Trafic de déchets : 1,5 million de tonnes de déchets illégaux saisis en juin

Pendant le mois de juin, Interpol a lancé une vaste campagne international de traque au trafic de déchets. Un trafic très organisé, criminel pour l’environnement.

Rédigé par Pauline Petit, le 10 Aug 2017, à 10 h 33 min

L’agence de police internationale Interpol, a annoncé mardi les résultats de son opération “Trente jours d’action“, une opération mondiale visant le trafic de déchets. Résultat : du 1er au 30 juin, 85 sites illégaux ont été recensés, abritant 1,5 million de tonnes de déchets.

Le trafic de déchets, un crime contre l’environnement

C’est la plus grande opération jamais menée en la matière. C’est pourtant l’une des priorités annoncées de l’Union européenne en matière de lutte contre le crime organisé. En effet, le trafic de déchets a des conséquences considérables sur l’environnement, notamment la pollution des sols.

Les résultats de la campagne d’Interpol

La campagne de “Trente jours d’action” a permis de confirmer les circuits par lesquels transitent les déchets illégaux, principalement d’Europe ou des Etats-Unis vers l’Asie et l’Afrique. D’autres circuits ont également été identifiés. Ainsi, Interpol a empêché le transit de 300 tonnes de déchets dangereux de Chypre vers l’Amérique centrale.

Les statistiques en direct du Planetoscope : Déchets électroniques DEEE produits en France

Le trafic de déchets concerne principalement des rebuts électroniques ou métalliques, issus de l’automobile ou de la high-tech. Les trafiquants contournent les législations restrictives en matière de traitement des déchets pour les abandonner dans des pays où la législation est plus laxiste.

Un trafic de déchets qui rapporte gros

Un trafic juteux : d’après une analyse du PNUE (Programme des Nations Unies pour l’Environnement) en 2015, les seuls déchets électroniques représentaient un marché de 17 milliards d’euros, toujours en hausse.

Le traitement illégal des déchets est pourtant un scandale pour les pays de destination. Le Ghana est l’un des pays les plus touchés par le trafic de déchets. Le marché d’Agbogboshie, à Accra, est l’une des plus grandes décharges électroniques à ciel ouvert du monde. De nombreux commerçants et habitants y souffrent de problèmes respiratoires et dermatologiques, sans parler de la qualité des eaux et des sols aux alentours.

Illustration bannière : des déchets métalliques ©Michael Cyran
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



J'ai travaillé dans différents organismes, tous liés de près ou de loin aux questions qui me passionnent : la consommation durable et l'alimentation. J'ai...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis