût argileux , que j’ai fini par ignorer totalement .Petit souci , j’ai des instincts réactifs et très suceptibles , je sais que si je bois trop de lait de soja , j’ai quelques soucis de diarrhées .Une chose que je voudrais qu’on me précise : combien de verres il faut par jour pour obtenir tous les bénéfices du lait de soja , et quelle dose ne pas dépasser ?
    Et je voudrais porter l’attention sur ce qu’on appelle « germes de soja » vendus un peu partout tromperie ! Ce n’est pas du soja , ce sont des germes de haricots Mungo , très bien pour éviter calories en trop , mais qui n’ont aucune des vertus du soja .Attention donc à cette confusion générale .
    Merci de votre reportage .

Moi aussi je donne mon avis