L’art d’être touriste sans turista : conseils

Fréquente chez les voyageurs, la turista (ou tourista) est une gastro-entérite aiguë due au changement d’alimentation et de rythme de vie. Elle peut aller de l’inconfort passager à la redoutée ‘diarrhée du voyageur’. Quels sont les meilleurs moyens de lutter ?

Rédigé par Sonia C, le 10 Jun 2019, à 17 h 20 min

Ça y est, les vacances tant attendues, que vous planifiez depuis si longtemps, dont vous avez rêvé toute l’année, arrivent enfin ! Vous allez bientôt partir pour des contrées exotiques, vous dépayser, oublier pour quelques jours votre train-train quotidien pour vous immerger dans l’ambiance d’un pays plein de couleurs et de sourires ! Voyager à l’étranger, se remplir la tête de belles choses, mais sans se vider le corps, c’est possible, si vous suivez ces quelques conseils, simples, pour éviter la fameuse « turista ».

Les symptômes de la turista

À peine arrivé, il se retrouve alité. Il passe ainsi une partie importante de son séjour, se tordant de douleur, le teint pâle – un comble ! – incapable de participer à la moindre sortie, reclus dans la pénombre à l’abri de la chaleur, du bruit et des odeurs pour préserver sa tête et son estomac du moindre choc… Lui qui avait tant misé sur ces vacances exotiques, se retrouve victime de la diarrhée du voyageur, celle que l’on appelle aussi turista, ou tourista.

turista, tourista

De quoi ruiner un séjour © Koldunova Anna

La turista n’est pas une fatalité !

Conseils pour éviter la turista

Voici quelques conseils pour profiter au maximum de votre séjour, dans les pays réputés pour le danger de diarrhées alimentaires :

  • Ne buvez pas d’eau du robinet : utilisez toujours de l’eau en bouteille, même pour vous rincer les dents.
  • Malgré la chaleur, ne mettez pas de glaçons dans vos boissons, à moins que vous ne soyez certains qu’ils proviennent d’une eau en bouteille.
  • Bien entendu, les boissons à partir d’eau bouillie, thés et cafés, ne présentent normalement aucun danger, à moins que leur contenant ne soit souillé.
  • Il existe des pastilles qui désinfectent l’eau : avant de partir, achetez-en un tube chez votre pharmacien.
  • Pensez à emporter un flacon de solution hydro-alcoolique : peu encombrant et bien pratique quand on ne peut pas se laver les mains.
  • Evitez de consommer des fruits et légumes crus, ou bien nettoyez-les là encore avec de l’eau embouteillée et, de toutes façons, épluchez-les.
  • Consommez viandes et poissons cuits à coeur.
  • Assurez-vous de la salubrité des eaux de baignade… et tentez de ne pas boire la tasse !

Si malgré cela, vous ressentez des symptômes tels que forte fièvre, nausées, vomissements et diarrhées, céphalées etc, n’attendez pas et consultez un médecin. Bien que la plupart du temps, la turista soit bénigne et seulement temporairement handicapante, elle peut, chez les personnes fragiles – jeunes enfants, personnes âgées et immunodéprimées – avoir de graves conséquences.

Que faire en cas de léger malaise ?

En cas de diarrhée du voyageur, le plus important est de lutter contre la déshydratation occasionnée, encore une fois en veillant bien à se procurer une eau embouteillée. Buvez-là telle quelle, ou bien sous forme de bouillons – le sel aidant à retenir les ions – ou encore sucrée, diluée à des jus (on vous recommande la carotte).

Vous pouvez également consommer de la tisane de thym, des gélules de charbon actif végétal, du psyllium blond, ou mélanger cuillère à soupe d’argile verte dans un verre d’eau

L’huile essentielle de basilic (une dizaine de gouttes) mélangée à une huile végétale et appliquée en massage sur le ventre dans le sens de la digestion (sens des aiguilles d’une montre) aide à diminuer les spasmes et donc la douleur.

coup de coeur
Argile verte Montmorillonite

D’origine volcanique, la Montmorillonite est une variété d’argile verte très riche en minéraux et au pH neutre. Une eau d’argile Montmorillonite neutralise l’acidité, apaise les muqueuses digestives sensibles, aide à réguler la fonction intestinale.

À découvrir sur Slow-Cosmetique.com

Préparez-vous aussi avant de partir

Préparez-vous une trousse à pharmacie pour remédier aux petits dérangements – si vous vous sentez un peu barbouillé(e) sans toutefois avoir de la fièvre : anti-diarrhéiques, antispasmodiques – contre les douleurs abdominales -, antiémétiques – contre les vomissements – et probiotiques pourront vous soulager temporairement.

Enfin, n’hésitez pas avant votre départ à vous renseigner quant aux risques en fonction de votre destination sur le site du Ministère des Affaires Etrangères.

Vous voilà désormais parés pour profiter pleinement de votre séjour !

Article republié
Illustration bannière : Se faire plaisir en dégustant ce qu’on aime même en vacances – © ProStockStudio
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Sonia C., passionnée de biologie et de nutrition, j’aime l’idée de rendre les sciences accessibles à tous sans pour autant en édulcorer les grands...

1 commentaire Donnez votre avis
  1. en voyage en Egypte, victime d’une sévère tourista, la seule chose qui m’ait soulagée, fut le smecta (2 sachets à la fois, selon le conseil du pharmacien qui voyageait avec nous, les 6 ercefuryl précédemment avalés ont été inefficaces.

Moi aussi je donne mon avis