Zoom sur les triglycérides : la forme majoritaire des lipides issus de notre alimentation

Les triglycérides représentent environ 98% de nos ingesta en graisse. Pourquoi ont-ils aussi mauvaise réputation ? Découvrez tout ce qu’il faut savoir.

Rédigé par Sonia C, le 14 Apr 2018, à 13 h 15 min

Les lipides sont un type de nutriments essentiels à notre organisme. Grands pourvoyeurs d’énergie de réserve, on les trouve dans les produits animaux et végétaux et ils devraient constituer entre 35 et 45 % de nos apports caloriques journaliers. Parmi eux, les triglycérides représentent environ 98 % de nos ingesta en graisse, le reste étant fourni sous forme de cholestérol, vitamines et phospholipides.

Zoom sur les triglycérides : pourquoi ont-ils mauvaise réputation ?

Cependant, tous les lipides ne se valent pas : ainsi, on sait que les omégas 3, présents dans certaines huiles végétales (colza, noix, lin) et dans la chair des poissons gras (sardine, maquereau, saumon…) sont excellents pour la santé cardio-vasculaire et le cerveau. Ils sont donc à privilégier au quotidien, et peuvent même être pris sous forme de compléments alimentaires. À l’inverse, les omégas 6 qui favorisent l’inflammation, devraient être consommés avec parcimonie.

Saumon, riche en Oméga 3 © Maria Uspenskaya

Si ces deux exemples d’acides gras font partie de la famille des acides gras insaturés, les acides gras saturés, quant à eux, se retrouvent en majorité dans les graisses animales et dans certains produits végétaux comme la palme ou la noix de coco.

Des risques pour la santé cardio-vasculaire

Qu’ils soient saturés ou insaturés, les acides gras nous parviennent sous forme de triglycérides : une association d’une molécule de glycérol et de trois acides gras. Vous pouvez visualiser une fourche à trois dents dont le manche est constitué de la molécule de glycérol et les dents des trois acides gras.

Des frites, riches en sucres rapides © Elena Shashkina

Les triglycérides ont mauvaise réputation : en effet, ils ne sont pas les amis de nos vaisseaux et il est important de maintenir leur taux sanguin en dessous d’un certain seuil (compris entre 1.5 et 2g/L). La majorité des triglycérides provient de la consommation de sucres rapides et d’alcool. Pourtant, ils ne sont pas tous à loger à la même enseigne. En effet, en fonction de la longueur des acides gras qui les constituent, certains possèdent des propriétés très intéressantes et sont même utilisés en traitement d’appoint de maladies particulières.

L’exception des triglycérides à chaîne moyenne

C’est le cas des fameux TCM : les triglycérides à chaîne moyenne. La noix de coco en est la source naturelle la plus riche, puisque son huile est composée à près de 90 % d’acides gras saturés dont une grande partie sous forme de TCM. Loin de boucher nos artères, cette huile utilisée au quotidien notamment pour son incroyable résistance aux hautes températures, a la capacité d’être absorbée et utilisée par nos cellules bien plus rapidement que les autres lipides. Ainsi, elle n’est pas stockée et n’entraîne pas de prise de poids.

De l’huile de noix de coco, riche © Africa Studio

D’autre part, le foie la métabolise en corps cétoniques, des molécules qui sont consommées par le cerveau à la place du glucose quand cette source d’énergie essentielle vient à manquer. Les TCM sont utilisés en outre dans les régimes particuliers destinés à aider à traiter l’épilepsie, le régime cétogène et dans des pathologies digestives liées à une malabsorption, certains cancers et Alzheimer.

On retiendra cependant que mise à part cette catégorie bien particulière, les triglycérides sont des facteurs de risques cardio-vasculaires avérés. Il convient donc de surveiller sa consommation de sucres ajoutés qui ne devrait pas dépasser plus de 10 % des apports journaliers recommandés, et bien entendu, de limiter sa consommation d’alcool.

Illustration bannière : Des chips et une bière – © FotoDuets
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Sonia C., passionnée de biologie et de nutrition, j’aime l’idée de rendre les sciences accessibles à tous sans pour autant en édulcorer les grands...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis